Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

jeudi 28 juillet 2016

Sport et morale

Le CIO serait-il aussi vermoulu que la FIFA ? Il y a quelque chose de pourri dans le royaume du monde en ce moment, ça nous nous en apercevons tous les jours et le sport n’échappe pas à la règle. Comme disait W. Churchill à propos du secret de sa santé à 90 ans passés : « Sport, no sport, never sport !... ». Il faut avoir en tête que le business du sport représente 450 milliards d’Euros avec une croissance de 4% par an (presque autant que celui de la drogue et des armes). Une décision « décevante », un jour « triste » ou « noir ». Plusieurs agences antidopage et des sportifs ont déploré, depuis dimanche 24 juillet, la décision du Comité international olympique (CIO) de ne pas exclure la délégation russe des Jeux olympiques de Rio. Cette décision a été annoncée quelques jours après la publication du rapport dit « McLaren » commandé par l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélant le système de « dopage d’Etat » dans le sport russe. Sur la base de ce rapport, l’agence avait aussitôt appelé à l’exclusion de la Russie des JO 2016 et de tous les événements internationaux. Notre tonton Vladimir est passé par là en montrant ses dents et ses dollars pour que la décision soit si timorée. Le baron P. de Coubertin doit se retourner dans sa tombe. De toute façon depuis 1936 et les jeux nazis l’esprit olympique est mort. Une fois de plus les ″affaires sont les affaires″ et elles commandent à la morale. J’ose espérer que nous n’aurons jamais les J.O. à Paris, pourquoi pas Tombouctou ou Kaboul ? Ah les cons !

2 commentaires:

  1. Cela m'aurait étonnée que le doux Vlad laisse passer l'insulte de l’exclusion!

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.