Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 21 avril 2017

Le Pen’s blues…


Marion Maréchal (nous voilà) Le Pen serait-elle prête à claquer la porte du FN et tourner le dos à sa tantine ? Persuadée que la politique lui a coûté son mariage et précipité son divorce après 2 ans d'union, la benjamine du clan Le Pen est en pleins doutes…

Pauvre petite fille riche ! elle découvre la cruauté de la vie politique. Elle vient de se rendre compte que pour réussir dans ce ″métier″, qui n’en n’est pas un, il faut faire des sacrifices et c’est vrai de l’extrême droite à l’extrême gauche. Il y a beaucoup de crocodiles dans le marigot des partis. En revanche au FN le nombre de crocodiles est le même que dans toutes les autres formations politiques, toutefois le marigot y est beaucoup plus réduit et c’est le clan Le Pen. Alors forcément ils se montent dessus et les crocs y sont encore plus acérés. Il faut voir avec quelle violence Maigret s’est fait éjecté il y a quelques années, n’en concluez pas que je le pleure ! Bruno Gollnisch, lui a compris, il s’écrase, se fait tout petit pour survivre. Si le vieux chef est borgne, ce n’est pas une glorieuse blessure de guerre reçue en Algérie, comme il voulait le faire croire, mais dans un pugilat d’étudiant. La violence est dans leur ADN depuis toujours. Marine a réussi à s’imposer en tuant politiquement son père. Quand à Florian Philippot, bien qu’hétérogène à la famille, il en est, pour le moment, la caution intellectuelle. Il est toléré pour cette raison, mais pas par tous, surtout Jean-Marie pour qui il est un ″sale gauchiste″. Marion découvre aussi que les ennemis mortels ne sont pas dans les partis adverses, mais toujours dans son propre camp. Elle aurait dû demander à Juppé, il en sait quelque chose, le bougre !  In fine, comme disait Édouard Herriot : « La politique, c'est comme l'andouillette. Ça doit sentir un peu la merde, mais pas trop !» Ah les cons !

6 commentaires:

  1. Nous serons bientôt fixés quant à ce qui nous attend.

    RépondreSupprimer
  2. La photo de Marion Maréchal ( mous voilà pas )serait parfaite pour une affiche électorale à donner la nausée.
    De tout cœur à dimanche !

    RépondreSupprimer
  3. On se croirait dans une tragédie grecque !!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Le Pen que je préfère, c'est L'OPEN BAR !!!!! :-D

    RépondreSupprimer
  5. Le front national est responsable du divorce de Marion ou sa participation à la vie politique ?
    Non reconnue par son père , laissée par son homme , elle devrait s'essayer à autre chose enfin c'était avant le résultat du 1er tour .

    RépondreSupprimer
  6. Les médias et toute l’oligarchie financière on constamment promu Jean-Marie et Marine Le Pen, c’est formidable.Cela permet de faire élire à coup sûr celui qui leur sera opposé; Les Le Pen sont des marionnettes faciles à manipuler .Il en aurait (et il en sera visiblement ) de même un jour avec Mélenchon s'il se retrouvait (par hasard et pas rasé ) au second tour d'une élection présidentielle . Voila tout !

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.