Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 11 mai 2018

Sacré Donald !


L’enquête « Russe » met à l’épreuve les institutions américaines. Alors que le procureur spécial Robert Mueller apparaît déterminé à interroger à ce sujet le président des Etats-Unis, Trump s’est montré menaçant à son égard, banalisant les atteintes au principe de séparation des pouvoirs. Rome n’est plus dans Rome, aurait dit Sertorius Quintus ! S’il y avait une chose qui insupportait les Ricains, c’était bien le mensonge. On avait le droit de tout faire aux US, y compris de se balader avec un fusil d’assaut AR15 (made in US)  dans la rue, sauf de mentir à la justice. Curieusement le droit américain est à l’inverse du droit français. En France le seul qui ait le droit de mentir dans un prétoire, c’est le mis en examen, il est le seul à ne pas prêter serment dans une cour d’assise. Mais revenons à ce cher Donald ″Coincoin″ ; des chercheurs américains ont calculé que depuis son élection le président à la blondeur suspecte a menti 2000 fois, soit environ 6 mensonges par jour ! S’il était Pinocchio son nez ferait la longueur du continent américain. Mais voilà les choses changent chez l’oncle Sam !! La force de l’habitude ? Le principe de réalité ? Le désir du ″Ricain-de-base″ d’avoir un homme fort, riche et au même niveau intellectuel que lui au pouvoir ? Rien ne semble plus émouvoir le bon peuple, outre Atlantique, pas même les inconduites conjugales de leur président. Chez nous c’est plutôt une marque flatteuse de virilité. Le regretté président Félix Faure en a été le symbole éblouissant ! Chez eux, il n’y a plus que Mélania qui tire une gueule de six pieds de long sur toutes les photos. Outre la drôlerie clownesque du personnage, une tendance inquiétante se fait jour dans le monde entier : LE POPULISME ! Et ça ce n’est pas comique du tout. Ce n’est pas en flattant les tendances les plus basses du peuple qu’une société avance, bien au contraire, c’est toujours une régression qui finit en catastrophe ! Tonton Adolf l’avait bien analysé et c’est cette dialectique (à-la-con) qu’il a développé dans son triste et chiant « Mein Kampf » (Je l’ai lu). Méfions-nous donc de tous ceux qui nous promettent des jours radieux en redistribuant aux Français le travail, les HLM, la sécu, les allocations familiales, des émigrés en les renvoyant chez eux. Mais au fait, c’est où chez eux pour ceux nés en France depuis trois générations ? Ce ne sont que propos électoraux, dignes des sociologues avinés  du café du commerce ! Ah les cons !


3 commentaires:

  1. Flatter les égos et distribuer des privilèges tout en donnant de la voix contre toute forme de contestation, oui ça ressemble à un discours à la con, mais c'est ce qui fait avancer ce pauvre monde agonisant
    Ah les cons!
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
  2. Le mensonge n'étant pas un péché mortel, il est peinard, le Donald, il ira au paradis… avec les saints et les assassins, les femmes du monde et puis les putains !!!

    RépondreSupprimer
  3. Donald Trump n'est qu'un guignol que manipulent tel une pauvre marionnette les lobbys du pétrole et de l'armement . Ses erreurs, ses sorties de route et ses faux pas sont là pour faire diversion.

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.