Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 19 janvier 2018

Elles n’ont pas inventé l’eau tiède !

Catherine Deneuve s’excuse auprès des « victimes qui ont pu se sentir agressées ». Après le tollé provoqué par la tribune qu’elle a cosignée, l’actrice maintient que « rien dans le texte ne prétend que le harcèlement a du bon, sans quoi je ne l’aurais pas signé. ». Brigitte Lahaie, de son côté, déclenchait la polémique en assurant que l'on pouvait « jouir lors d'un viol ». Des propos pour lesquels l'ancienne actrice porno s'est excusée peu après. Entre l’autre extrême des « Balance ton porc » et ces deux gourdasses, il y a peut-être une voie moins radicale ?  La voie du milieu, celle où chacun respecte l’autre pour ce qu’il est ! La galanterie est-elle une insulte aux femmes, comme il était de coutume de penser en union soviétique, il y a cinquante ans ? Je ne le pense pas. Quant à mettre la main au valseur d’une beauté dans le métro, cela tient plus de la maladie mentale que de la misère sexuelle. Va-t-on en venir, comme en Iran à séparer les sexes dans les transports ? Restons sérieux, tout ce qui est extrême est dérisoire. Renvoyons dos à dos les castratrices et les nymphomanes et ne donnons pas raison aux intégristes voilant leurs femmes pour les rendre asexuées. Et puis ce n’est pas tellement grave, si un gamin des banlieues dit à une jolie fille : « Oh mademoiselle ! vous êtes trop charmante, donne-moi ton 06 ». Il y a quatre siècles il aurait dit avec Monsieur Jourdain : « Belle princesse vos beaux yeux me font mourir d’amour » O tempora, O mores ? Non ! Il n’y a que le langage qui change, pas les mœurs…  

8 commentaires:

  1. Jeanmi, même en Iran dans la voiture du métro réservé aux hommes et accessible aux femmes qui le souhaitent , je n'ai pas réussi à attirer quelques intérêts masculins sauf des échanges verbaux. Certes je ne suis pas une poulette de l'année ........
    Je trouve les propos des non violées dans le journal "Le Monde " d'une indécence grasse.La gente masculine ne me semble pas en danger, ni la représentation picturale , littéraire , cinématographique ou théâtrale de certaines œuvres. Il faut raison gardée devant la possibilité d'une censure en France dans tous les domaines,conséquence de " balance ton porc ". Si enfin les victimes de violences sexuelles , hommes ou femmes , peuvent trouver une écoute bienveillante ainsi qu'une marche à suivre pour aller mieux , nous devrions tous nous en réjouir . Il est évident que l'éducatif est à privilégier pour la suite .
    Jeanmi ,la drague vécue par une amie la semaine dernière allait bien au delà du 06 ......

    RépondreSupprimer
  2. Jeanmi, ton texte me convient tout à fait. Je ne comprends pas ce soudain besoin d'exhiber ces
    moments intimes désagréables .Etant jeune, j'en ai vécu ,
    dont je n'ai jamais parlé, même à mon entourage. Dans le monde du travail c'est très déplaisant: Se défendre contre
    celui qui s'exhibe ou fait des attouchements . Et au fur et à mesure que l'on prend de l'âge, ça se passe de moins en moins. Toutefois je garde le souvenir de moments " galants " très flatteurs ( ne soyons pas hypocrite !!).
    Aujourd'hui comme hier, il y a des salopards, des pervers,
    mais aussi des hommes normaux, corrects qui apprécient la
    beauté ou le charme d'une femme, sans être vulgaires.
    Et sans aucun doute, celle-ci en tire satisfaction. Tout ce déballage , avec citation de célébrités ( surtout dans le monde du spectacle ), est vraiment emmerdant. ça devient un jeu de délation. On règle ses comptes . Et surtout, on ne parle plus que de ça. Un sujet éternel qui
    manque d'intérêt , comparé à tant d'autres . Bon week-end
    à toi Jeanmi . ELZA

    RépondreSupprimer
  3. La "drague" (faire du gringue pour les plus anciens !) est une manifestation humaine plaisante et intemporelle. Cependant, il me semble que de nos jours le refus d'une fille est interprétée comme un véritable outrage envers le "mâle" demandeur. La demande de 06 étant souvent suivie d'un élégant « fais pas ta pute ! »
    Il faudrait que les jeunes dragueurs comprennent qu'une fille qu'ils convoitent n'est pas obligée de répondre favorablement à leur invitation.
    On s'est tous pris des vents (celui qui dit le contraire est un gros mytho !!!), ce n'est pas plaisant, certes, mais la vie continue et on finit toujours par trouver la perle rare qui saura trouver en chacun de nous son partenaire idéal.
    Ils se marièrent et patati et patata !…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je fais le compte les râteaux ou vents, furent infiniment plus nombreux que les réussites. Cependant elles ne sauront jamais ce qu'elles ont perdu (hihi)

      Supprimer
  4. Bon... je reviens vers toi Jeanmi car finalement avec ce
    temps de merde, mieux vaut rester sur un thème sympa. Tu
    vois à mon âge ,la seule drague, c'est l'homme de 60 ( et plus ) qui me tient la porte ou m'aide avec mon foutu
    caddie qui se coïnce dans les travaux . Bref je remercie chaleureusement, mais je n'en pense pas moins !! Ah si
    j'étais une jolie minette ou une femme encore consommable,
    d'abord je n'aurais pas de caddie et l'approche aurait été
    différente. Et puis comme j'apprécie toujours la gentillesse, je me dis qu'il y a vraiment des types " bien ". Certes, je deviens leur mère ou grand-mère, mais j' existe encore ,en tant qu'être humain. ça... c'est formidable. Avec mes vieilles copines on appelle ça
    de la drague-service ( et pas de la drague-vice).
    Le seul coté négatif de cette histoire, c'est que
    les jeunes ne proposent jamais d'aider. Rien à foutre
    de la mamie, elle peux toujours crever. Trop occupé sans doute à mettre la main aux fesses à des jeunettes. La vie
    est devenue comme ça. Faute d'éducation sans doute.
    Bonne pluie à toi Jeanmi et à ceux qui te lisent. Je vais de ce pas, sur mon blog ,pour parler du soleil. ELZA

    RépondreSupprimer
  5. Raison gardée, raison gardée.. mais la poésie n'étant plus de mise il nous faut bien nous dépatouiller de tous ces méfaits que certains hommes tentent d'imposer à la gent féminine. J'ai été choquée par la Millet qui aurait aimé se faire violer pour dire qu'elle s'en était sortie.. grr grr.. pour le reste je comprends les femmes qui ont eu à subir mais je pense qu'il faut choisir la voie de la plainte même si cette voie est laborieuse. Il y a donc une voie médiane entre les délires de ces femmes qui ne prennent pas le métro et celles qui dénoncent à juste titre ce qu'elles ont vécu.
    Merci de ta visite qui m'a fait sourire à propos de cette divine pianiste

    RépondreSupprimer
  6. Du timide au pervers et déséquilibré, il y a un éventail large d'hommes. On ne peut donc pas parler d'une seule sorte d'hommes, ou de 2 sortes d'hommes. Il y a plusieurs histoires, plusieurs rencontres, plusieurs faits et donc on ne peut pas diviser les hommes en 2 groupes. Bon week end.

    RépondreSupprimer
  7. Un compliment on peut l'accepter même s'il est maladroit mais pas un viol ou agression. Bon lundi, amicalement

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.