Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

lundi 17 décembre 2012

ATTENTION AUTEUR FAIGNANT


Lors de ma dernière dédicace, un homme prend mon livre en main, regarde longuement la quatrième de couverture, le repose et me demande :
-          Vous êtes flic ?
-          Absolument pas.
-          Que faites-vous alors dans la vie ?
-          Je suis conférencier, consultant et enfin auteur de polars
Il me regarde d’un air méprisant et ajoute :
-          En quelques sortes, que des métiers de faignant !
-          Et vous que faites-vous ?
-          Je cherche du travail.
Il s’éloigne sans pour autant acheter le livre.
Debout à cinq heures pour écrire, couché après minuit, métier de faignant ? Être invité par un libraire impose une retenue vis-à-vis de la clientèle, mais l’envie de lui balancer mon livre à travers la figure (je pense à un autre mot s'appliquant à un animal) m’habite encore… 
Achetez des livres pour les offrir 

67 commentaires:

  1. Oh mais il faut dire les mots tels qu'ils viennent et appeler un con un con n'est pas une preuve de mauvaise éducation mais de lucidité...
    Ne pas lancer le livre en revanche est faire preuve de retenue... lancer les livres les esquinte et après il faut les recoller ce qui prend un temps mieux utilisé à écrire... temps perdu qu'un con ne mérite pas.

    RépondreSupprimer
  2. Laisse braire
    Et persévère
    Mon frère.

    RépondreSupprimer
  3. si la connerie faisait mal, ça ferait beaucoup de bruit !!!
    bonne semaine

    RépondreSupprimer
  4. J'aime assez le commentaire au dessus qui est très juste....

    belle journée Amicalement

    RépondreSupprimer
  5. Plus que de connerie, c'est de l'ignorance de ce qu'est la vie de l'esprit dont a fait preuve cet homme : à plaindre plutôt.Il ne sait pas à côté de quoi il passe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  6. Certainement un type en invalidité émotionnelle ! Il y a des gens comme ça qui se respectent trop, qui préfère ne rien faire plutôt que des métiers de fainéant !

    RépondreSupprimer
  7. Je ne vais pas en rajouter tout est dit ce soir
    Passe une belle soirée Jeanmi

    RépondreSupprimer
  8. bonjour a-t-il mesuré toutes ses paroles et a-t-il compris ce qu'il disait ? dans la souffrance de cet homme sans travail pointait peut-être de la jalousie ?
    je ne l'excuse pas mais je cherche à comprendre comment on en arrive là pour tenir de tels propos
    passe une bonne soirée
    alixe

    RépondreSupprimer
  9. Tu fais bien trop d'honneur à ce monsieur en le mettant sur ton blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être mais cela me rappelle à la modestie...

      Supprimer
  10. Quand certaines personnes n'ont plus de travail, elles deviennent totalement irascibles et s'en prennent à la terre entière ! Ça ne m'étonne pas du tout ! J'ai envoyé mon manuscrit à une maison d'édition qui n'en a pas voulu, je tente une autre et si par chance un jour il est édité, je ne sais pas comment je pourrais réagir à une telle réaction de la part d'un client potentiel !
    Jj (merci d'être passé par chez moi)

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Jean-Mi ! Bigre ! Pas piqué des hannetons l'échange entre cet homme oisif et toi ....laisse le dire , la preuve , une fois de plus que ceux qui traitent les autres de feignasses le sont profondément . Que ta journée soit chouette et que tu vendes tes livres comme des petits pains !

    RépondreSupprimer
  12. Je passe ici sur ta page pour te remercier d'être venu jusque dans mes étoiles et d'y avoir laissé ton avis quant à ces fêtes de fin d'année.
    Pour nous qui n'adhérons pas à ces grandes manifestations de consommation, il est vrai que nous devons quand même accepter toutes les démonstrations aussi ridicules soient elles.
    J'ai beaucoup "aimé" cet échange que tu as eu avec ce "non acheteur" ce n'est pas tous les jours qu'on se fait traiter de faignant... enfin je l'espère !!!
    merci encore pour ton passage et bonne continuation

    RépondreSupprimer
  13. Certainement un béotien qui ne sait pas ce qu'est l'écriture et quel travail elle impose, mais plus que tout sûrement un chômeur aigri.
    Un coup de poing dans la g.... ça détend et ça se place dans un polar. :D

    RépondreSupprimer
  14. Il est aigri, comme un vin qui tourne au vinaigre imbuvable:-)

    RépondreSupprimer
  15. Bien faire et laisser dire.
    Bonne fin de semaine.
    Yvon.

    RépondreSupprimer
  16. Il y a des gens qui ont un cerveau tout neuf, jamais utilisé ;-)
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,
    Je crois que mon com n'est pas passé.
    Je voulais te dire avec humour, que tout ce que je peux t'offrir, habitant la vallée de Chamonix...c'est la mer de Glace....vraiment désolée.....sourire !
    Bonne journée,
    (et...ne rien dire est la plus grande preuve d'intelligence....)

    RépondreSupprimer
  18. en tout cas, celui qui s' est déjà trouvé devant une page blanche, sans idée pour la remplir, ne te jettera pas la pierre
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Jeanmi
    Pas de souci Jeanmi, Ton travail est excellent.
    Je te souhaite une bonne journée, Amitiés.

    RépondreSupprimer
  20. bonjour.
    merci d'être passé sur mon blog ce qui me permet de connaitre le vôtre .
    ce chômeur se trouve en difficulté et l'agressivité est son seul recours .
    ce n'est pas une excuse bien sûr .
    continuez d'écrire !
    amitiés

    RépondreSupprimer
  21. Il ne faut pas te démoraliser pour quelques propos agressifs et injustes ...

    RépondreSupprimer
  22. je viens te dire bonsoir et j'espère que tu vas en vendre des livres
    et trop ce serait superbe je trouve
    Je viens te souhaiter de belles fêtes dans la joie si possible
    Et je repasserai pour te souhaiter
    un JOyeux NOEL
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  23. Je comprends que tu aies eu envie de lui balancer ton livre... mais ça aurait été vraiment dommage, pour lui (le livre) et aussi sûrement pour lui (le chômeur) parce que les deux en auraient subi les conséquences.

    Je te suggère d'écrire un nouveau livre où les lecteurs grincheux seraient poursuivis par un auteur avide de vengeances sanglantes...

    ... ça te permettrait de les tuer sans leur faire mal dans la réalité.

    C'est fou ce que les préjugés ont la vie dure... Un prof est un paresseux, un écrivain un feignant... bref, il est temps de retourner à l'usine.

    Passe une douce journée malgré tout et bonnes nouvelles pages d'écriture.

    RépondreSupprimer
  24. Ah flûte... je t'avais écrit un long commentaire...

    Bon tant pis, ce sera pour une autre fois. :(
    Bonne journée, Jeanmi.

    Et ne te laisse surtout pas démonter par ce genre de réflexion.

    RépondreSupprimer
  25. C'est une excellente idée... et de loin les cadeaux que je préférais et que je préfère toujours ... un livre n'est pas que cela , c'est aussi un bel objet !

    RépondreSupprimer
  26. Merci pour la visite et ton petit mot!
    Amitiés
    Elisa, en Argentina

    RépondreSupprimer
  27. J'imagine qu'on peut être écrivain et paresseux, ce n'est pas incompatible (rire). Moi je suis technologue... et paresseux.

    C'est d'établir un lien entre la profession et le qualificatif qui irrite, avec raison.

    C'est tout de même bien drôle.

    Grand-Langue

    RépondreSupprimer
  28. il a dit :faignant (mot qui n'apparaît pas dans mon dico usuel )

    ................................................
    feignant d'être intelligent, ton interlocuteur était un paresseux ou analphabète et certainement complètement ignare ... mais bon!!

    RépondreSupprimer
  29. bonsoir je viens tout simplement te souhaiter de très bonnes fêtes de Noël
    amicalement alixe

    RépondreSupprimer
  30. BONJOUR
    je viens aussi te souhaiter de belles fêtes et un beau NOEL bise

    RépondreSupprimer
  31. J'ai du mal à mesurer l'abime dans lequel ce type vit, pour avoir besoin d'agresser aussi vulgairement et gratuitement... Mais je n'irai pas jusqu'à en avoir pitié! Au large! Du vent! La politesse reste de mise même quand on se trouve moche et nul :-)

    RépondreSupprimer
  32. Merci de ta visite!
    Jubilatoire,"que faite vous dans la vie?"...
    Georges COURTELINE a dit:
    "Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet."
    Bonne fêtes de Noël.

    RépondreSupprimer
  33. Ne pas voir plus loin que l'insecte sur son nez, voila selon moi par l'image le résumé de l'inculture !

    Merci pour le comm. sur mon blog.
    Un bon Noël...avec bcp de livres.

    RépondreSupprimer
  34. Ce type de personne ne mérite pas que l'on leur prête de l'importance ...

    RépondreSupprimer
  35. Mais ce genre de client existe et faut faire avec !Je te souhaite un agréable dimanche
    JP

    RépondreSupprimer
  36. Un con ! Tout simplement ! Heureusement qu'il y a des auteurs qui ne comptent pas leur temps, Les libraires et les bibliothècaires (dont je fais partie) ont bien besoin d'eux.

    RépondreSupprimer
  37. Il aurait été dommage de sacrifier un de vos livres !

    Viviane.

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour cher Jeanmi,
    Me voilà enfin, je prends le temps, ou je ne passerai jamais, ce que je regrette bien sûr.
    Il y en a qui ont toujours le mot pour rire !
    On s'en fout, on sait ce que tu vaux.
    Le Père Noël m'a confié une mission, Il m'a demandé de venir te faire de gros bisous et te souhaiter un très bon réveillon, beaucoup de bonheur pour toi et tes proches.

    RépondreSupprimer
  39. Je passe te souhaiter de Joyeuses fêtes de fin d'année, avec des sourires, des rires, et de la joie au coeur.

    RépondreSupprimer
  40. Et bien ! sympa le lecteur :-(
    Joyeux Noël à toi :-)

    RépondreSupprimer
  41. Merci de ta visite et du commentaire laissé.
    Je te souhaite un joyeux Noël.

    RépondreSupprimer
  42. Un jaloux, un aigri, il y en a beaucoup.

    JOYEUX NOEL

    RépondreSupprimer
  43. "Longtemps je me suis couché de bonne heure " début d'une oeuvre connue qui confirme qu'auteur est un métier de tout repos .....sans rancune bises

    RépondreSupprimer
  44. Bonjour
    Il n'est vraiment pas sympa mais j'espère que vous continuerez d'écrire
    Bonne journée amitiés

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour Jeanmi,

    Je ne sais quel hasard vous a conduit sur mon blog, mais il parait qu'il fait bien les choses. Merci d'y avoir laissé une trace de votre passage.

    Vous devez en voir de toutes les couleurs pendant vos séances, mais celle-là je ne l'attendais pas. La goujaterie n'a pas de limite apparemment. Après tout, quelqu'un qui prend la peine de venir en librairie est en principe "averti" du travail de l'écrivain..

    Bon mercredi

    CaroLINE

    RépondreSupprimer
  46. Moi qui suis commerçant, donc à mon compte, je ne me gêne surtout pas de rembarrer les guignols qui viennent faire les malins !!! Sans haine, ni intolérance ;-)

    RépondreSupprimer
  47. Me faire signe si tu viens sur Nyons (26) pour le Festival "Polar à Nyons"

    RépondreSupprimer
  48. Tel est le mot des gens qui se complaisent dans leur médiocrité, sur les personnes qui font vivre l'économie du pays !

    RépondreSupprimer
  49. hello merci de votre passage et oui les gens doivent toujours critiquer ,bonne journee

    RépondreSupprimer
  50. Je passe faire un petit coucou sympa à un homme super sympa.
    J'espère que tu as passé un beau Noël, on glisse doucement vers une nouvelle année, j'espère qu’elle sera bonne pour tout le monde.
    Bonne journée, bisous.

    RépondreSupprimer
  51. Je passe te souhaiter de belles fêtes et une belle soirée
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  52. Il n y a que de sottes gens
    bonne fin d année bise s en passant ce soir

    RépondreSupprimer
  53. il n y a que de sottes gens

    bonne fin d année bises en passant ce soir

    RépondreSupprimer
  54. Oui, ça fait bondir !! mais de toute façon, ce n'est pas la peine de perdre du temps à expliquer, ton bonhomme n'aurait pas compris !! Amicalement. FRANCOISE

    RépondreSupprimer
  55. À tous mes visiteurs, je souhaite une année 2013 prospère et fructueuse...

    RépondreSupprimer
  56. Ce n'était qu'un envieux! Il ne faut pas te mettre la rate au court bouillon pour si peu.

    RépondreSupprimer
  57. L'envie et l'aigreur conduisent au pire...

    RépondreSupprimer
  58. il y en a qui ne savent pas qu'ils perdent l'occasion de se taire ! quand on n'a rien à dire on ferme sa "bip" !
    merci de ton passage !
    bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  59. Cet homme est incapable de voir tout le travail ! Etre aussi méprisant va surement lui jouer des tours...Bah...laisse passer..mais c'est vrai que j'aurais eu la même envie!!!! :)

    RépondreSupprimer
  60. je viens de commander ton 1er livre.

    RépondreSupprimer
  61. Gonflé celui-là !! Vous avez bien fait de vous retenir, des personnes comme lui n'en valent pas la peine, la jalousie et leur incapacité d'en faire autant rend parfois les gens médiocres et méchants (moi aussi je reste polie ;).
    Bravo pour vos écrits, j'ai le plus grand respect pour les auteurs, j'ai deux enfants qui sont des passionnées et des boulimiques de lecture, des moments d'évasion qu'elles adorent... Alors merci à vous et aux autres ;)
    Baisers doux à vous !

    RépondreSupprimer
  62. Un jaloux !!! En tt cas, la pause hamac est bien tentante !!

    RépondreSupprimer
  63. HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


    Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.