Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

samedi 26 février 2011

Suite et fin

3)      L’édition à compte d’éditeur. C’est la solution à laquelle tout le monde rêve ! Encore faut-il trouver l’oiseau rare qui puisse vous publier. Si vous vous appelez Marc Lévy ou Loana-dans-la-picine, aucun problème, les éditeurs vous feront un pont d’or pour le moindre feuillet pondu, avec des avances sur ventes phénoménales. En revanche si vous êtes un parfait inconnu, il vous faudra vous battre.
Commencez par faire une fiche de lecture un peu "sexy" et accrocheuse avec une description du livre (Nombre de caractères espaces compris, nombre de chapitres, etc.) un très court résumé de quelques lignes de l’action et 3 ou 4 extraits d’une dizaine de lignes. Ignorez tous les grands noms de l’édition, ils ne répondent jamais et ne travaillent que par relation. Cherchez sur internet les éditeurs qui correspondent à la typologie de votre ouvrage (policier, roman, nouvelles, poésie, etc.). N’hésitez pas à en sélectionner une soixantaine ou plus, le taux de réponses n’est que de ~30%. Sur ces 30% si vous avez 4 réponses positives, c’est le triomphe ! La réponse positive type étant, un mois plus tard : « Votre ouvrage nous intéresse, merci de nous faire parvenir un manuscrit ». Ne tergiversez pas, faites faire une dizaine de tirages, on ne sait jamais ! Les dernières réponses peuvent arriver 8 ou 10 mois plus tard ! La patience doit être une vertu de l’écrivain,… attendez… attendez encore… puis un jour … peut être ? Enfin c’est gagné ! Ne comptez surtout vous enrichir, être lu sans que cela vous coûte un seul Euro, c’est déjà très bien ! (5% du prix de vente et c’est le Pérou !). Éditer un inconnu c’est prendre un risque financier important, alors ne soyez pas trop gourmand ! Écoutez ce que vous suggère votre éditeur, il sait mieux que vous le bon titre, les coupes à faire, les petits changements et le bon moment pour le lancement, alors bonne chance !... FIN  
ici

1 commentaire:

  1. J'espère que tu as engendré des vocations avec ce billet , peut être celle de MAM avec ses mémoires . Je me demande quel titre elle pourrait mettre ?

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.