Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

lundi 3 février 2014

On n’y peut rien c’est l’Europe !

C’est un peu comme dans l’administration où pour une demande de renseignements ou de modifications d’un dossier, la réponse de la préposée est invariablement la même : «  Ah mais monsieur je n’y peux rien, maintenant tout passe par l’informatique, il faut attendre un mois ! ». L’outil a dévoré son créateur. Nous subissons l’Europe plus que nous la vivons. Pourtant cela semblait, sur le papier, un projet magnifiquement romantique. Au bout du compte nous nous retrouvons avec une association de comptables qui alignent par le bas les règlements les plus stupides. De la taille des bananes aux rejets des gaz d’échappement tout passe par l’Europe et ses scribouillards bornés QUE PERSONNE N’A ÉLU ! Mettez un fonctionnaire seul au milieu du Sahara, deux mois plus tard il importe du sable. Bien-sûr les droits d’auteurs ne concernent que très peu de monde en France, mais ne nous y trompons pas, progressivement le monstre réglementariste dévore tout sur son passage. La seule chose que sait faire l’Union, c’est l’Europe des ronds-de-cuir qui s’autoalimentent en normes, règles et codes. Mais à quand l’Europe des femmes, des hommes et des nations ?

13 commentaires:

  1. C'est pas l'Europe qui est en cause; depuis Charlemagne, elle ne demande qu'à exister.
    En revanche, la Rondecuirasserie, elle, comment en venir à bout? Et je crains que l'informatique qui ne jure que par Excell, qui ne voit le monde que par un écran e retarde le processus d'élimination.
    Attendons la décantation; elle se fera et j'espère bien en profiter. Comme la langue et comme l'imprimerie, le virtuel est la meilleure et la pire chose du monde... Apprenons à en user et n'oublions pas le chant des oiseaux au printemps...

    RépondreSupprimer
  2. Du point de vue du vocabulaire strict, il est étonnant et triste de remarquer que les mots Europe et Bruxelles sont devenus détestables, chargés de connotations négatives, avec les années. Ton texte est juste, dans tous les sens du terme. Les Fonctionnaires de l'Europe (comment les appeler ?) noient le rêve par leur inefficacité et cette manie de tout vouloir régir. Même en France, je trouve parfois le distributeur de timbres automatique plus chaleureux que ma préposée...

    RépondreSupprimer
  3. bien d'accord sur tout! et que pouvons-nous faire ? à part "pester" chacun de notre côté ou je ne sais...on se sent dépourvu et si peu écouté....il nous reste le désespoir....mais ce n'est pas dans ma nature! belle journée!

    RépondreSupprimer
  4. C'est malheureusement juste et fort bien vu. Travaillons donc à cette Europe des femmes, des hommes et des nations... un petit caillou par ici...

    RépondreSupprimer
  5. Malheureusement je pense que les petits cailloux ne suffiront pas à changer les choses, tant que les partis politiques n'investiront que des "à-reclasser-à-moindre-frais". Ce qui donne au bout du compte une classe politique européenne minable et peu concernée par l'aventure, d'où la toute puissance de la Commission par rapport au Parlement. Grrrrr...

    RépondreSupprimer
  6. Je passe te dire bonjour et je vais me reposer de toute manière il fait un temps justement à dormir encore et encore
    BONNE journée et à plus tard chez toi
    bise

    RépondreSupprimer
  7. "Mettez un fonctionnaire seul au milieu du Sahara, deux mois plus tard il importe du sable." j'ai trop aimé! ça me rappelle que
    j'ai lu ici que, malgré toute la mer qu'on a, une zone maritime enorme, eh bien on achète la moitié du sel qu'on consomme!
    bon, je ne sais pas si c'est la faute à l'Europe!
    Angie

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Jeanmi
    Bien sur que tout est dicté par l'Europe, par des grattes papiers qui n'on aucune connaissance de ce qui se passe sur le terrain

    RépondreSupprimer
  9. Pas facile à diriger l'Europe alors que les niveaux des pays sont différents ainsi que les gouvernements politiques. Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  10. L'Europe était un beau rêve pour en finir avec les guerres dues aux frontières créées pas les hommes et tenir tête à la puissante et jeune Amérique, mais il n'a pas fallu longtemps pour en faire une armée de technocrates qui n'ont rien à faire de l'humain et l'informatique n'a pas grand chose à voir la dedans
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Jeanmi,

    Merci de votre visite. C'est sympa d'avoir fait un petit détour sur mon blog.
    Je consulte le vôtre évidemment et ce que j'y découvre m'intéresse. Je reviendrai donc. L'Europe ? Excellente question. Pour l'instant, elle est mal perçue car elle semble déconnectée de nos problèmes et qu'elle semble également se contrefoutre des conséquences de ses décisions sur notre quotidien. Le coup des OGM est révélateur de la technocratie dirigiste alors qu'il faudrait les bloquer tant qu'on ne connaît pas les répercussions sur la santé. Le traité de Lisbonne est une traîtrise impardonnable, un coup de Jarnac dictatorial. Et dire que ce sont nos impôts qui lui permettent d'exister... Scandaleux. Entre l'Europe et la mondialisation, on est coincés. Pas franchement enthousiasmant. Peut-on y remédier ? Je crains que non.

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.