Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 20 octobre 2017

Dénonce ton porc !

Je dois dire que je reste dubitatif sur la formule. Oui il faut dénoncer TOUS les harcèlements qu’ils soient oraux, physiques ou même allusifs. En revanche sur la forme j’hésite. Contrairement à ce que nous dit un certain polémiste télévisuel, comparant l’anonymat à celui des ″bons Français″, envers les juifs, pendant la guerre ; il faut que la dénonciation reste anonyme. Nous savons que 95 % de celles qui dénoncent leurs patrons et signent sont licenciées dans le mois suivant. Avec les hommes politiques ou les stars du show-biz, elles peuvent se retrouvent avec un procès en diffamation. En revanche les noms des agresseurs, eux doivent être connus et publiés. Chères lectrices quand un monsieur vous fait un gringue un peu trop lourd ou incisant, si vous ne connaissez pas son nom, n’hésitez pas à le prendre en photo et balancez-le sur les réseaux sociaux. À mon avis ça lui fera passer le goût de la chose pour un bout de temps. Le ″coucou la voilà″ dans le métro, une ch’tite photo sur fesses-bouc et le monsieur la gardera sagement dans son slip jusqu’à la retraite de cette dernière. Oui il arrive que les zézettes se mettent en retraite avant leur propriétaire. Chères lectrices n’hésitez plus à balancer sur la toile les photos de ces porcs. En plus ça nous fera passer un bon moment à les regarder ! Et surtout ça calmera les velléités des candidats à la ″porcitude″. Ah les cons !

6 commentaires:

  1. Si je suis totalement d'accord sur le principe de dénoncer — et surtout PUNIR — les porcs, je reste également méfiants avec ce nouveau type de dénonciation public et anonyme. Attention aux dérives que cela pourrait engendrer !
    Dans cette "affaire", ce sont les femmes les victimes, ce sont donc elles qui doivent être protégées de toutes représailles après qu'elles aient porté leur témoignage devant la justice.
    Si condamnation il y a, alors oui il faut placarder la face de ces rats sur la place public.

    RépondreSupprimer
  2. "Dénonce ton porc". Comment font les musulmanes ?

    RépondreSupprimer
  3. Il est, en effet, grand temps que les gros porcs passent à la caisse et payent pour leurs méfaits sur les femmes (et quelques hommes aussi ). Il est temps de punir celui qui siffle et donne des noms d'oiseaux au passage d'une femme habillée un peu sexy . Il est temps que ces hommes là règlent leurs problèmes de quéquette et se montrent plus dignes. Ah !! les Porcs !!

    RépondreSupprimer
  4. Ton terme " la porcitude " me plaît. Je
    conseillerais aux parents de petites filles
    de les inscrire à un sport martial ( bref...
    apprendre à se défendre si on vous harcèle ou
    attaque physiquement ). Voilà mon conseil de
    grand mère. Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  5. Le risque est pour les femmes de se retrouver dans un procès où l'homme les accuse de diffamation Car il n'y a pas toujours de témoins de la scène de harcèlement. Il faut que les femmes aient un dossier en béton pour porter plainte. Bon courage à toutes ces femmes.... Bon week end.

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.