Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 4 mai 2012

Comment se faire publier (suite)


J’ai oublié dans le précédent article de vous mettre en garde contre les vilains copieurs, alors déposez un manuscrit auprès de la SGDL par ex (http://www.sgdl.org/ ). Puis viendront non plus les professionnels du livre, mais les éditeurs, les  vrais les passionnés, ceux qui vivent chichement d’un métier qui reste une aventure permanente, ceux qui méritent ce beau nom d’ÉDITEUR. Sur la soixantaine que vous aurez contacté, une petite dizaine vous demanderont un exemplaire papier, n’hésitez pas à leur envoyer, c’est l’investissement indispensable et c’est bon signe. De nouveau attendez, attendez…

Plusieurs semaines plus tard, un ou deux, vous demanderont si vous voulez bien leur confier votre destinée littéraire, alors là commence un autre parcours, aussi long, celui de la publication. C’est celui des changements de titre, des corrections, des mises en page, des maquettes. C’est là où vous verrez que ce n’est pas ce que vous imaginiez, faites confiance celui qui sait c’est l’éditeur. Je vous raconterai la suite dans un prochain épisode…
Mon prochain livre ici

27 commentaires:

  1. Je crois que tu as raison, pour les éditeurs qui aiment leur métier, qui sont des passionnés du livre.

    Il en existe encore... le tout est je crois de leur faire confiance.

    Il y a de nombreuses façons de se prémunir contre les copieurs. Déposer le manuscrit, se l'envoyer et l'envoyer à quelqu'un de confiance en recommandé avec AR (ne pas ouvrir l'enveloppe, surtout, avant qu'elle ne le soit pas un juge si besoin)...

    C'est vrai qu'il y a de vilains copieurs...

    J'espère que tu n'en as pas été victime.

    Douce et belle soirée, Jeanmi.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Jeanmi
    Merci dde ton passage et commentaire sur mon blog, à mon tour je découvre le tien : j'aime et je reviendrai.
    Bonne journée.
    JC

    RépondreSupprimer
  3. c'est une vie de bagnard pour un débutant..... Belle journée Jeanmi. Amicalement.

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir cher Jeanmi,

    Il y a des brigands partout,il faut être très vigilant.
    Dans tout il y a des copieurs !
    J'espère que tu vas bien malgré ce temps très maussade.
    On reste zen.
    Bon week-end, bisous.

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir et surtout un grand merci pour votre
    passage sur mon blog qui rendait hommage à ma fille
    vous êtes donc écrivain et ce ne doit pas être facile du tout
    depuis 4 ans de galères en galères , maladie et autre, on m'a parfois suggéré d'écrire un bouquin mais je sais que j'en serais complètement incapable
    je reviendrais pour visiter votre blog plus amplement
    passez une bonne soirée et encore merci de votre passage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore faut-il essayer Chère Anne.

      Supprimer
  6. Bonjour Jeanmi

    oui bon courage il en faut je pense mais aussi une part de chance je présume *

    combien de superbes histoires ne paraissent jamais !!

    bonne écriture et bon bronzage :o))

    RépondreSupprimer
  7. Merci Jeanmi de ces mots encourageants ...
    Garder sa nature en son âme rêveuse...mais avec un regard en coin pour ne se faire croquer au fil du superficiel...
    belle journée à toi
    Amicalement
    Rêveuse bleue

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Jeanmi,et merci d'etre passé...j'aprecie tjrs le regard nouveau des voyageurs de la toile.derriere chaque mot Tellement de visages,de messages,et de perceptions nouvelles a proposer,des sourires,des critiques pastels ou sombres a recevoir,mais toujours le bonheur de lire et découvrir chez soi,que ce que vous graver dans cette mémoire ne laisse pas indifferent...

    A bientot,j'espere,dans mes petits récits colorés.
    Esquisse

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Jeanmi,
    Quand les mots se bousculent là-haut dans la tête et qu'ils arrivent en vrac sur le clavier ,une trame d'histoire s'ébauche ,combien sont rejetés , raturés , chiffonnés , embellis , ajoutés .Le dico est consulté , les documents s'ammoncellent sur le bureau , le café fume dans la tasse ,les idées fusent , s'illuminent ...la préface ouvre l'appétit , c'est bon ,il est des mots savoureux ,à déguster ,à digérer lentement !
    (c'est vrai l'ersatz n'a aucun goût!)
    Que votre Muse vous inspire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Françoise
      Merci pour ce joli commentaire, résumant parfaitement l'acte d'écriture.

      Supprimer
  10. Bons articles, pleins de désir de partage ;-)
    C'est vrai qu'il faut faire attention aux margoulins, et refuser le compte d'auteur à moins de n'avoir aucune ambition littéraire.
    Vos messages me rappellent mes démarches d'origine.
    Amitiés,
    sébastien h.

    RépondreSupprimer
  11. j'aime les mots
    et bien sûr à un moment l'envie d'aller plus loin arrive
    je recule

    et je m'interroge sur mon vrai désir
    et je n'ai pas encore la réponse
    merci pour tes mots chez moi

    RépondreSupprimer
  12. Quelle joie cela doit être lorsque le tout premier livre retient l'attention d'un éditeur après des mois ou des années d'écriture et de recherches de maisons d'édition intéressées par le manuscrit.
    Bonne soirée Jeanmi

    RépondreSupprimer
  13. Avoir suffisamment de passion pour persévérer ! Une démarche sympathique que je jalonner le parcours du combattant :-)
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  14. Des consels très précieux our ceux qui désirent se faire éditer !
    Merci pour le coucou !
    Monelle

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir Jeanmi
    tout d'abord merci de vous être attardé (et d'avoir rêvé?) près du miroir d'eau.

    Merci d'avoir pris le temps de déposer un commentaire interrogateur qui, pour ma part, me renvoie à l'art en général.
    Souvent les plus grands artistes n'ont pas été prophètes en leur pays; il y a des effets de mode; l'écriture n'en est pas exempte.
    J'ai un peu parcouru votre blog mais il mérite mieux car il me semble empreint de sages remarques.
    Si je ne connais pas le monde de l'édition, j'ai parfois accompagné des amis dans leur démarche et cela aurait tendance à me faire fuir au grand galop et sans me retourner.
    Mais je vous souhaite le meilleur, une plume féconde et beaucoup de partages.

    RépondreSupprimer
  16. hello je vous remercie pour votre passage sur mon blog bon dimanche

    RépondreSupprimer
  17. je passe te dire bonjour et je file
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  18. Passe un bon dimanche, Jeanmi.

    Merci pour tout.

    RépondreSupprimer
  19. je vais transmettre, j'en connais une que ça intéresse, je l'invite à passer chez toi...
    belle fin de dimanche à toi jeanmi
    bises

    RépondreSupprimer
  20. Un vrai parcours du combattant, c'est vrai, un peu comme de séduire une Dame (sourire), bon courage, et bien cordialement, merci de votre visite !

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour cher Jeanmi,
    Je passe faire un petit coucou sympa à une personne super sympa, je veux dire toi bien sûr.
    Bonne soirée, bisous.

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Jeanmi. Cela fait un petit bout de temps que je veux passer par là (depuis l'article du cirque) mais j'ai du mal à suivre faute de temps. Merci pour votre gentil passage cela m'a permis de connaitre votre blog et j'espère trouver le temps de revoir vos anciens articles qui me paraissent passionnants (aux vacances....)En attendant bonne continuation et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  23. Une bonne info pour le jour où je me lancerais.
    Merci.
    Bises kinia

    RépondreSupprimer
  24. Mercfi pour l'info, pour ma retraite, sueprbe

    RépondreSupprimer
  25. bonjour Jeanmi
    je suis sur que pour le novice ce doit être un vrai parcours du combattant que d'essayer de se faire publier et eviter de se faire copier fais partie du périple
    bonne journée
    Marcel

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.