Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 17 février 2017

Élections : Piège à Fillon, piège à Macron, Hamon, Marion ou piège à Mélenchon ?


Que voilà une belle brochette de ″on″ ! Certains se plaignent du déchaînement médiatique ! Ah ça n’est pas en Corée du Nord que le Canard pourrait sortir des scoops sur Kim Jung Hund. Ce dernier aurait fait assassiner son demi-frère, charmant homme ! En se lançant dans la vie publique, il faut en accepter les contraintes. De plus en plus la vie privée des candidats est passée au scanner. Alors même si ça dérange, moi je trouve ça bien ! Les Français en ont un peu marre de la prévarication et de la corruption des élus. Au Suède une ministre est acculée à la démission pour une barre chocolatée. En France, depuis toujours nos Balkany, nos Cahuzac pour ne pas les nommer, trempent la main et même le bras dans le pot de confiture en toute impunité depuis toujours. Il va falloir baliser maintenant les gars ! Je vois mal Tante Yvonne occuper un emploi fictif auprès de Grand Charles, lui qui payait ses timbres et son électricité à l’Élysée. Alors arrêtez de pleurer, c’est ça aussi la démocratie ! Ah les cons !
Je ne résiste pas à voir sa tête !

10 commentaires:

  1. Il y aura toujours des "affaires" secrètes mais au moins maintenant on pourra connaitre et poursuivre les plus grosses casseroles !

    RépondreSupprimer
  2. Mon pauvre Jeanmi, imaginer que nos z'hommes politiques aient la moindre intention de corriger les "erreurs" dont le vil peuple est témoin quotidiennement est une douce utopie ! Non seulement, ils ne reconnaissent pas leurs fautes, mais, de plus, parviennent avec une sincérité biblique à les faire passer pour des actes légaux. « Oui, monsieur le juge, j'ai mis mon doigt dans le pot de confiture, mais c'était pour voir si elle n'était pas périmée !!! »
    Encore une fois, mon pauvre Jeanmi, j'ai bien peur que les cons, ce soit nous ! D'ailleur, faudrait peut-être qu'on organise un dîner !!!!! :-D

    RépondreSupprimer
  3. Oui Manouche, tu parle des "' plus grosses
    casseroles". On les appelle je crois, des
    " faitout " . Keith, tu as raison, les leçons
    de l'histoire ne servent à rien . Un éternel
    recommencement. C'est pitoyable.

    RépondreSupprimer
  4. Toutes ces enveloppes , défraiements donnés aux élus pour le fonctionnement de leurs assistants et permanences sans aucun contrôle ,un peu dur à avaler . Il ne faut pas oublier l'utilisation des voitures ,avions de l'état ,remboursement de prestations de toutes sortes .
    Le choix d'une carrière politique aussi dur que puisse être le milieu de la politique, semble être lucratif pour ceux qui savent oeuvrer avec l'argent de l'état tout en restant dans la légalité ! sans oublier la constitution d'un carnet d'adresses ,valeur inestimable pour les futurs clients de la société de conseils et peut- être de conférences à venir .
    J'ai du mal à comprendre comment en calculant au centime prés les salaires à ne pas dépasser , qu'aucune archive du travail de l'assistante parlementaire n'ait été conservée . Stupidité ou persuadé d'être intouchable ?

    RépondreSupprimer
  5. Encore une fois je redis que presque tous les politiques poussent hors sol. À la sortie de l'ENA ils deviennent assistants parlementaires puis élus. Entre deux alternances politiques, ils pantouflent dans leur corps d'origine(fonction de leur place de sortie) ou dans une grande banque...

    RépondreSupprimer
  6. En Corée du Nord c'est de canard laquet dont-il s'agit, pour les plus compromis, of course.
    Bzzz...

    RépondreSupprimer
  7. Vivre sous les ors de la république les mettent hors de la réalité.

    RépondreSupprimer
  8. Pourquoi n'auraient-ils pas, comme dans le privé, droit au remboursement des frais liés à leur fonction, sur présentation des justificatifs ?
    De toute façon, nous resterons les brebis bonnes à tondre...

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.