Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 21 juillet 2017

Club des dictateurs (suite)

Continuons notre petit tour du monde des gentils organisateurs de dictatures. Au Venezuela, la tyrannie du camp Maduro (Il ressemble à Saddam Hussein, non ?) à une opposition qui réclame des élections libres anticipées, le régime répond par une répression brutale et féroce. Une médiation des pays voisins et le retrait du clan au pouvoir deviennent urgents. Combien de temps la tragédie vénézuélienne peut-elle encore durer ? Héritier du « chavisme », autant dire d’un désastre économique et social de proportions historiques, le président Nicolas Maduro s’accroche au pouvoir, dans une fuite en avant où la violence d’Etat est le lot quotidien des citoyens. Toutes les dictatures du monde depuis l’aube de l’Humanité, c’est-à-dire depuis qu’un homme a compris que la pierre qu’il tenait dans sa main était plus résistante que le crane de son copain ; toutes les dictatures donc, appliquent la même stratégie aveugle pour se maintenir au pouvoir. Cette stratégie est celle de la cocotte-minute sans clapet de sécurité. Quand la pression monte et que des fuites de vapeur s’échappent, on donne un bon tour de vis à la fermeture, dans un premier temps les fuites diminuent, mais la pression augmente. A chaque nouvelle fuite… Vous imaginez la suite… BOUM !  Et le dictateur finit pendu par les cojones. Ah les cons ! 

Encore un bon démocrate !

En Turquie, les journalistes sont des criminels. Ce farceur d’Erdogan attente chaque jour un peu plus à la liberté de la presse, comme en témoignent la situation de quatre journalistes persécutés par le régime. En Turquie, aujourd’hui, il vaut mieux être pour le régime que contre ! On risque sa vie pour un délit d’opinion. Kadri Gürsel, 56 ans, éditorialiste au quotidien Cumhuriyet (opposition kémaliste) a été arrêté à Istanbul le 31 octobre 2016 avec douze autres salariés du journal. Placé le 5 novembre en préventive à la prison de Silivri, Kadri Gürsel est accusé de collusion avec les séparatistes kurdes et le réseau de l’imam Fethullah Gülen, du putsch raté du 15 juillet 2016, putsch fort opportun pour renforcer une répression féroce contre l’opposition. Cerveau présumé, selon le gouvernement. Il ne serait pas le premier à fomenter un semblant de coup d’état pour justifier l’éradication de toute opposition. « La prison, pour les journalistes, c’est plus dur », explique Nazire Gürsel, son épouse. Kadri Gürsel risque jusqu’à quarante-trois ans de prison pour « incitation au terrorisme », une accusation peu crédible quand on connaît l’indépendance farouche de cet homme de convictions, raffiné et polyglotte. Procès le 24 juillet, à suivre ! Pour couronner le tout notre doux Erdogan déclare : « Nous arracherons la tête de ces traîtres », et la peine de mort est abolie en Turquie dans l’espoir d’intégrer l’Europe pour laquelle elle est candidate ! Vivre sans tête est une gageure… Nous avons déjà la Hongrie avec Viktor Orbán, évitons un dictateur de plus ! Ainsi tourne la vie politique dans ce pays. ah les cons ! 

vendredi 14 juillet 2017

Fumer rapporte et tue ?

Chacun voit midi à sa porte, dit-on. Le plan social de la Seita, dernière usine de cigarettes en France continentale, s’achève lundi. Sa fermeture inquiète les tabaculteurs, qui redoutent de disparaître. En revanche pour le corps médical combattant le cancer : «Fumer tue !». L’Etat est donc schizophrène, d’un côté pour le désir légitime de santé publique et de l’autre il est captivé par l’apport financier des taxes sur les clopes. Que faire ? Pris entre les cancérologues pour qui le tabac est cancérigène et les buralistes en colère voyant leurs ventes s’effondrer, notre Macron-qui-marche-sur-l’eau a trouvé la solution ! : « Le paquet à 10 € ! » On gagne sur les deux tableaux : 1) L’État engrange plus de taxes par paquet vendu. 2) On incite les clopeurs à diminuer leur consommation, l’un compensant le second, l’apport financier reste le même. Comme disent les énarques : « On est à iso-coût ». Au final tout le monde est content ! Vachement fort notre Macron-qui-a-sucé-la-tour-Eiffel-pour-la-rendre-pointue ! Il faut que tout change pour que rien ne change. Sauf que les trafiquants, eux, se frottent les mains, leur marché va s’ouvrir en grand, avec un risque pénal beaucoup moins important que pour les autres drogues. Souhaitons que pour le code du travail notre Macron-qui-guérit-les-écrouelles invente une formule aussi magique, mais ceci est une autre histoire, ah les cons ! 

vendredi 7 juillet 2017

Rodrigo Duterte…

…un ami de la démocratie. Vous connaissez ? Non ? Ah vous perdez beaucoup, regardez sa photo, comme il a un beau visage de démocrate ! Que voilà un charmant garçon ! Il me fait penser à Noriega (Ex président du Panama) qui vient de mourir. Notre Rodrigo est Gai, sympathique, taquin, un peu comme Kim Il Sung, Poutine et dans une moindre mesure Trump. Depuis son élection aux Philippines, les exécutions extrajudiciaires se sont multipliées. Pourtant sa guerre contre la drogue serait soutenue par une majorité de Philippins. Il encourage, non seulement la délation, mais aussi le meurtre de trafiquants, sans autre forme de procès. Des milliers de morts, des prisons pleines à craquer, une figure de l’opposition derrière les barreaux, des chefs d’Etat insultés… Un an après l’installation de Rodrigo Duterte au pouvoir à Manille, le vendredi 30 juillet 2016, Human Rights Watch a dénoncé la « calamité » de sa présidence. Et pourtant, l’action du chef de l’Etat est soutenue par 78 % des citoyens, selon un récent sondage. C’est l’illustration même du populisme : « Flatter le peuple dans ses instincts les plus bas ». Voilà le secret d’une réélection rapide et pérenne. Le « punisseur » comme a titré Time Magazine à son sujet, n’avait pas bluffé. Au premier semestre de sa présidence, on dénombrait environ mille morts par mois. Les deux tiers ont été abattus par de mystérieux tueurs à moto opérant la nuit et laissant sur leurs victimes des messages tels que « Je suis un dealer », un mode opératoire bien connu des escadrons de la mort. Il se considère lui-même comme l’Hitler des trafiquants de drogue. Il y a 6 millions de toxicos aux Philippines. Il veut, tout comme Tonton Adolphe, les exterminer. Une fois ça fait à qui va-t-il s’en prendre ? Ah le con !

vendredi 30 juin 2017

Vous avez dit TOLÉRANCE ?

Gide (Dédé pour ses intimes) disait : « La tolérance, il y a des maisons pour ça ! ». Allez faisons un chouïa de philo. La tolérance ne se comprend que si elle est réciproque. Raison pour laquelle je lui préfère le mot de « Compréhension ». Si Voltaire en a traité c’était dans le but de promouvoir la tolérance religieuse. Le Pauvre Calas à qui l’on avait cassé les pieds (au sens propre du terme), en avait bavé ! La tolérance repose donc sur l’idée qu’en matière d’opinion et à défaut d’un consensus positif, on doit conclure un accord minimal sur le respect mutuel des convictions. Ça c’est ce que nous en disent les philosophes ! Mais face à l’intolérance religieuse, doit-on être tolérant ?  J’aurais tendance à parodier Lénine en disant : « pas de tolérance pour les ennemis de la tolérance », lui parlait de liberté. Cependant de petits accommodements en grandes lâchetés, nous voyons chaque jour que le religieux, qui lui est intolérant, gagne du terrain dans l’espace public. Que l’on fête Noël ou le ramadan dans les familles, cela fait partie de la Liberté de conscience. Que les politiques s’affichent pour une rupture du jeune dans une famille musulmane, ou mettent une crèche dans une mairie, ils remettent en cause insidieusement la Laïcité. Et pourquoi ? PAR ÉLECTORALISME ! autrement dit, pour gagner quelques voies. l’homo politicus est capable de s’afficher même à la gay pride pour s'attirer une communauté  ! Ah les cons !


vendredi 23 juin 2017

Manque de formation...

L’homme, pardon ! le crétin qui a foncé ce lundi après-midi avec sa voiture chargée d’une bonbonne de gaz et d’armes sur des gendarmes sur les Champs-Élysées à Paris est un islamiste radicalisé. Âgé de 31 ans, il était fiché S. (Nous dit la presse). Le décérébré qui a voulu faire sauter une valise piégée dans le métro de Bruxelles, mardi, à été abattu sans faire de victime.  L’un des problèmes que pose les apprentis djihadistes à leurs commanditaires (l'état islamiste), est le manque évident de compétence technique dû à l'absence de formation. À ce compte, si pour chaque attentat, seul le candidat aux 7000 vierges est l'unique victime de son imbécillité, nous en aurons terminé d’ici quelques mois. Le retour d’expérience et le partage des compétences semblent, dans ce domaine, bien compromis. Même si en Syrie des centres de formation existent, rien ne vaut l’expérience des anciens ! Et là, par définition, les anciens ne sont plus là pour prodiguer leurs conseils. Si de plus les 7000 vierges sont toujours les mêmes depuis 1395 ans, elles ne doivent plus être de la première fraîcheur, il y a donc de fortes chances que ce soit eux les violés en arrivant hihi ! Alors je conseille aux candidats djihadistes, de passer directement à l'étape suicide, en oubliant la case ″attentat″, ça nous fera des vacances... ah les cons !     

vendredi 16 juin 2017

C’est quoi téléphoner ?

Essayez de tendre un téléphone portable à un adolescent, dites-lui : « ta grand-mère est en ligne, il serait gentil de lui dire quelques mots ». Observez la mine déconfite et le regard de haine qu’il vous lance, vous aurez tout compris. Non pas qu’il déteste les vieux, non ! c’est parler au téléphone qui le ″gave″. Étrange constatation, que font aujourd’hui tous les parents. Le pré-ado et même l'ado, que les parents ont doté d’un smartphone (trop cher !) dans l’espoir de le suivre à la trace, ne décroche presque jamais lorsqu’on l’appelle, n’écoute pas davantage ses messages. Le smartphone est devenu le prolongement de son bras mais jamais il ne le porte à l’oreille, jamais on ne l’entend converser. Le téléphone sert à tout, sauf à téléphoner. D’ailleurs, ce ne sont plus les « 06 » que cette génération s’échange, mais les pseudos de réseaux sociaux. Comme quoi les inquiétudes sur l’influence des ondes près du cerveau de ces chers petits, étaient sans fondement. Non la crainte viendrait plutôt de l’utilisation qu’ils en font. Ils sont maintenant scotchés devant l’écran à regarder des clips. Ces derniers sont souvent niaiseux, comme disent nos amis de la belle Province. Je me demande même si les sms ne sont pas en baisse. L’un de mes petits fils fait des tutos, vous pouvez en juger sur : ici et regardez ma tête devant la découverte d’un lutin que je semble ne pas connaître ! Ah le con !

vendredi 9 juin 2017

Ah le con !

Mardi, sur le parvis de Notre Dame de Paris, un homme a blessé un policier avec un marteau avant d’être touché par balle. Il a crié « C’est pour la Syrie » lors de l’attaque, a fait savoir le ministre de l’intérieur. Nous savions les djihadistes, pour la plupart, peu subtils et plutôt bas de plafond. Mais là nous avons affaire à un ″étudiant de 40 ans ″et doctorant de surcroît ! Certes pas très en avance le garçon ! Ça nous met le BAC à 35 ans et le CP à 23 ans. Si mes calculs sont exacts, il a dû beaucoup traîner à la maternelle ! Blague à part, on est devant un cas de figure nouveau, les intellectuels se lancent à présent dans le djihad ! Que pouvait espérer ce crétin ? Les 7000 vierges qui l’attendent au paradis, la culotte à la main ? Que cherche-il ? À avoir les 15 minutes de gloire d’Andy Warhol ? À islamiser la société française par la force et la terreur ? Je pense que la presse devrait traiter l’information en dernière page, comme un fait divers sordide et surtout sans donner de nom. Nommer ces abrutis, c’est leur faire trop d’honneur. C’est aussi faire une publicité pour leur cause auprès des jeunes rejetés de notre société et pour qui l’avenir ne s’envisage que dans un monde qu’ils croient meilleur. Ah les cons !... 

vendredi 2 juin 2017

Tatouages: Grrrrr...


Une observation instantanée, sur la plage : 50 % des hommes et des femmes de 18 à 50 ans sont tatoués. Alors là nous avons un échantillonnage complet du mauvais goût (ce qui est la chose la mieux partagée dans le monde). Il y de tout, du tatouage carcéral, du légionnaire, au marin en passant par le pseudo artistique ou décoratif. De pauvre gamines voulant un aigle obtiennent un volatile tenant plus du poulet plumé que du rapace. Vous me direz que ce ne sont que ceux qui vont à la plage que je vois. Il faut bien montrer son corps et l’investissement artistique que l’on a fait ! Je me dis toujours que dans ce domaine le repentir n’est pas possible ou à quel prix ! On me dit : « Mais ce n’est qu’une mode ! ». Certes mais ceux qui ont 20 ans aujourd’hui seront encore là dans 50 ans et leurs tatouages toujours avec eux. Cela me rappelle Bernadotte qui en pleine révolution s’était fait tatouer ″MORT AU ROI″ sur la poitrine et qui fut, plus tard, le fondateur de la dynastie royale suédoise actuelle, sous le nom de Charles XIV. Dynastie toujours sur le trône à Stockholm. J’imagine qu’il se cachait de sa femme, la reine, pour prendre sa douche ! Se faire tatouer le nom de sa bien-aimée, c’est bien ! Mais il vaut mieux le faire à 95 ans, le risque est moins grand d’un changement de dulcinée. Ah les cons…

jeudi 25 mai 2017

Entraîné par la foule…

Cette semaine j’aurais pu vous parler de Richard Ferrand, marié à une SCI (nous n’aurons pas attendu longtemps pour le premier couac macronesque), j’aurais pu vous parler du sombre crétin assassin de petites filles à Manchester, eh bien non ! Ce sera un sujet estival pour fêter les ascenseurs (Saint Roux-Combalusier, priez pour nous !). Inutile de venir à la plage, elle est déjà pleine pour le week-end ! Ce qui est sympathique avec les beaux jours ce sont les parkings qui dès neuf heures du matin sont pleins, alors les blaireaux marseillais se garent n’importe où, passages cloutés, sorties de voitures, je pense que la caserne de pompiers aurait intérêt à rester vigilante pour garder sa sortie disponible. Même le parking de notre immeuble est squatté. C’est dit ! je remonte à Paris décidément trop de monde ici ! Pendant ce temps-là les terrasses des cafés parisiens sont vides. L’être humain est grégaire, mais à ce point-là c’est un archétype, où iront-ils tous au mois d’août ? Ah les cons ! (dont moi auteur de la photo d’aujourd’hui)…

vendredi 19 mai 2017

GRRRRR....


Pour un temps, je vais cesser mes articles politiques. Je m’attaque aujourd’hui à la téloche ! Si par malheur une émission réussit à fédérer un ch’tit million de gogos, alors toutes les chaines se déchainent (Hihi) ! L’exemple le plus frappant en est LA cuisine. À quelque heure du jour où de la nuit que vous regardiez le petit écran (ils le sont de moins en moins, petits), vous tombez sur une émission de tambouille ou de gastronomie. Ça devient plus qu’énervant ! Une sylphide qui doit peser moins de 45 kg toute mouillée, goûte devant vous, quantités de plats régionaux roboratifs. Malgré les kilos de choucroute ou de cassoulet que ces top-modèles s’envoient, elles ne prennent pas un seul petit gramme, au fil des émissions. Mystère ??? Où sont les Maïté d’antan ? De deux choses l’une, ou bien, en coulisses, elles vont restituer dans les toilettes ce qu’elles viennent d’avaler ou alors elles font semblant ! Essayez, vous jeunes filles de manger le tiers de ce qu’elles avalent et vous verrez le résultat en moins de quinze jours sur vos hanches et vos cuisses. Les directeurs de chaines sont sans imagination et plutôt du genre mouton de Panurge. « Mieux présenté, ce qui marche chez lui, doit faire un carton chez moi ! » Alors on y va ! et que j’te tartine et que j’te touille et que j’te fait bouillir, revenir à feux doux, déglacer, gratiner… Je ne sais pas vous mais moi, ça me coupe l’appétit !   Ah les cons !

vendredi 12 mai 2017

Et maintenant ?


Il va falloir bosser à réconcilier les deux Frances. Il y a dans notre pays une tentation latente d’extrême droite. C’est ce vieux fond xénophobe et antisémite qui existe depuis la seconde République (1848). Elle jaillit de temps en temps au travers de l’affaire Dreyfus, par exemple, ou de la collaboration de Pétain et plus récemment avec l’OAS en Algérie et la tentative de putsch. « Le ventre qui enfanta la bête immonde est toujours fécond » disait Brecht. Cette tendance, bien que minoritaire, est toujours plus vigoureuse à chaque élection. Depuis que Marine a repeint son parti aux couleurs du patriotisme, faux nez du nationalisme, les idées d’enfermement de la ″France éternelle″ cuirassée dans des frontières sûres et reconnues, font leur chemin chez les exclus acculturés. « Revenons en arrière, c’était tellement mieux avant ! » Je ne suis pas un grand statisticien, mais regardez les deux courbes : celle du chômage et celle du nombre de voix FN à chaque élection, elles sont parfaitement corrélées ! Nous savons tous que si le malheur voulait que les fachos arrivent au pouvoir, c’est là qu’exploseraient les demandes d’emplois. Mais il serait trop tard pour faire marcher arrière. Alors Emmanuel, il va falloir y aller ! Il faut te sortir les mains des poches ! (J’avais pensé à une expression plus triviale, mais n’ai pas osé !) Dans cinq ans si les résultats n’y sont pas, nous allons vivre sous Marine, en apnée et pendant cinq longues années. Et nous savons tous que les fachos une fois au pouvoir... J’aurai alors l’âge où l’on peut faire un mort, comme disait mon père, mais je pense à mes petits fils, qui eux ont envie de vivre et n’aiment pas les cons !     

vendredi 5 mai 2017

GRRRRR....

Depuis le temps, vous aurez compris que je ne suis pas d’extrême droite ! Me voilà cette semaine très en colère contre la droite classique et les deux gauches, celle de Méluche et celle de Flambi ! Depuis plus de vingt ans ils nous ont amené doucement mais de façon implacable devant le paradoxe politique où nous sommes ! Ah les cons ! Ils nous ont TOUS parlé de fracture sociale et n’ont rien fait. Ils n’ont pas compris que ce n’était pas aux élites qu’il fallait parler mais aux écartés du travail, de la lecture, des loisirs, du confort, de la vie quoi ! Or ils forment une immense vague qui va voter Marine dimanche. Quant à Méluche, sa campagne a soulevé un monumental espoir à la gauche de la gauche et depuis sa casquette électorale, il boude ! Il laisse sur le bord de la route toute une jeunesse ardente pour qui la vie est difficile et qui avait mis une folle espérance en lui, certains voteront Marine et ça ne sera que justice. Ah le con ! Quant au pauvre Hamon, il n’a jamais été en mesure de répondre aux questions que posent la France des abandonnés du système. Il est vrai qu’il a porté les erreurs, que dis-je les fautes d’un Hollande entreprenant des réformes jamais abouties. Élu par la révulsion qu’inspirait Sarko, il a fait une politique du peu. Ah le con ! Quant à la droite depuis Chirac elle ne fait que répéter ses hypocrisies sans se poser de question. Elle avait un boulevard devant elle il y a encore six mois, par aveuglement, par veulerie, par entêtement, par petites querelles intestines, elle a persisté dans l’erreur en ne remplaçant pas son Monsieur beaux costars, elle est redevenue la droite la plus conne du monde ! Total Marine a toutes ses chances dimanche. MERCI LES CONS !!! Si Macron est élu et s’il ne redresse pas la situation en restant sourd à la foule qui gronde, nous allons à la catastrophe irrémédiablement. Faire des promesses au peuple sachant que l’on ne pourra pas les tenir est une faute IMPARDONNABLE qui mène au chaos. Si la blondasse arrive au pouvoir, avec ses promesses intenables, ce sera le même syndrome et je saborderai ce blog et demanderai l’asile politique au Luxembourg !...


vendredi 28 avril 2017

Comment sauver la démocratie en évitant le fascisme ?


…mais tout simplement en MORALISANT la vie publique ! Comment moralise la vie publique ? Oh c’est très simple ! : Par exemple, ce cher Thomas Thévenoud, à la suite de son procès pour non-paiement de ses impôts n’est condamné qu’à cinq années d’inégibilité. Autrement dit, nous pouvons le revoir siéger au parlement dans cinq ans ? Non ! pour moi, condamnation, même minime = inégibilité À VIE ! radié à jamais de la vie publique. Cette classe politique, comme sous l’ancien régime défend ses privilèges becs et ongles. Voilà donc la deuxième réforme : Pas plus de deux mandats consécutifs. Il faut faire en sorte que la politique ne soit plus un métier, mais un engagement au service du pays, pour un temps donné. Nous commençons à avoir la réputation dans le monde d’une république bananière. L'ONG Transparency International a publié, le 25 janvier dernier, son évaluation annuelle de la perception de la corruption dans le monde. La France reste à la 23e position mais avec une moins bonne note qu'en 2015 ! Si nous laissons les politiques organiser leur petit domaine, jamais ils ne se feront de tort entre eux. Cependant la rémunération des élus doit être suffisamment attractive pour inciter des vocations, ma non troppo. Toutefois le contrôle du patrimoine avant et après un mandat doit être drastique et les sanctions en cas de fraude à la hauteur de la prévarication commise. Comment expliquer à toute une jeunesse exclue de l’emploi, que les politiques ont des droits qu’eux non pas ? Même si la majorité des élus est honnête, les tentations sont nombreuses de tremper les doigts dans le pot de confiture houps, pardon ! de se faire payer des costumes sur mesure à 22 000 €. « Je ne vous demande pas de m’aimer, mais de voter pour moi ! », finalement « vox populi, vox dei, il s’est fait tailler un costar ! hihi» Ah les cons !

vendredi 21 avril 2017

Le Pen’s blues…


Marion Maréchal (nous voilà) Le Pen serait-elle prête à claquer la porte du FN et tourner le dos à sa tantine ? Persuadée que la politique lui a coûté son mariage et précipité son divorce après 2 ans d'union, la benjamine du clan Le Pen est en pleins doutes…

Pauvre petite fille riche ! elle découvre la cruauté de la vie politique. Elle vient de se rendre compte que pour réussir dans ce ″métier″, qui n’en n’est pas un, il faut faire des sacrifices et c’est vrai de l’extrême droite à l’extrême gauche. Il y a beaucoup de crocodiles dans le marigot des partis. En revanche au FN le nombre de crocodiles est le même que dans toutes les autres formations politiques, toutefois le marigot y est beaucoup plus réduit et c’est le clan Le Pen. Alors forcément ils se montent dessus et les crocs y sont encore plus acérés. Il faut voir avec quelle violence Maigret s’est fait éjecté il y a quelques années, n’en concluez pas que je le pleure ! Bruno Gollnisch, lui a compris, il s’écrase, se fait tout petit pour survivre. Si le vieux chef est borgne, ce n’est pas une glorieuse blessure de guerre reçue en Algérie, comme il voulait le faire croire, mais dans un pugilat d’étudiant. La violence est dans leur ADN depuis toujours. Marine a réussi à s’imposer en tuant politiquement son père. Quand à Florian Philippot, bien qu’hétérogène à la famille, il en est, pour le moment, la caution intellectuelle. Il est toléré pour cette raison, mais pas par tous, surtout Jean-Marie pour qui il est un ″sale gauchiste″. Marion découvre aussi que les ennemis mortels ne sont pas dans les partis adverses, mais toujours dans son propre camp. Elle aurait dû demander à Juppé, il en sait quelque chose, le bougre !  In fine, comme disait Édouard Herriot : « La politique, c'est comme l'andouillette. Ça doit sentir un peu la merde, mais pas trop !» Ah les cons !

vendredi 14 avril 2017

Pas trop rassuré !


Voilà-t-y pas que le Trump commence à jouer avec sa boite de jeu ″Le ch’tit Rambo″, offerte avec son élection et un logement de fonction. Quand à six ans, pour Noël, je recevais un jouet, je n’avais qu’une hâte, c’était de m’en servir le plus vite possible ! Pour le peroxydé étazunien il en va de même, mais lui a 71 ans ! Trois mois après son investiture, en avant les missiles, vas-y que je t’explose la tronche ! Ah ça le démangeait le clown triste ! mais sur qui envoyer ses missiles ? Moscou ? Trop risqué ! Mexico ? Trop de latinos aux US ! Non finalement l’occasion était magnifique : « ce sera sur la Syrie, après tout depuis 2011 ils ont l’habitude ! » Ceux qui disaient : « Il ne peut rien faire sans l’approbation du sénat !» se sont mis le doigt dans l’œil ! Il l’a fait sans rien demander aux politiques. « Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît », disait Audiard. Les militaires, eux, bien trop contents de faire joujou avec Donald, lui ont tendu le bouton ! Il semblerait maintenant qu’il ait envie de se payer la Corée du nord. Les suites ? Va savoir ce que ses copain Poutine et Xi Jinping en diront ? Nous sommes très mal embarqués entre ces trois candidats à devenir Maître du monde ! Ah les cons !

vendredi 7 avril 2017

Enfin un sujet consensuel !


Non ce n’est pas à Notre-dame-des-Landes que l’on pourra rassembler ce qui est épars, mais ce n’est pas loin, c’est…LE CHANTIER DE SAINT NAZAIRE (priez pour eux) De droite à gauche, tous unis pour nationaliser Saint-Nazaire ! La nationalisation temporaire des chantiers navals STX fait consensus chez les politiques, face au risque d’une fuite du « savoir-faire » français à l’étranger. Vous voyez qu’en cherchant bien, on arrive à trouver des sujets transversaux qui rassemblent. Ces derniers temps les Français ne sont plus divisés en Droite ou Gauche, non ils sont « éparpillés façon puzzle », comme disait Audiard. Ah ça n’est pas faute de candidats, de Le Pen à Poutou, qui nous rebattent les oreilles avec la même phrase : « Moi ce que je veux c’est rassembler les Français ! ». Voilà le sujet idéal, mais je me pose cependant une question : « Qui va payer ? ». Vous me direz que ce n’est pas grave ce seront les suivants aux commandes qui hériteront du mistigri, en y ajoutant la Guyane, le gouvernement actuel pourrait faire selon la méthode Sarko : « Au suivant ! ». Il nous avait fait le coup avec les portiques de péage pour les camions : Brillante catastrophe financière ! (500 millions) Certes c’est une façon de glisser une mine sous les pieds du suivant, mais qui paye ? Ne vous inquiétez pas ce sont toujours les mêmes : NOUS ! Ah les cons !  

vendredi 31 mars 2017

Thèse antithèse prothèse...

Désolé mais cette semaine, je suis devenu bionique, il me faut un peu de temps pour me réadapter à la vie ordinaire. Vous devrez vous contenter d'une vue de ma nouvelle anatomie. Que les dames se rassurent, ce qui est entre les deux prothèses fonctionne encore à peu près normalement. Ah le con !

vendredi 24 mars 2017

Et maintenant Carlos ?


Ah il peut parader le gnome, lui aussi est pris par la patrouille ! Des ventes de Renault en hausse de 13 % en 2016 pour plus de 3,3 milliards d’euros de bénéfice. Aujourd’hui, le généralissime est collé au mur par l’enquête des autorités publiques françaises pour possible tricherie. Depuis plus de vingt ans, ils tricheraient sur le niveau d’émission des véhicules diesel. Bis repetita placent, cette tragédie ressemble à celle qui a touché Volkswagen à la fin de 2015. Un industriel au fait de sa gloire, fauché par une vilaine histoire de pollution qui, au final, lui coûtera plus de 20 milliards de dollars et fera chuter son ″führer″. Il nous faut garder la tête vachement froide à ce moment de notre histoire pour ne pas descendre dans la rue et aller raser la Bastille ! Pardon ? Ah oui c’est vrai, c’est déjà fait ! À quoi se raccrocher moralement ? Si Renault tombe c’est une partie de l’économie française qui est à terre. Bien-sûr, au pire son PDG serait condamné à un an de prison avec sursis et une amende de cent mille Euros. Une broutille pour ce crétin à la tronche de cake, capable, sans rire, de s’octroyer 30% d’augmentation de salaire (7,2 millions d’euros/an), alors qu’il gèle celui de ses employés, en raison du fameux : « Il faut bien trouver des gisements de productivité pour que les résultats soient conformes à ce qu’en attendent les actionnaires ! » C’est sûr que le sien n’est pas compris dans la moulinette productiviste. Comment aller expliquer ça aux gamins des banlieues ?  

-         Oh mais ce n’est pas bien mon garçon de vendre de la drogue ! Il faut trouver un travail honnête.

-         Oh eh ziva, bouffon t’as vu Cahuzac, Sarko, Fillon, Le Pen, Carlos Ghosn ! Eux y vont jamais en zonzon.

Et c’est ce bon vieux Lafontaine qui rigole du fond de sa tombe du père Lachaise : « Selon que vous serez puissants ou misérables » Vous connaissez la suite.  Ah les cons !

vendredi 17 mars 2017

Les boulettes de Nadine

Ou comment Nadine mange son chapeau ! Pour être récompensé en politique, il faut être discipliné, prêt à tout et surtout n’avoir aucun sens du ridicule ! Toutefois, à cause d’eux et vis-à-vis de l’étranger, ces jours-ci, c’est la France qui est grotesque. Mais revenons à notre Nadine nationale, elle est capable un matin de déclarer sur une radio périphérique, comme à son habitude sans trop réfléchir : « Il faut que Fillon abandonne, il risque de faire perdre notre camp ». Ce qui me paraissait plutôt sensé de sa part. Mais voilà t’y pas que la décision de dieu (Sarko ?) n’est pas tout à fait la même... (Ne serait-il pas en train, dans l’ombre, de ″cramer″ volontairement son ancien ″collaborateur″ Fillon, pour le voir au tapis dès le premier tour, comme lui aux primaires ? Nous le savons capable même du pire !). Donc la voix divino-sarkozienne dit : « il faut aller jusqu’au bout de la candidature issue des primaires. » Patatras, le monde s’effondrerait-il pour la blondasse ? Que nenni ! Voilà notre Nana qui, sans rire, fait volte-face et dit le SURLENDEMAIN, sans une once d’embarras : « Ah mais nous sommes tous derrière François Fillon, il est NOTRE candidat et c’est lui qui va gagner ! ». Si encore elle était la seule à faire pipi contre le vent ! Regardez la bobine de Bernard Accoyer à la téloche quand il avale la couleuvre, déjà qu’en temps normal il a une tête de carême, c’était magnifique de voir avec quel enthousiasme il se rangeait dans le camp des Fillonistes ! Si ce n’était pas bête à pleurer, ce serait à mourir de rire. Et la Morano va se représenter au Conseille régionale de Lorraine en toute sérénité aux prochaines élections. Ah ça va être un grand moment d’écouter ses meetings ! Comme dit OX Jerry : « Elle prend ses électeurs pour des jambons ! ». Pendant ce temps les autres candidats sont inaudibles, les programmes passés sous silence. De toute façon les programmes on s’en tape, la majorité des blaireaux votent pour une tronche. Ah les cons !






vendredi 10 mars 2017

…les plus bêtes du monde !


Après la droite la plus bête du monde, la gauche ne voulant pas rester derrière sa rivale, s’était dit : « Il n’y a pas de raison, il nous faut redevenir les leaders, repassons devant ! ». Pendant cinq ans, avec beaucoup d’obstination et de pugnacité, aidée par Cahuzac et Thévenoud, la Gauche finit par y parvenir brillamment. Mais voilà qu’en vue de la ligne d’arrivée, la droite jalouse des performances de son challengeur, lui grille la victoire ! C’est le grand jeu du n’importe quoi, du : « À qui gagne perd » ! Et que l’on me fiche la paix avec les médias, les journalistes ne font que leur travail et les juges le leur. Ils sont le reflet de la société que nous avons choisi ! Ce sont les femmes et les hommes se disant ″Serviteurs de l’État″ qui se sabordent eux-mêmes. Ils n’ont besoin de personne pour se tirer une balle dans le pied et avoir l’air de ce qu’ils sont ! Le problème est qu’ils nous entraînent derrière eux, nous sommes la risée du monde ; même Kim Jong-un en rigole ! Quand un navire sombre, il emporte dans ses remous les survivants. Et l’on voudrait confier les clés de la France à des zozos qui ne pensent qu’à leur ego ? Et ″Marine-la-pure-la-sans-reproche″ n’échappe pas à la règle. Sauf que son électorat lui est fidèle, quoi qu’il arrive, même devant l’étalage de ses tripatouillages d’emplois fictifs et de ses contradictions. Cela nous en dit long sur leur fanatisation, ont-ils perdu tout sens critique ? Moi je suis malheureux de tant de conneries rassemblées sur si peu d’hommes et de femmes. Mais j’irai voter, malgré tout, c’est la seule façon que j’ai de crier : Ah les cons !

vendredi 3 mars 2017

Lettre ouverte à un ami


Mon très cher Léo,

Merci encore pour ta charmante invitation de lundi dernier. Cependant lors de ce délicieux dîner, alors que nous parlions des élections, tu m’as dit vouloir voter ″Bleu-outremer″. L’argument que tu as développé est que depuis la cinquième République, nous avons tout essayé et que l’échec des autres partis est évident. Penses-tu que nous puissions prendre le risque de miser, comme au poker : « Pour voir » ? Le risque est bien trop grand de voir fouler aux pieds, pendant cinq années, tout ce que la France des Lumières a mis trois siècles à construire. Toi, si cultivé, tu sais que la démocratie porte en elle sa propre finitude si nous ne la protégeons pas. Là où ton raisonnement est spécieux, c’est que nous avons déjà expérimenté ″l’État Français″ entre 1940 et 1944 avec quel résultat ? Ce sont les survivants de ces années noires qui sont les fondateurs de ce soi-disant nouveau parti ou "renouveau Français". Tous les fascismes utilisent la démocratie pour la tuer. Une fois au pouvoir, et nous en sommes proches, les hommes ou femmes providentiels s’y maintiennent par tous les moyens, y compris les plus violents. Les partis d’extrême droite se font agneau pour dissimuler leurs dents de loups. De grâce pense à nos enfants et petits-enfants qui nous reprocheront un jour d’avoir fermé les yeux. Ne transforme pas l’urne électorale en urne funéraire

En toute amitié, malgré tout.

Jeanmi

vendredi 24 février 2017

Chronique énervée


Je suis atterré par le niveau du discours politique actuel. Nos prétendants à la présidence de la République nous font la danse du ventre pour nous séduire. Les plus faibles retiennent les messages les plus simplistes : « Les étrangers prennent le travail des Français, préférence nationale contre le chômage ! ». Les plus subtils font dans le sentimentalisme éthéré : « Je vous aime, vous verrez quand j’aurai un programme comme il sera beau et élégant ! ». Les plus réac’ font dans les vieilles Lunes : « Mon programme est chrétien, donc socialement bon ! ». Les plus gauchos sont dans le retour vers Marx : « Au-dessus de 20 000 € j’pique tout ! ». Les plus niaiseux nous font croire qu’ils feront mieux que ce qu’ils viennent de rater.   Pas un ne parle de démocratie en danger et d’Europe, si ce n’est pour dire qu’il faut en sortir ! Surtout une mauvaise odeur veut nous faire prendre le nationalisme pour du patriotisme. Pas un seul nous parle du patriotisme européen. TrUmp, Poutine, DAECH : Avec eux la démocratie est en danger de mort ! L’un est un malade mental, le deuxième est un dictateur froid, intelligent et implacable, regardez ses yeux pour comprendre et les ″crétins-décérébrés-d’allah″ veulent nous priver de saucisson et de Côtes-du-rhône !  Pas un seul candidat ne nous parle avec un langage d’adulte. Ah si ! il y avait W. Churchill : « Je vous promets du sang et des larmes, mais je vous promets la victoire ! », mais les dents ne lui font plus mal depuis longtemps. Tant que nous resterons avec des prétendants qui cherchent à nous montrer qui pisse le plus loin, on sera mal, pourtant la lutte pour la survie de la démocratie est européenne ! … Ah les cons !


vendredi 17 février 2017

Élections : Piège à Fillon, piège à Macron, Hamon, Marion ou piège à Mélenchon ?


Que voilà une belle brochette de ″on″ ! Certains se plaignent du déchaînement médiatique ! Ah ça n’est pas en Corée du Nord que le Canard pourrait sortir des scoops sur Kim Jung Hund. Ce dernier aurait fait assassiner son demi-frère, charmant homme ! En se lançant dans la vie publique, il faut en accepter les contraintes. De plus en plus la vie privée des candidats est passée au scanner. Alors même si ça dérange, moi je trouve ça bien ! Les Français en ont un peu marre de la prévarication et de la corruption des élus. Au Suède une ministre est acculée à la démission pour une barre chocolatée. En France, depuis toujours nos Balkany, nos Cahuzac pour ne pas les nommer, trempent la main et même le bras dans le pot de confiture en toute impunité depuis toujours. Il va falloir baliser maintenant les gars ! Je vois mal Tante Yvonne occuper un emploi fictif auprès de Grand Charles, lui qui payait ses timbres et son électricité à l’Élysée. Alors arrêtez de pleurer, c’est ça aussi la démocratie ! Ah les cons !
Je ne résiste pas à voir sa tête !

vendredi 3 février 2017

Premier couac de Donald



Trump (encore lui !) limoge la ministre intérimaire hostile à l’application du décret anti-immigration. Sally Yates, la ministre par intérim de la justice, a mis en doute la légalité et la moralité de ce décret et a appelé les procureurs à ne pas le défendre. Donald la vire ! Je commence à comprendre la stratégie machiavélique de Poutine. Il faut savoir que le maître du Kremlin (pas Bicêtre, non l’autre le Russe) est un joueur d’échec. Pour un maître ce n’est pas le coup suivant qu’il faut calculer, mais au moins les trois suivants. En favorisant (houps pardon !), en approuvant l’accession de Trump à la Maison Blanche, il la joue fine : 1) Il pense qu’en mettant un fantoche à la tête des US, il aura les mains libres pour se payer tous les pays satellites de l’ancienne URSS, sans aucune réaction des américains. 2) Il brise l’embargo commercial vis à vis de la Russie. 3) Il peut alors tranquillement réarmer son pays pour de nouvelles conquêtes. Et si en plus les États Unis quittent l’OTAN, il élimine un risque sur ses frontières occidentales. Et ce gros crétin de Trump n’y voit que du feu en pensant seulement à tout le business qu’il pourra développer avec son ″ami″ Poutine. L’Europe, de son petit côté, plus désunie que jamais, ne pèse rien dans l’affaire. Nous n’avons pas fini de mesurer les conséquences de l’amitié de ces deux monstres. Ah les cons !

dimanche 29 janvier 2017

J’rigole !


Tenir une chronique hebdomadaire devient impossible, journalière : difficile, il faudrait inventer une chronique ″horaire″ et encore je serais certainement en retard sur l’actualité. Pour Fillon je pense que la torpille vient de son propre camp. Ma fréquentation des élus m’a appris que les ennemis politiques ont les avait dans son propre camp. Ceux d’en face sont des adversaires et ça se règle à la loyale lors des élections. Je crois que Fillon s’est fait beaucoup d’ennemis chez le Républicains, Sarko, Rachida, Copé, Juppé et v’là t’y pas que même M.A.M va se présenter contre lui ! tous verraient bien Saint François pas d’Assise mais aux assises !  Si vous passez par Colombey, tendez l’oreille sur la tombe du Général, ses os s’entrechoquent. Ah les cons dit-il !

vendredi 27 janvier 2017

Le revenu universel ???


Voilà un sujet qui fait débat ! Même chez les humanistes et les progressistes. Bien-sûr les conservateurs sont contre. Pourquoi ? Car, disent-ils, cela change notre rapport au travail, en encourageant la paresse. C’est vrai, mais nous savons tous que le fameux « Plein-emploi » des 30 glorieuses, ne reviendra jamais plus ; pour la simple raison que la robotisation de ce qui reste d’industrie en France se dispense de main d’œuvre. Sauf pour les ingénieurs qui conçoivent les systèmes robotiques. Même les petites mains qui, après la fermeture des bureaux, nous permettent de ne pas vivre dans la crasse et la poussière seront remplacées bientôt par des robots. En revanche ce qui restera et se développera ce sera le bénévolat. Supprimons-le, déjà aujourd’hui, et une partie du système social dans lequel nous vivons s’effondrerait. Le revenu universel serait une façon de le rémunérer, chacun pourrait alors choisir librement sa situation. Objection, peut-on vivre avec 900 € par mois ? Certes non ! Cependant cette question a le mérite de remettre le contenu et le sens du travail en question. Très curieusement cette problématique était au centre des réflexions ultralibérales des années 70. Pour certains cela permettait la fin de l’assistanat, plus de sécu, plus de retraites, plus de chômage... Pour une partie de la gauche, c’est la fin de la torture due au travail (Le ″tripalium″, d’où vient le mot travail, était le trépied où étaient attachés et punis les esclaves, il servait également à ferrer les chevaux récalcitrants). Et vous qu’en pensez-vous ? (Pas de con cette semaine)

vendredi 20 janvier 2017

PASSÉ INAPERÇU

La Cour constitutionnelle allemande a annoncé, mardi 17 janvier à Karlsruhe, le rejet de la demande d’interdiction du Parti national démocratique (NPD) « À l’unanimité, la deuxième chambre a estimé que, certes, le NPD a des objectifs anticonstitutionnels, mais il n’y a actuellement pas d’éléments concrets de poids laissant penser que l’action (du parti) puisse être couronnée de succès. »
Ben voyons ! Elle est bien bonne celle-là ! Non les nazis ne pouvaient pas faire de mal à une mouche en 1932, mais à six millions de juifs, dix ans plus tard et, par induction, coûteront la vie à 70 millions d’hommes et de femmes à travers le monde. « Des bons p’tits gars, j’vous dit, oh bien un peu violents par moments, mais le fond est bon ! »
Ajoutez à cela que Mein Kampf est réédité et qu’il sera simplement précédé d’un avertissement disant que ″c’est pas bien″. J’ai lu la version française distribuée gratuitement pendant la guerre (expurgée donc des attaques contre la France), c’est bien un tissu immonde d’insanités et de crétineries absolues. Il flotte en France un air de 1933. Cependant  nous avons aussi nos fachos pas si dangereux, comme l’étaient Joseph Darnant et tous les ″enfants d’Pétain en 1940, de : « si bons Français ! » qui restent, encore aujourd’hui, la honte de la France.

Voilà ! Les leçons de l’histoire ne servent à RIEN, je me sens juif, dois-je prendre le maquis tout de suite ? ah les très gros cons !

vendredi 13 janvier 2017

Encore et toujours Trump et Poutine



Après General Motors et Ford, Donald Trump s’en prend désormais à Toyota. Le président élu américain menace de taxer le constructeur japonais s’il ne renonce pas à construire une nouvelle usine au Mexique. « Toyota Motor a dit qu’il allait construire une nouvelle usine à Baja, Mexique, pour fabriquer le modèle Corolla pour les Etats-Unis » a ″tweeté″ jeudi 5 janvier M. Trump « Pas question ! Construisez des usines aux Etats-Unis ou bien payez d’importants droits de douane ». Voilà déjà une première indication sur sa façon d’envisager les quatre prochaines années de son règne. Non seulement il impose, il dicte, il ordonne à son pays, mais il commande, à ses voisins leur politique, avant-même d’être investi. De plus son ami Poutine semble bien avoir favorisé son élection par des tripatouillages informatiques. Nous allons vivre des années difficiles avec ces deux-là. Cependant ils alimenteront nos chroniques.

À propos de Poutine, il se passe des choses curieuses, pour ne pas dire étranges, sur ce blog. Normalement j’ai une petite centaine de visites, en moyenne, par jour. Si j’écris le mot « Poutine », je passe alors à plus de 300 et en provenance presque exclusivement de Russie, c’est du moins ce que m’en dit mon tableau de bord. Le beau Vladimir aurait-il de grandes oreilles qui viennent jusque chez moi ? Curieux, non ? Nous savons qu’il paye des petites mains pour saturer les sites qui ne l’encensent pas. Ah le con !