Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

jeudi 19 septembre 2013

En forme de réponse collective à Frieda

Les personnages romanesques sont bien les créatures d’un dieu qu’est l’auteur, toutefois pas seulement. Si l’auteur imagine le caractère, la vie, la généalogie et le physique d’un personnage, le lecteur, de son côté, lui donne un visage différent. Si la description est bien faite, il y aura peu de différence, quoi que… Le phénomène d’appropriation par le lecteur va même plus loin. Arrivé à une certaine popularité le héros échappe complètement à son dieu créateur. Preuve en est, Maurice Leblanc et Arthure Conan-Doyle ont eu, à un moment donné, une grande lassitude envers Arsène Lupin et Sherlock Holmes, ils ont donc pris la décision de les tuer. C’était sans compter sur les lecteurs qui ne l’entendirent pas de cette oreille. Les montagnes de courrier reçus par leurs éditeurs respectifs les persuadèrent de ressusciter leurs héros. Les personnages avaient alors échappé définitivement à leurs créateurs. Je pense donc que ma Fabienne Quinot, commissaire à la brigade criminelle de Paris vous appartient aussi un peu…

Retrouvez-la sur :

24 commentaires:

  1. Nous avons eu tellement de peine à abandonner les héros de notre second roman que certains vont avoir une nouvelle vie dans le troisième...

    RépondreSupprimer
  2. Il faut toujours laisser un doute à propos de la mort d'un personnage.
    J'en ai déjà tués dont j'ai eu besoin par la suite; il a fallu les ressusciter ... Heureusement que je travaille dans le merveilleux, ça aide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai tué une contre l'avis de mon éditeur, les lecteurs, eux n'ont rien dit, tant pis pour elle !

      Supprimer
  3. Merci pour votre passage sur mon blog . Je suis entièrement d'accord avec vous sur l’appropriation du personnage par le lecteur, elle se fait d'autant plus facilement que l'auteur excelle dans le partage .J'ai bien noté les titres de vos "bébés " je ne manquerai pas de vous tenir au courant de ce que vos personnages m'inspirent .
    Bonne soirée .

    RépondreSupprimer
  4. Les lecteurs ne voient pas toujours les personnages comme l'auteur mais ce n'est pas très important à mon avis. Bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer
  5. Fabienne Quinot a donc de beaux jours devant elle, tu n'est pas lassée encore.

    RépondreSupprimer
  6. Je viens te dire bonjour et tu sais je vais repasser te lire
    car là je suis plus loin dans mes petites pensées
    bise

    RépondreSupprimer
  7. JeanMi, je me souviens avoir lu quelque part que Arthur Conan Doyle était moins connu que le personnage Sherlock Holmes de ses romans. Même chose pour le Dr watson! Imagine, le choc!
    L'autre jour à la bibliothèque, j'ai commandé la biographie de Sir Conan Doyle. La préposée n'avait aucune idée de qui je parlais, mais Sherlock, alors là! Elle le connaissait bien et semblait presque certaine qu'il avait déjà existé.

    Je connais ce peintre, très populaire qui peint des moutons depuis des années. Il est connu pour ses scènes colorées peintes en chaque saison. Il a envie de peindre autre chose, des portraits, des fleurs. Non, ses fans veulent des moutons et son agent aussi!

    Tu te vois, alors que ta Fabienne reçoit toutes les attentions et les commentaires. Et toi, JeanMi! Que feras-tu, alors? Gros bisous

    RépondreSupprimer
  8. Je m'efface derrière elle, pardi !

    RépondreSupprimer
  9. quelques fois les héros sont fatigués..
    http://www.youtube.com/watch?v=yr19qeR9cko

    RépondreSupprimer
  10. bon dimanche Jeanmi
    je repasserai lire le texte plus longuement
    a bientot
    Angie

    RépondreSupprimer
  11. Il est vrai que les lecteurs, appréciant le personnage de leurs romans préférés, imaginent mal de le voir disparaître un jour, il est vrai également que chacun interprète sa lecture à sa façon et il est bon de partager son ressenti sur les lectures de romans lus, ce que je fais chaque mois dans mon club de lecture.

    RépondreSupprimer
  12. COUCOU je lis une histoire et si toi tu lis aussi la même lecture tu verras autre chose je pense
    et je trouve que c'est génial
    a nous d'imaginer aussi et peut peut etre terminer l'histoire à notre façon!!!!

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour, il est vrai qu'on a une idée des héros qui peut être perçue différente de ce que l'auteur a voulu donner. Mais parfois les deux voient le personnage de la même façon et c'est mieux.
    Bon lundi !

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir,
    Je cultive davantage le jardin que la littérature mais je suis intéressée par les blogs d'écrivains.

    Mais qu'est-ce c'est que ces personnages indisciplinés?

    Un bel exemple de refus de la mort d'un personnage de livre est décrit dans "Misery" de Stephen King. A frémir!

    Bonne soirée,
    Mo

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir cher Jeanmi,
    Les fidèles s'attachent aux héros, je suis comme ça.
    Ceux qui me plaisent évidemment. Chacun interprète l'histoire comme il le ressent.
    Il fait beau à Bruxelles, je pense que c'est pareil à Paris.
    Bonne soirée, bisous.

    RépondreSupprimer
  16. je découvre votre blog!!
    merci pour votre inscription sur le mien!!
    amicalement!
    Croukougnouche

    RépondreSupprimer
  17. Dans un atelier de peinture il y a un modèle et une quinzaine de peintres mais chacun voit le modèle à sa façon ! Bon jeudi !

    RépondreSupprimer
  18. merci de ton passage
    j espére que tu à toujours d el inspiration pour tes ( policiers ) je suis très amatrices de ces livres

    ce com car j avais envie de te répondre au sujer des objets tranchants que maniaient ce monsieur
    qui parlait breton que je comprend sans le parler et qui disait à un visiteur qu' Il était Tad-coz ( grand Pére ) depuis peu d 'un petit garçon donc il sait bien manier ( l 'outil ) lolll
    bonne continuation pour toi bonne inspiration aussi
    kenavo

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Jeanmi. Ce besoin d'écriture qui me taraude, il faudra qu'un jour ou l'autre, je me lance. C'est vrai que les personnages échappent souvent à leur auteur et mènent une vie très liée à celle de leurs lecteurs. D'ailleurs, certains personnages finissent par être plus populaires que leurs auteurs. Les exemples en sont multiples. Un jour ou l'autre, quand ma pile de livres à lire s'amenuisera, sans doute serai-je tenté par un de tes livres. J'aime découvrir de nouveaux auteurs. amitiés sélènes Jeanli. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  20. Cela devient en quelque sorte un héros "collectif" et cette idée me plait énormément :-)

    RépondreSupprimer
  21. ...je vois qu'avec toutes ces occupations il n'y aura pas de temps pour dormir jusqu'au printemps...;)

    bel automne...coloré..!

    ly

    RépondreSupprimer
  22. C'est normal, on s'identifie aux personnages, s'ils meurent nous mourons aussi.

    RépondreSupprimer
  23. En lisant chaque lecteur imagine son personnage
    Bon Lundi Jeanmi
    @+
    TIMILO

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.