Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 10 mai 2013

Vous disiez 300 pages ?


« Le talent, ce n'est pas d'écrire une page, c'est d'en écrire trois cents ».  Jules Renard

Il avait tout compris le père Jules ! Là réside toute la difficulté, même pour trois cents mauvaises pages !
Combien de personnes me disent : 
Moi aussi j’ai commencé un livre, il faudrait que je m’y remette.
Et tu as commencé quand ?
Il y a dix ans.
-  Tu as écrit combien de pages ?
Oh, au moins une bonne cinquantaine…
Le vrai plaisir de l’auteur, après plus d’un an de labeur, de doutes et ces p*** de b*** de trois cents pages de m***, c’est d'écrire le mot "FIN". Comme pour le vélo, c’est au moment où l’on sort de la douche que c’est bon ! Mais après il faut vendre, non pas pour gagner de l’argent, mais pour espérer que l’éditeur n’en perde pas…

37 commentaires:

  1. Colette, que je suis en train de relire, excellait dans le texte court. Ses chroniques sont bien plus subtiles que ses romans.
    Et je lui trouve tout autant de talent qu'à Jules Renard; pour comparer deux auteurs que j'aime à égalité.
    Il faut dire que contrairement à beaucoup, je suis très amateur de "nouvelles". Le roman... le roman... je l'aime de moins en moins...Je trouve que bien souvent, le sujet serait aussi bien traité en trois pages et tout le reste est délayage...
    Ceci posé, cet avis n'engage que moi
    P...

    RépondreSupprimer
  2. Gilbert Cesbron terminait chacun de ses livres par une petite phrase : "Adieu donc, enfants de mon cœur".

    Cela m'avait frappé. Jusqu'à ce que je comprenne que chaque livre, quel qu'il soit, est porté par son auteur, comme une mère porte son enfant, tout le temps de l'écriture.

    ... lorsqu'on le confie enfin à son éditeur, c'est comme lorsqu'on accompagne son enfant sur le quai d'une gare. On ne sait pas s'il va arriver, mais on le lui souhaite, car qui ne voudrait pas que son enfant réussisse dans ses projets ?

    Je crois que 300 pages, ou plus, ou moins parfois, ce n'est pas ce qui compte, mais ce qu'on a mis dans les mots qui s'y trouvent.

    Je pense sincèrement que le lecteur ne s'y trompe pas.

    ... enfin, c'est peut-être une idée que je me fais...

    Merci pour ces moments offert, Jeanmi. Je trouve que ton blog est une mine d'or.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quichottine résume avec beaucoup de sensibilité et de justesse ce que chaque auteur ressent. J'aime beaucoup cette jolie image : "le quai de la gare".

      Supprimer
    2. Merci. :)

      Douce journée, Jeanmi.

      Supprimer
  3. Va te promener sur le blog "Octographe", peut- être y puiseras -tu du courage!
    Comme Alma je suis amateur de nouvelles.

    RépondreSupprimer
  4. hello jeanmi !
    j'aime bien tes réflexions, tes réactions et ta façon si " droite " de les exprimer.
    pour l'écriture, moi c'est l'inverse, il faut me freiner, me ligoter les mains, me cacher l'ordi...
    j'ai même brûlé ces jours-ci des pages et des pages, des centaines... trop persos, trop TOUT.
    Et pourtant, j'adore les nouvelles, mamma mia !
    je dois penser à vivre plus qu'à écrire.
    au fait, écrire, c'est se retrancher du monde, des autres...ou vivre plus intensément?
    je n'ai pasla réponse
    bise.

    RépondreSupprimer
  5. je pense que le vrai plaisir est effectivement dans le mot fin !!!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Jean Michel,
    Effectivement, il est difficile de sortir autant de page, et c'est justement pourquoi, je ne suis pas écrivain....
    J'ai "édite" un article pour toi, sur mon autre blog, en espérant que cela te fera plaisir....
    http://libredansmatete.eklablog.com
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. bonsoir !!
    bravo, beaucoup rêvent d'écrire, mais peu réussissent à publier-
    une belle plume alerte mais pas trop, pour les articles-
    le sujet du dernier roman me parait interressant-
    bonne route ! je viens de chez "viens " qui a publié le lien de ce blog-
    amitiés-

    RépondreSupprimer
  8. Ecrire de la poésie , c'est différent ....
    Je ne sais pas combien j ai écrit de poèmes un grand nombre je pense
    Bonne journée Jeanmi
    A+
    timilo

    RépondreSupprimer
  9. Comme en toutes choses le mieux ou le trop est l'ennemi du bien, 300 pages c'est déjà énorme pour celui qui met le mot fin, 301 serait peut-être trop.
    mab

    RépondreSupprimer
  10. Je me contenterai d'une demie page....Belle journée Amicalement

    RépondreSupprimer
  11. Un joli mot en effet, pour celui qui aime écrire ;)

    RépondreSupprimer
  12. bonsoir !!
    Bravo pour cette publication , ppas facile d'écrire tant le fait de pouvoir le faire est magnifique
    Intéressaant le sujet du dernier roman bien que je ne lis pas trop depuis kk temps
    Bonne chance pour vos écrits et publications
    je viens de chez "viens ", libre 34 qui nous guide vers ton blog
    amitiés-
    mes blogs
    http://hyba.over-blog.com/
    http://sourourgif.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
  13. Ca me laisse perplexe. "p*** de b*** de trois cents pages de m***". Ca veut dire que ce n'est pas un plaisir ?

    RépondreSupprimer
  14. bonjour j'aime aussi les nouvelles de quelques pages.
    amicalement
    alixe

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir et bien dire que je ne peux pas en écrire une alors oui il faut du courage c'est certain bise

    RépondreSupprimer
  16. Ecrire pour de vrai, pour gagner sa vie est une " job " ! D'après moi, cela veut dire écrire beau temps, mauvais temps, tous les jours, au moins deux heures. Ce qui n'est pas mon cas!

    J'écris des textes très courts parfois une page à peine, mais je me rends au bout de mes pensées. J'ador le genre nouvelles .

    Je suis curieuse. Lequel de tes livres te plaît le plus? Et ne me dis pas que c'est le dernier...parce que c'est ton bébé. :)

    RépondreSupprimer
  17. Coucou Jeanmi,

    Le fait d'écrire trois cents pages ne vaut pas forcément force de talent ni ne rend un livre intéressant et vendeur. C'est bien de finir un livre mais cela ne fait pas tout. J'ai écrit trois livres pour ma part, ce n'est pas pour cela qu'ils ont force "succès". Ils ont plu à certaines personnes mais cela ne suffit pas. Certains livres qui ont du succès n'en sont pas pour autant valables à mon sens. Mais je pense comme toi, ces gros "Amazon" et autres détruiront le livre à plus ou moins brève échéance. C'est bien triste parce que l'on perd et on perdra encore plus le plaisir des livres goûteux. On ne trouvera plus que des livres commerciaux et pleins de fautes, c'est tout.

    Je t'embrasse,
    Lydia

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour
    Et oui, c'est simple, commencer pas de problème... lorsque j'étais gamin, je gardais les "vaches" et par la même occasion je lisais beaucoup, puis j'avais aussi fais des essais d'écrire des livres... oui toujours quelques pages... mais jamais plus.. alors j'avais compris que ça, c'était pas pour moi...
    Amicalement
    Jean

    RépondreSupprimer
  19. 300 pages, une de plus ou quelques unes de moins, qu'importe, pourvu que le livre soit abouti. L'important c'est qu'il transpire l'âme de son auteur et sa sincérité. Amicalement

    RépondreSupprimer
  20. Je ne suis pas écrivain. A part écrire mes souvenirs d'enfance je n'ai rien commis. Là c'était quand même plus facile. Mais je suis un lecteur compulsif.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  21. Bonsoir,
    c'est intéressant de nous faire penser au travail de l'écrivain, c'est tout de même dur d'y arriver à ces 300 pages et puis il faut s'en détacher en souhaitant qu'elles s'en aillent le plus loin possible!
    amitiés
    Angie

    RépondreSupprimer
  22. Bonsoir Jeanmi,

    300 page par jour ?!?

    Je possède les pages blanches de l'annuaire 2010 en possèdent 1158 : on pourrait donc l'écrire en presque quatre jour !

    Utile mais pas très passionnant, et si la quantité faisait la qualité, ça se saurait...

    Pauvre Jules : n'avait-il pas pris un peu trop d’absinthe le jour de cette déclaration ?!?

    Des palanquées de talent ne seront jamais publiés, contrairement à certaines daubes commerciales qui lèchent qui sont l'apanage de ceux qui lèchent l'écorce de ceux qui ont le pouvoir...

    Amitiés,

    Jean-Jacques.

    RépondreSupprimer
  23. bonjour
    j'aime beaucoup lire!!j'aime écrire mais, ce n'est pas facile!!
    bravo!!compliments!!
    amitiés!!

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Jean Mi!
    Il ne faut pas que j'oublie ma commande, mais pour l'instant, je cherche une jolie étagère, ou mini bibliothèque, sur laquelle, je poserai les œuvres de tous mes blogpotes.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  25. Le vrai plaisir d'est d'écrire fin et qu'importe si le manuscrit ne comporte que 20 pages.

    RépondreSupprimer
  26. Je viens te souhaiter une belle journée de soleil il le fallait
    bise

    RépondreSupprimer
  27. Oui, écrire 300 pages, ce n'est pas évident. Moi j'écris des petit trucs que je mets sur mon blog. Mais écrire 300 pages!

    RépondreSupprimer
  28. Je suis bien d'accord avec Jules Renard car déjà écrire un post de quelques lignes demande beaucoup de travail et de temps alors 300 pages même mauvaises...
    Chapeau l'écrivain

    RépondreSupprimer
  29. Bonsoir et merci de ta visite.
    Je vois que tu es sur Blogger, où j'ai ouvert un blog, devant les incertitudes de overblog.
    Tu dois savoir que tu peux élargir la zone de tes articles (?)
    Bon mercredi.
    Gilbert

    RépondreSupprimer
  30. Je ne suis pas vraiment d'accord avec Jules Renard, quoique. Il me semble qu'écrire des nouvelles il faut aussi beaucoup de talent :)

    RépondreSupprimer
  31. Bonsoir cher Jeanmi,
    Tu es allé au soleil veinard.
    Tu as bien fait, Paris ou Bruxelles, ce n'était pas folichon.
    Ce n'est pas facile d'écrire, déjà faire une billet, ce n'est pas toujours évident, mais écrire des centaines de pages, il faut de l'imagination.
    Je sais que tu en as beaucoup.
    Passe une belle soirée, bisous.

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour Jeanmi et merci de me donner de tes nouvelles.
    Je vais bien et j'attends que le printemps veuille bien se montrer plus sympa si c'est possible. Je vois que tu n'as rien écrit depuis le 10 mai et j'espère que ce n'est pas la forme ou l'imagination qui manquent.

    Bon mardi,
    Lydia

    RépondreSupprimer
  33. Pour ma part ,j'ai parfois bien du mal à écrire trois lignes !.......
    Alors ,bravo .
    Bisous du mercredi .
    La mule garde-fée

    RépondreSupprimer
  34. aujourd'hui on se prend à être auteur, plombier, chanteur voir même .. photographe ..

    RépondreSupprimer
  35. ...et pourtant, Jules Renard savait être concis !

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.