Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 7 juillet 2017

Rodrigo Duterte…

…un ami de la démocratie. Vous connaissez ? Non ? Ah vous perdez beaucoup, regardez sa photo, comme il a un beau visage de démocrate ! Que voilà un charmant garçon ! Il me fait penser à Noriega (Ex président du Panama) qui vient de mourir. Notre Rodrigo est Gai, sympathique, taquin, un peu comme Kim Il Sung, Poutine et dans une moindre mesure Trump. Depuis son élection aux Philippines, les exécutions extrajudiciaires se sont multipliées. Pourtant sa guerre contre la drogue serait soutenue par une majorité de Philippins. Il encourage, non seulement la délation, mais aussi le meurtre de trafiquants, sans autre forme de procès. Des milliers de morts, des prisons pleines à craquer, une figure de l’opposition derrière les barreaux, des chefs d’Etat insultés… Un an après l’installation de Rodrigo Duterte au pouvoir à Manille, le vendredi 30 juillet 2016, Human Rights Watch a dénoncé la « calamité » de sa présidence. Et pourtant, l’action du chef de l’Etat est soutenue par 78 % des citoyens, selon un récent sondage. C’est l’illustration même du populisme : « Flatter le peuple dans ses instincts les plus bas ». Voilà le secret d’une réélection rapide et pérenne. Le « punisseur » comme a titré Time Magazine à son sujet, n’avait pas bluffé. Au premier semestre de sa présidence, on dénombrait environ mille morts par mois. Les deux tiers ont été abattus par de mystérieux tueurs à moto opérant la nuit et laissant sur leurs victimes des messages tels que « Je suis un dealer », un mode opératoire bien connu des escadrons de la mort. Il se considère lui-même comme l’Hitler des trafiquants de drogue. Il y a 6 millions de toxicos aux Philippines. Il veut, tout comme Tonton Adolphe, les exterminer. Une fois ça fait à qui va-t-il s’en prendre ? Ah le con !

5 commentaires:

  1. Un président qui tient ses promesses ? C'est pas chez nous que ça risque d'arriver !!! :-)

    RépondreSupprimer
  2. S'il fumait un seul pétard il serait sans doute plus cool, ce con de salaud !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Ah qu'en termes galants ces choses là sont mises...

      Supprimer
  3. Après, je lui suggère de s'en prendre aux homosexuels, aux végétariens, aux femmes qui avortent, aux écologistes, à ceux qui écoutent du rock , aux handicapés, aux émigrés et à tous ceux qui ont une gueule qui ne lui revient pas… après ça, il devrait être peinard chez lui !!!

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.