Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

lundi 31 mars 2014

L'écriture est comme la marche à pied: moins on y pense, meilleur c'est ! (Madeleine Chapsal)

Pour faire du pain, il faut pétrir la pâte longtemps, très longtemps, puis la laisser reposer pour qu’elle finisse par lèver. L’écriture, pour ma pomme, ressemble au pain. J’admire les écrivains qui vous disent : « Moi je m’oblige à écrire au moins un chapitre par jour de cinq heures du matin à dix heures. Puis je déjeune et m’en vais me promener ». Houah c’est peut-être ça le talent ! Mais pour moi ça ne marche pas comme ça du tout. Pour commencer, tant que je n’ai pas accouché, autrement dit, tant que le précédent livre n’est pas dans les librairies, je ne peux pas remettre "la petite graine dans mon gros ventre".  Mais il est vrai que je suis un "jeune" auteur encore peu expérimenté, enfin disons plutôt débutant, car jeune... L’écriture me vient par jets saccadés, comme un vieux monsieur dont la prostate lui joue des tours. Puis au final après un an ou plus cela commence à ressembler à un livre. Au milieu de mon "Décidément je n’y arriverai jamais" je me dis qu’après en avoir publié quatre, j’arriverai bien à en écrire encore un…

23 commentaires:

  1. BOnsoir et bien je pense que tu as raison et il faut prendre son temps pour écrire et pour trouver ses idées
    La chose n'est pas simple je trouve et je ne risque pas d'écrire un seul chapitre
    bisou et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. En fait, il n'y a pas de méthode... chacun fait comme il sent... Une idée passe, elle prend une phrase par la main; il faut vite noter parce que c'est fugace... et si on a noté, on démarre... jusqu'à ce qu'on relit soit par trop nul...
    Et ce même texte nul qu'on retrouve par hasard des mois ou des années plus tard on le trouve au fond pas si mal...
    Oh et puis... de quoi je me mêle, moi qui ai trois romans en route que je n'arrive pas à finir... même pas à continuer d'ailleurs...

    RépondreSupprimer
  3. la petite graine prend neuf mois pour voir le jour! après il lui faut encore beaucoup de câlins

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, il y a des écrivains qui mettent beaucoup de temps comme Flaubert et d'autres qui sont prolifères comme Simenon. C'est une question de tempérament et non de talent car Balzac écrivait très vite également ! Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  5. brazvo ! pas facile de transcrire ce que l'on veut dire ! bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Chaque démarche est tellement personnelle! Chacun sa manière, non? et c'est la singularité qui nous rend unique

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup cette façon que tu as de te moquer de toi-même - ou de ne pas te prendre trop au sérieux - ou de douter, tout simplement ... "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément" disait Boileau. Mais ce n'est pas si simple ...

    RépondreSupprimer
  8. Tu ne chercherais pas les compliments et les encouragements par hasard?

    RépondreSupprimer
  9. Je viens te souhaiter une belle journée et attention aux poissons rire

    RépondreSupprimer
  10. Un sourire en lisant ta réponse à bricol-girl.

    Je crois qu'il n'y a pas de méthode universelle... mais que quelle que soit la personne, l'écrivain, chacun a besoin de ses lecteurs, de savoir s'il a réussi à faire passer une émotion, quelle que soit celle qu'il espérait transmettre.

    Même ceux qui sont lus à des centaines de milliers d'exemplaires, comme de rares auteurs, vont encore dédicacer leurs ouvrages, ils ont besoin de ce contact, un peu comme nos hommes politiques qui prennent des "bains de foule", pour être sûrs d'avoir encore des admirateurs.

    La comparaison avec la gestation et l'accouchement, même dans le "blues" du post partum est importante. Cela veut aussi dire que tu n'écris pas comme une machine, et c'est rassurant.

    Il faut le temps, celui de la création. Le temps aussi de se séparer de "l'enfant" que tu as mis au monde, dont tu ignores s'il ira loin.

    Comme dans la vie.

    Mais ensuite... il y a toujours le moment où l'important redevient d'écrire, encore, toujours, parce que d'autres livres attendent le bon moment pour germer, comme les graines, c'est vrai.

    Merci pour ce moment de partage, Jeanmi.
    J'ai beaucoup aimé te lire.

    (PS : il faut que tu supprimes le lien vers mon cahier à spirales, il n'est plus vraiment d'actualité. Tous mes blogs ont été regroupés à la même adresse, celle que je te laisse dans ce commentaire.)

    RépondreSupprimer
  11. Je suis fascinée aussi par ceux qui savent s'imposer une discipline d'écriture, comme dans la phrase que tu cites. L'écriture pour eux semble être un travail comme un autre, comme si je disais : "De 9 à 10, je fais le ménage". Sauf que pour faire le ménage, pas besoin d'inspiration... Je préfère ta version ! :)

    RépondreSupprimer
  12. Et puis j'adore l'odeur du levain moi !!! Alors laisse "pousser" la pâte Jeanmi, le pain sera meilleur :-)
    GROS BECS

    RépondreSupprimer
  13. Tout à fait ! Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  14. je crois surtout qu'il serait enfin temps que tu commences à prendre confiance dans ton réel talent d'écrivain ....
    bisous et bon mercredi

    RépondreSupprimer
  15. A chacun sa façon de faire, et son ressenti surement...
    Mais il n'y a pas de raisons que l'écrivain et sa plume s'arrête...
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  16. j'adore Madeleine Chapsal, j'ai presque tout lu lol

    RépondreSupprimer
  17. Coucou Jeanmi,

    Pour moi, c'est vrai, la vie d'un écrivain est un véritable mystère...-)) En effet, je lis parfois des interviews d'auteurs qui affirment écrire presque sur commande de grand matin...Est-ce réellement toujours le cas..? Est-ce une forme de vantardise...?

    Je comprendrais mieux ta manière de faire..par vagues successives..l'inspiration doit se trouver et se construire en soi avant de pouvoir l'écrire..il me semble...!!
    Donc, en effet, si tu en as écrit 4, je pense que c'est un excellent prémisse...!! -))
    Je t'envoie plein d'encouragements et d'ondes positives..!!-))


    RépondreSupprimer
  18. les cigognes sont bien présentes elles couvent...belle soirée

    RépondreSupprimer
  19. bonjour Jeanmi
    tu es enceint de ton 5 ème bébé ! bravo , je t'admire , moi qui ne sais plus expliquer ce que je veux dire ...la sénescence arrive !

    RépondreSupprimer
  20. Quatre romans déjà...pour moi qui n'en suis qu'à des balbutiements d'écriture, tu es un écrivain (presqu'un Dieu presque!! Attention, j'ai dit "Presque"!!)
    Gabriel Garcia Marquez racontait ses journées d'écriture, réglées comme du papier à musique, et pendant un temps, je me suis dis que c'était cela être écrivain. Mais c'est sans compter la vie, les obligations, les autres... J'admire ceux qui ont la rigueur de l'écriture quotidienne... et ceux qui ont déjà publié 4 livres!!
    Merci beaucoup de ton passage sur mon blog, qui m'a permis de découvrir le tien. Je vais revenir...et vite...la visite a été des plus agréables...

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour ,merci de votre visite sur mon blog,j'ai lu certains de vos billets et je suis d'accord avec vous...j'envie ceux qui ont l'écriture facile ,c'est vrai qu'aujourd'hui ,tout le monde s'improvise écrivain ,il y a de bons écrivains et d'autres ,ce sont des gens connus ,des artistes ,chanteurs ,même souvent ce n'est pas eux qui ont écrits leurs livres,c'est de la promotion,pour se faire un peu plus d'argent,et d'autres gagneraient à être connus ,mais ils ne sont pas célèbres alors....bonne continuation,et bonne journée..

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.