Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

lundi 16 novembre 2015

Même pas peur !


Vous étiez 8, nous sommes 67 millions, vous avez perdu de toute façon ! Nous ne changerons jamais notre style de vie chèrement arraché à la barbarie nazie, il y a 70 ans. Ils étaient autrement plus sauvages et plus nombreux, ces cons là et ils sont six pieds sous terre ! Plus vous nous frappez, plus vous renforcez notre cohésion nationale. Quelle gloire y a-t-il à tirer sur des innocents désarmés? Tu parles d’un courage ! Cette pauvre Marseillaise était tombée en désuétude depuis bien longtemps, à présent tous nos jeunes la chantent avec émotion, ça au moins vous nous l’avez fait gagner, ah que vous êtes cons ! 

10 commentaires:

  1. la peur, la vraie, pétrifie, tétanise.

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est plus la même guerre - Nous avions l'ennemi en face - Aujourd'hui, moins nombreux c'est vrai, mais d'autant plus dangereux, ils sont partout et nulle part ces hommes sourds et aveugles, fermés à toute raison, embrigadés qu'ils sont dans la folie d'un idéalisme pervers et inhumain ! Mais il faut garder courage et se battre.

    RépondreSupprimer
  3. Tu as parfaitement raison JeanMi, et très bien résumé la situation : si nous sommes chamailleurs comme les gaulois d'Astérix, ils ne savaient pas qu'il nous suffit d'un "Valmy" pour souder l'unité nationale. Merci !

    RépondreSupprimer
  4. J'aimerais parfois, entendre quelques mots de compassion pour les familles des assassins... J'imagine ce que peut ressentir une mère, un père dont l'enfant s"est fait exploser pour une cause criminelle. N'oublions pas que ces assassins sont aussi des victimes.
    "Le sang de l'ennemi, c'est toujours le sang des hommes" a dit Louis XV à la bataille de Fontenoy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sujet difficile, j'ai plus de compassion pour les parents des enfants tués ce jour-là et je sais hélas de quoi je parle...

      Supprimer
  5. Je n'ai pas encore trouvé les mots...

    RépondreSupprimer
  6. Jeanmi j'aime beaucoup ce que tu as écris à propos de ces
    abominables évènements. C'est très juste. Nous entrons dans
    une période de terreur et il va falloir résister. Nous allons devenir
    coûte que coûte " des résistants". Et surtout beaucoup réfléchir...
    Quand aux propos de Almanachronique, ils me mettent en
    mémoire cette mère du dingue-barbare qui a tué 38 personnes
    sur une plage de Sousse ( en Tunisie ) il n'y a pas si longtemps,
    et qui disait aux journalistes " non... ça n'est pas mon fils ", malgré
    les photos et films . Cette malheureuse avait pété les plombs et
    refusait obstinément de reconnaître le visage de ce fils. C'était
    tellement impensable cette barbarie, qu'elle a dû rester
    définitivement dans le déni ( du moins je le suppose). Toutefois,
    pour ces derniers évènements, j'avoue que je ne peux avoir
    aucune compassion pour les tueurs. Ma compassion va
    vers les personnes touchées, leurs familles et amis. Oui...
    j'ai vraiment pleuré , après avoir découvert qu'une telle
    horreur pouvait être possible. ELZA

    RépondreSupprimer
  7. Dieu ! Mais que Marianne était jolie
    Quand elle marchait dans les rues de Paris
    En chantant à pleine voix :
    "Ça ira ça ira... toute la vie."

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.