Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

jeudi 17 janvier 2013

Deux rentrées littéraires pour quoi faire ?


Pour "rentrer" il faut déjà être sorti, or on ne m’a jamais parlé de "sortie littéraire". Deux "rentrées littéraires" par an, n’est-ce pas insuffisant ? Moi je propose d’en faire une pour chaque vacance scolaire et pourquoi pas une toutes les semaines ? De toute façon ce seront toujours les mêmes Beigbeder, Nothomb, Marc Levy et consorts qui feront la une des media. Ont-ils tous écrit le livre que tous les gogos achètent ? Quand on sait qu’un manuscrit s’achète à un nègre ~30 000 € et que l’on peut en gagner 500 000 € en vendant trois millions d’exemplaires. Comme disait la publicité des herbes de Provence (que certains fument) « pourquoi j’irai me décarcasser ? » Mais voilà je ne suis ni Frédéric, ni Valérie, ni Marc, moi c’est Jeanmi et mes 5% ne pèsent pas lourd, de plus je ne fume plus, même plus de tabac…  

39 commentaires:

  1. Réponses
    1. Comme mon prénom je suis "l'amer Michel". Comme dirait Sophie (ma fille pour ceux qui ne me connaissent pas...encore) : "il y a des choses qui me gavent" et ces rentrées littéraires à répétition en font partie. De toute façon la vente des livre avec ou sans "rentrée" reste la même. La seule chose intelligente serait de n'en faire q'une et au mois de mai, en prévision des vacances, période où les gens lisent le plus. Tous les autres pays européens la font juste avant l'été.

      Supprimer
    2. Eh ! Jeanmi !
      Pourquoi tu fais pas nègre ?
      Tu écris trois ou quatre bouquins pou_r les célébrités qui ne savent pas écrire et qui de surcroît n'ont souvent rien à dire et hop ! Tu gagnes une honnête rétribution annuelle.
      Bon, si le bouquin est un succès, tu ronges ton frein, mais si c'est un four, c'est pas toi qui seras traîné dans la boue.

      Supprimer
  2. Des herbes de Provence roulées dans les feuilles d'une daube littéraire... çà se fumerait???
    Remarque, je ne fume pas non plus...

    RépondreSupprimer
  3. Voilà que tu nous cites le grand philosophe du thym et de la farigoulette! C'est bien une crise de Moro-sité ; dis toi que tu as la chance , au moins ,même si les nègres y sont rares, de ne pas vivre en Moro-davie...
    Allez au boulot!

    RépondreSupprimer
  4. Je suis assez d'accord...

    Mais tu ne dois pas te décourager, je suis sûre que la célébrité viendra un jour pour toi. :)

    Douce et belle journée, Jeanmi.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu quelques rentrées littéraires cette année, à part "Home" (Morrison) pas mal, pour le reste, rien de fameux selon moi (Ben Jelloun, Pireyre,...).

    RépondreSupprimer
  6. je me suis déjà retrouvée sur des petits salons du livre où de grosses vedettes dédicaçaient. Il n'y en a que pour eux et moi, petite auteure, on ne me voyait même pas et pourtant j'ai aussi du talent ! Nous sommes nombreux dans ce cas, hélas !

    passe une bonne journée
    arielle

    RépondreSupprimer
  7. Tu as raison, en littérature comme en cinéma c'est le nom qui bien souvent compte ,plus que les œuvres , même celles à venir......

    Bonne journée Amicalement

    RépondreSupprimer
  8. Vous avez oublié Musso dans votre liste de " talents"!
    Les lecteurs qui alimentent ce commerce ont l' habitude entretenue de la facilité.J' avoue que n' aimant pas perdre mon temps, j' investis dans les valeurs sûres à savoir les oeuvres des siècles précédents, et votre article me remet en question.

    RépondreSupprimer
  9. Certes Maupassant, Céline, Poe sont mes propres "valeurs sûres". En revanche rechercher des valeurs inconnues, construisent les valeurs sûres de demain. Cependant il est vrai qu'avec 10 000 livres nouveaux chaque année, le choix s'avère hasardeux !
    Cela dit, je ne prétends pas être une "valeur" mais simplement distraire quelques lecteurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cependant il est vrai qu'avec 10 000 livres nouveaux chaque année, le choix s'avère hasardeux !

      Surtout qu'on n'est pas même sûr qu'il reste deux bouquins à la fin de l'année...

      Supprimer
  10. Bonjour,
    c'est vrai qu'un salon annuel en Mai me semble plus logique.
    Je trouve dommage que comme dans les foires expos, les moins connus ou carrément inconnus soient ignorés du public.
    Bonne journée et merci de ta visite :)

    RépondreSupprimer
  11. Lors des rentrées littéraires, je me demande toujours si ce sont vraiment des livres et leurs auteurs qui sont primés, ou les éditeurs par une voie souterraine.
    Quoi qu'il en soit, le succès est bel et bien présent pour les trois.

    RépondreSupprimer
  12. bon si tu es un pauvre Jeanmi je t'envoie super marmotte
    http://data0.eklablog.com/annielamarmotte/mod_article54351965_5061de8764d2d.jpg

    RépondreSupprimer
  13. Peut-être ne vous manque-t-il... qu'un agent littéraire ??? Mais, trêve de plaisanterie, essayer de vendre un livre sans passer par un éditeur reconnu tient un peu du casse-pipe, non ?

    RépondreSupprimer
  14. Voilà je vais opuvoir m'occuper de ce qui se passe dans le monde ma petite chienne est morte
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  15. J'aime beaucoup Amélie Nothomb, en revanche, je ne comprends pas le succès de Beigbeder car il écris mal. J'ai lu "99 francs" et j'ai failli vomir, pour la forme comme pour le fond.

    RépondreSupprimer
  16. Bien d'accord, la rentrée littéraire, ça ne sert pas à grand chose. D'autant qu'il paraît que certains éditeurs réfléchissent à en organiser une fin mai début juin.

    RépondreSupprimer
  17. Moi j'adore les rentrées littéraires, je guette les nouveautés, les livres controversés, les impostures, et les luttes des têtes de gondoles. Je ne lis pas les auteurs dont tu as parlés, mais je me délecte de toutes ces nouveautés parmi lesquelles je fais mon marché. Belle journée

    RépondreSupprimer
  18. En voilà une belle question ^^

    RépondreSupprimer
  19. Merci de ton passage et commentaire sur mon blog.
    J'ai eu plus de déboires que de plaisir avec mon dernier éditeur.Même avec un procès (que j'ai gagné d'ailleurs) il ne m'a pas été possible de faire valoir mes droits.
    Depuis, je n'ai plus rien publié. C'est pourquoi j'essaie d'être vigilante avec la propriété intellectuelle.
    Bon courage mais que vive la créativité, l'écriture et les livres.
    Bon week-end.
    Evelyne

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Jeanmi,
    Alors adieu les éléphants roses et toutes les illusions de vie paradisiaque sous les tropiques dans les îles "fortifiées" héhé les mots qui s'aligent aux kms comme les blablas de salon qui ronronnent sur certain plateau de télé ...spécialisé ...copinage n'est pas une preuve d'imagination et d'intelligence ,souvent des échanges d'une petite coupette de champ devant les photographes (à oui surtout vérifier sa cravate ou sa mèche de cheveux ,sic !)
    Le talent est souvent au rdv des silencieux ,des "gens" de plume ,ceux qui lisent également les autres en prenant le temps ...d'ouvrir un livre et non un résumé par l'intermédiaire de l'agent de presse !
    Il y a promo et mise en avant , article du jour ,vite lu , vite oublié ,mais à coté plus discret les vrais valeurs ceux qui enrichissent l'esprit ...et les méninges !
    L'herbe en infusion Darjeeling ou vert ?
    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Pierre

    Un bon et doux dimanche bien mérité, il faut en profiter pour rester bien au chaud, surtout avec ce temps bien froid.

    Un bon café, quelques mots tapés sur le clavier, quelques notes de musique, ma bonne humeur, mon sourire, c'est ce que je te laisse ce matin sous ton article, pour te souhaiter un bon début de journée.

    Je pense bien à toi et je te souhaite confortablement installé pour lire mon modeste message.

    Couvre-toi bien si tu dois sortir, il y a pas mal de grippe un peu partout.

    Lolli qui ne t'oublie pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous êtes un spam, sachez que mon prénom n'est pas Pierre mais Jeanmi !...

      Supprimer
  22. Bonjour cher Jeanmi,
    Me voilà , tu as raison, ce sont toujours les mêmes qui sont à la une.
    Il faut juste avoir la chance qu'on te remarque.
    Tu es "Jeanmi", le gentil Jeanmi, continue la lutte, ton jour de gloire viendra.
    Merci je suis gogo,j'achète, Levy et Nothomb, (rires).
    Tu as raison, pour ta proposition d'une sortie littéraire à chaque vacance scolaire, pourquoi pas ?
    Je te souhaite une bonne fin de journée et une douce soirée.
    Bisous à bientôt.
    Merci pour ta gentillesse.

    RépondreSupprimer
  23. Je viens te voir pour égayer mon dimanche. Les-dits auteurs dont tu parles : Nothomb j'ai apprécié avec beaucoup de réserves certains de ses livres mais à présent c'est n'importe quoi. Lévy est comparable à Musso et pour moi sont nuls à chier ! Pardon pour ces mots ! Beigbeder, je ne l'ai jamais lu donc je ne sais pas. Mais j'ai apprécié ton premier livre. Les émissions sur les livres et les auteurs ne sont pas à mon goût surtout quand je pense que la plupart de ceux qui sont interviewés ont à peine lu leur livre écrit par un "nègre". Mais il faut déjà être connu et acheté pour pratiquer ce genre de malhonnêteté car pour moi ça en est une et grave.

    Bonne soirée,
    Lydia

    RépondreSupprimer
  24. C est plus fort que moi, j ai le regard tourné vers le passé: mes lectures s en ressentent. Pour écrire mes histoires sur mon blog, je lis une ou plusieurs nouvelles jusqu au moment ou je trouve quelque chose qui me plaise, et ensuite je réécris avec mes mots et souvent en changeant un peu le plan.
    Bonne soirée Latil

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Jeanmi,

    je viens te remercier de ta visite à mon blog et d'y avoir laissé un petit commentaire,
    je reviendrai surement voir ce qui se passe avec les nouveautés littéraires.

    je voulais aussi te dire que je comprends très bien que les dorures des monuments puissent rappeler leur origine
    mais je fais leur description de mon mieux dans le sens que l'èglise protégeait les artistes et leur art est resté disponible pour tout le monde, et je pense qu'on peut les admirer
    tandis que les richesses des privés, disparaissent dans des ventes, des cofres, et sont cachés du public,

    aussi l'or et autres richesses circulent toujours, les pays riches paient peu les produits des pauvres et achetent de l'or,les romains ont embarqué l'or de la peninsule ibérque (les trous sont restés) pour les constructions de Rome,
    l'histoire semble être ainsi...

    j'espère que tu continueras de temps en temps à visiter mon blog,
    je pense qu'il serait intéressant de montrer les oeuvres d'art que les portugais ont fait au Brésil (la plupart de l'or est resté là-bas) et cela est très peu mentionné
    excuse-moi d'avoir écrit un long texte

    Angie

    RépondreSupprimer
  26. Si 50 % des personnes écrivent des bouquins et que seuls certains auteurs sont lus, cela entraîne pas mal de déceptions. Je trouve que l'on "pousse" trop certains auteurs, c'est certain, et je pense qu'on devrait faire le tour des autres de temps en temps, soit pendant une année. Mais mon avis n'a pas de poids... bonne fin d'après midi.

    RépondreSupprimer
  27. .....pour vendre un million de livres traduit en plusieurs langues...c'est comme gagner le gros lot...et encore plus si le livre a été écritpar la mêm personne qui l'a publilé...écrit avec sa passion....

    bise

    ly xx

    RépondreSupprimer
  28. On prend les mêmes, et on fait quoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On fait la promo de leur livre sur toutes les chaîne de télé, les radios et journaux...

      Supprimer
  29. Un monde nouveau, un tunnel d'où il va être dur de sortir... nous sommes nés au mauvais moment -ou est-ce au bon- ?
    Tournant dans une société qui se cherche mais qui voit si différemment, lire Michel Serres, j'y retrouve nos enfants... en suis-je consciente?
    Bonne chance. Merci pour ce passage.

    RépondreSupprimer
  30. On arrive, on naît toujours au mauvais moment. Le monde est perpétuellement à un tournant, en mutation, cela ne doit museler notre créativité. Depuis la plus haute antiquité les sociétés se cherchent, elles finissent un jour par disparaître. Mais heureusement nous ne sommes pas immortels...

    RépondreSupprimer
  31. C'est toujours une surprise quand une personne *s'abonne* à mon blog. Par quel biais avez-vous atterri sur celui-ci ?J'adore lire. Mais depuis que ce *foutu * instrument est rentré chez... Il y en a deux que je mettrais bien par la fenêtre !
    Trêve de plaisanterie, l'ordinateur m'a fait gagner beaucoup de temps dans le cadre de mes vitrines à thèmes. Avant, 10 bouquins sous le bras depuis la bibliothèque, je devais lire jusqu'aux paragraphes qui illustrerait mes propos. maintenant, un clic et j'ai une montagne de propositions. Un gain de temps qui devrait me laisser du temps pour... lire...
    J'ai acheté deux livres pas plus tard de vendredi passé. Un, est un pavé de 600 pages.. Je mets les livres sur le blog.

    Au plaisir.
    Un petit coucou depuis Lausanne.
    Dans quel petit musée parisien ?

    RépondreSupprimer
  32. Là où certains chantaient : dur dur d'être bb... je chanterai dur dur d'être écrivain... ou encore "je ne suis pas un héros.." bon courage

    RépondreSupprimer
  33. Merci d'avoir joint mes abonnés pour un blog pas très littéraire. J'aime bien lire, lis lentement.
    Pourquoi ce titre de pierre taillées ?. Je réalise des colliers avec des pierres fines, du verre ancien et des parles d'artistes contemporains. Mon site est en lien sur le blog.
    Bonne journée depuis Lausanne, en Suisse.

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.