Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 21 juillet 2017

Encore un bon démocrate !

En Turquie, les journalistes sont des criminels. Ce farceur d’Erdogan attente chaque jour un peu plus à la liberté de la presse, comme en témoignent la situation de quatre journalistes persécutés par le régime. En Turquie, aujourd’hui, il vaut mieux être pour le régime que contre ! On risque sa vie pour un délit d’opinion. Kadri Gürsel, 56 ans, éditorialiste au quotidien Cumhuriyet (opposition kémaliste) a été arrêté à Istanbul le 31 octobre 2016 avec douze autres salariés du journal. Placé le 5 novembre en préventive à la prison de Silivri, Kadri Gürsel est accusé de collusion avec les séparatistes kurdes et le réseau de l’imam Fethullah Gülen, du putsch raté du 15 juillet 2016, putsch fort opportun pour renforcer une répression féroce contre l’opposition. Cerveau présumé, selon le gouvernement. Il ne serait pas le premier à fomenter un semblant de coup d’état pour justifier l’éradication de toute opposition. « La prison, pour les journalistes, c’est plus dur », explique Nazire Gürsel, son épouse. Kadri Gürsel risque jusqu’à quarante-trois ans de prison pour « incitation au terrorisme », une accusation peu crédible quand on connaît l’indépendance farouche de cet homme de convictions, raffiné et polyglotte. Procès le 24 juillet, à suivre ! Pour couronner le tout notre doux Erdogan déclare : « Nous arracherons la tête de ces traîtres », et la peine de mort est abolie en Turquie dans l’espoir d’intégrer l’Europe pour laquelle elle est candidate ! Vivre sans tête est une gageure… Nous avons déjà la Hongrie avec Viktor Orbán, évitons un dictateur de plus ! Ainsi tourne la vie politique dans ce pays. ah les cons ! 

4 commentaires:

  1. Mais tout va bien n'est ce pas? Je n'en peux plus de tout ça.

    RépondreSupprimer
  2. merci, Jeanmi, il n'y a jamais trop de sonneurs d'alarme !

    RépondreSupprimer
  3. il fait partie des types qui étaient fréquentables jadis, c'est peut-être nous qui avons changé dès que nous voyons les peuples ivres de leur démocratie.
    Bzzz...

    RépondreSupprimer
  4. Le régime Turque est vraiment pitoyable et justement puisque là bas on risque sa vie pour un délit d’opinion: Réjouissons nous de pouvoir l'ouvrir en France et de ne point devenir la tête de Turque des officiels !!Ceci étant Le Bourdon Masqué à raison , fréquentable un jour (quand çà nous arrange ) infréquentable l'autre .Souvenons nous de la venue en France sous Sarkozy de président Syrien et de celle cette année de Trump ..ah !! les cons !

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.