Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 6 décembre 2013

L'auteur et son œuvre

Oui c'est moi avec mon auteure
Je vais avoir la fatuité de me citer moi-même ! Dans mon précédent billet je finissais par : « Toutefois il faut toujours garder un voile de mystère entre mensonge et réalité, entre le créateur et sa création » Louis Ferdinand Céline était un parfait salaud raciste et antisémite, pourtant il est l’auteur du "voyage au bout de la nuit", l’un des chefs-d’œuvre de la littérature française. Karl Orff, compositeur préféré de tonton Adolphe a composé "Carmina Burana". Salvador Dali, peintre de génie était un admirateur de Franco et l’on pourrait aller encore plus loin. Certes si Hitler avait eu du talent, il aurait été admis aux beaux-arts de Vienne, malheureusement pour l’Humanité il était un peintre médiocre, mais un excellent dictateur. Si Napoléon avait été meilleur en cosmologie, il aurait été reçu au concours de sélection pour la croisière de La Pérouse sur L’Astrolabe. Ainsi aurait-il été dévoré par des sauvages, comme le chef de son expédition. De cette façon le massacre de la moitié de l’Europe aurait été évité. Mais voilà ni Hitler, ni Napoléon ne furent des artistes ou plutôt furent-ils les tristes artisans de massacres de masse. Cela dit, on peut être un homme d’honneur, un humaniste et aussi un écrivain de talent. Cependant, même pour les auteurs les plus connus et pour des raisons de marketing, l’auteur doit fusionner son image avec celle de sa création au moment de la promotion de son livre, nécessité fait loi !...

24 commentaires:

  1. Un billet qui me fait penser à une lecture que j'ai adorée : La part de l'Autre (d'Eric-Emmanuel Schmitt). Le résumé est disponible ici (mais lire le roman et apprécier sa superbe construction est fortement conseillé !) : http://anygold.fr/?p=8.
    Que serait devenu Hitler s'il avait été reçu à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne ? Bravo pour tes billets et leur intérêt, Christophe.

    RépondreSupprimer
  2. Mais c'est bien vrai tout ça, dixit la Mère Denis au temps de sa gloire télévisuelle.

    RépondreSupprimer
  3. Aussi beaucoup aimé "La part de l'autre"ou: comment devient-on un monstre ?

    RépondreSupprimer
  4. Seuls sont condamnables ceux qui, pour assouvir leur "fantasme idéologique" sont capables de mettre à mort tout un peuple. Pour le reste, chacun est libre de ses convictions dans la mesure où elles ne portent pas atteinte à la vie d'autrui. On ne peut aimer tout le monde, à moins d'être un saint, et on devrait pouvoir le dire sans être taxés de racisme. Et cette réalité devrait nous rendre plus tolérants envers ceux qui ne partagent pas nos points de vue. Oui, Céline était un grand écrivain, Karl Off un compositeur de talent et Dali un peintre d'une grande originalité (même si perso, je ne prise guère sa peinture ! lol)

    RépondreSupprimer
  5. Difficile parfois de faire la part des choses.
    J'ai des voisins FN, les plus adorables,
    serviables et qui ,( ça c'est un comble )
    m'adorent !! Alors j'ai choisi d'être lâche
    et d'éviter certains sujets de discussions.
    Mon père disait : " avec les gens que l'
    on aime bien, évitons de parler politique,
    religion... et sexe " .( là, je suis moins
    d'accord car le sujet peut être assez
    surprenant ). Ma réflexion étant ,que dans
    chaque être humain il y a à la fois Dieu
    et le diable . Certains choisissent le bien
    et d'autres le mal. On ne peux rien y changer.
    ça doit être une histoire de karma !! Bonne
    fin de semaine. ELZA

    RépondreSupprimer
  6. bonne soirée ! pas mal cet article

    RépondreSupprimer
  7. C'est très très délicat parfois de savoir si on est "dans le vrai", et si le "vrai" d'aujourd'hui le sera encore demain? Et dans quelle mesure. Les féministes ont hurlé et vociféré que les femmes avaient le droit de faire ce qu'elles voulaient de leur corps, y-compris avorter ou avoir ou non des enfants. Aujourd'hui elles précisent "oui,mais pas vous prostituer"...

    RépondreSupprimer
  8. Je viens te voir ce dimanche pour te faire deux bises en réponse à la tienne qui m'a fait du bien.

    Les dictateurs méprisent au plus haut point les artistes, qu'ils soient écrivains, peintres, poètes, comédiens, ou autre. Pour eux, ce sont des petites gens. Alors qu'eux sont des personnes d'un orgueil incommensurable, et à qui rien ne fait peur ; les plus beaux, les plus puissants... Ils peuvent donc se permettre de faire des holocaustes, des tueries en grand nombre, du mal sans limites, puisqu'ils sont plus que Dieu lui-même.

    Un artiste est quelqu'un de sensible et de généreux, un peu narcissique.

    Alors qu'un dictateur a le monde entier à ses pieds et il peut écraser qui il veut, autant qu'il veut, quand et comment il veut. Il arrive à faire des émules pour des milliers d'années.

    Quant au bébé dans les bras de sa maman, je n'aurai pas pu dire qu'il te ressemblait (mdr) mais la maman est mignonne. A bientôt Jeanmi, bon dimanche.
    Lydia

    RépondreSupprimer
  9. mais il y a aussi plein de belles personnes qui n'ont pas ces facultés artistiques de s'exprimer... quel monde !

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir cher Jeanmi,
    Je préfère être artiste que dictateur !
    C'est vrai pour tout, il vaut mieux garder une part de mystère, cela a plus de charme.
    Bonne soirée, bisous.

    RépondreSupprimer
  11. Tu as raison je crois.

    La plupart du temps, j'essaie de gommer l'auteur lorsque je lis, sinon, je crois que j'aurais laissé de côté nombre de livres. :)

    Douce et belle soirée Jeanmi.

    RépondreSupprimer
  12. ❀ ❀ ❀
    Hello Jeanmi
    Merci pour ce partage intéressant sur ton blog.

    BISES et bon début de semaine
    ❀ ❀ ❀

    RépondreSupprimer
  13. Je partage tout à fait ton point de vue, ceci dit j'admets tout à fait que l'on boycotte un artiste en raison de ses prises de position politiques.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Jeanmi,

    Intéressant ton article qui renvoie à ce qu'il y a au + profond de chacun..on a tous un côté clair et un côté sombre..qu'on gère et assimile du mieux que l'on peut..
    En psycho, on parle de la sublimation du Moi : on montre son bon côté avec un métier honorable et altruiste comme médecin par ex et le côté sombre va s'exprimer alors d'une façon + dissimulée au public..perversité dans sa vie personnelle par ex..
    L'inverse est aussi possible..métier de dictateur en public et sensibilité dans sa vie personnelle..
    Les 2 facettes d'un même Moi..

    Bonne fin de journée !!

    RépondreSupprimer
  15. ah, je ne savais pas que Napoléon avait raté cette "croisière"...
    ntéressant, le jeu des "si..." ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Mieux vaut ne pas se renseigner sur l'auteur et se laisser porter par l'histoire qu'il raconte.

    RépondreSupprimer
  17. Luchini dit exactement la même chose sur Céline. C'est la vérité et la part de mystère doit rester naturelle, je n'aime pas trop quand on la cultive à escient... bonne journée et que le Père Noël écoute bien le mystère "dedans"...bonne journée.

    RépondreSupprimer
  18. hello
    j'aime beaucoup Céline et Carmina Burana ( un cancate scenique ) superbe
    nous avons aussi " eni riefenstahl " danseuse , metteur en scéne et photographe ( Allemande ) très proche d'hitler
    chaque période à ses opinions politique
    et avec un temps de guerre il faut prendre du recul
    nous avons aussi " Levigant " acteur Français et grand ami de Céline
    j'ai visité personnellement " Sigmaringen
    je ne juge personne , j'écoute , je lis ,
    j'aime ou je n'aime pas
    tous ces gens avaient du talent
    la politique ne m'intéresse pas ,
    bonne journée
    edith



    RépondreSupprimer
  19. J'en ai souvent parlé avec des copains artistes. Il faut toujours, à mon avis, séparer l'homme de son art : parfois les deux se mélangent, c'est vrai, mais un sale type peut faire des choses magnifiques. Deux choses : on est toujours le sale type d'un tiers, on peut très souvent interpréter n'importe quoi n'importe comment.

    Je sais plus qui disait qu'un "acteur cesse d'être crédible quand il exprime des idées politiques", mais c'est bien l'idée de garder l'image de l'artiste dans son métier, isolée si possible de ses idées.

    Et puis certains se servent ed leur art pour promouvoir des idées en refusant d'admettre qu'une partie d'eux est dedans. Par exemple Sardou a souvent été décrié comme réac, raciste etc (ce q'il est à mon sens), alors que lui s'est défendu en affirmant que ce sont ses personnages qui sont comme ça. Sauf qu'il n'a qu'un seul type de son personnage dans son registre. Donc pourquoi ne serait-ce pas lui ?

    Pour finir, bien sûr qu'il y a beaucoup de liens entre l'artiste et son oeuvre, même si j'aime assez l'idée qu'une personne ne soit pas totalement ce qu'elle créée.

    Enfin, je suis toujours trop occupé pour prendre un second projet BD. Mais le premier va s'achever je pense fin janvier. Je pensais peut-être arrêter le dessin (puisque rien ne débouche), mais je suis encore en pleine réflexion : votre projet fait partie des choses qui l'alimentent, car il me semble très intéressant... Donnons-nous rdv à ce moment là ?

    RépondreSupprimer
  20. BOnjour et bien écoute lorsque je lis un livre je le lis rien de plus et je ne vais pas chercher des infos sur l'auteur
    car cela ne me servira pas à grand chose je pense
    BISE

    RépondreSupprimer
  21. complètement d'accord avec ce texte !

    RépondreSupprimer
  22. Très intéressant ...
    Chacun porte en lui sa part d'ombre et de lumière, c'est le décalage entre les paroles et les actes qui interroge ou alerte et peut influencer notre regard sur l'œuvre ou la personnalité . La déception ou l'indignation qu'on éprouve lorsqu'un artiste se dévoile installe une certaine distance, passagère dans certains cas, définitive dans d'autres, la décision appartient à chacun.

    RépondreSupprimer
  23. "l'excellent dictateur" me frise les yeux, mon père a été dans les camps de vacances de cet "excellent dictateur"....heure-bleue

    RépondreSupprimer
  24. Être un homme d'honneur. N'est-ce pas là le plus important ? La seule chose qui donne un sens à la vie ? Je sais, je ne peux faire autrement que d'admirer l'oeuvre de Dali. Comment faire autrement ? Mais... Il en est de même pour certains intellectuels français durant la dernière guerre. Zones troubles... mais ici je suis incapable de juger.

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.