Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

mardi 24 mai 2016

Grrrr

Je me demande si les chaines de télévision ne s’ingénient pas à organiser les crises en allumant les incendies. Dans le genre : « Dépêchez-vous de faire le plein de votre voiture l’essence va manquer. Regardez sur ces images, il y a déjà de longues files devant les stations-services, etc… » Bien-sûr que tous les blaireaux se précipitent sur les pompes, jerrycans à la main, organisant ainsi eux-mêmes la pénurie. Et ce catastrophisme médiatique est organisé depuis déjà quelque temps. Autre question : « La semaine dernière, comment se fait-il que les caméras de BFM TV aient été présentes AVANT que la voiture de police ne soit incendiées ? » La réponse me parait simple, les casseurs leur avaient donné rendez-vous ! Dans ce cas les deux pauvres apprentis policiers devraient porter plainte pour non-assistance à personnes en danger envers les tordus qui filmaient, aidant ainsi les salauds qui veulent abattre la République. Tout ça pour faire de l’audience, donc du fric, encore du fric, toujours du fric ! Et ces images passent en boucle sur toutes les chaines. Oui nous sommes manipulés par les médias, néanmoins pas par une espèce de complot mondial fantasmé ; non tout simplement par l’appât du gain et le goût du lucre. Ah les cons ! 

10 commentaires:

  1. Noyés par des torrents d'informations, nous le sommes, c'est sûr. Mais de là à soupçonner les médias d'être "complices" des exactions des nanardo-crétins, me parait un peu exagéré. Dans ce genre de manifestations, les caméras (et téléphones portables) sont partout et captent sans discontinuer.
    S'il faut absolument trouver des coupables, outre les casseurs eux-mêmes, on pourrait aussi légitimement accuser les centaines de badauds qui ont assisté à ce lynchage sans aucune émotion.

    RépondreSupprimer
  2. Si les médias n’organisent pas sciemment, ils concourent à la pénurie. Entre le droit d'informer et le devoir de réserve, il peut y avoir débat, tout est une question d’éthique journalistique et là, entre désir du scoop et la prudence...

    RépondreSupprimer
  3. Ceci dit il n'y a pas d'essence et l'infirmière qui vient tous les jours faire une piqûre à mon mari ne sait pas si jeudi elle pourra venir car elle est à court d'essence et il n'y a pas de priorité médicale ! Bon mercredi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pourtant entendu dire que des stations avaient réquisitionnées pour les médecins, les pompiers, les ambulances…

      Supprimer
  4. J'en connais un qui dirait "c'est la chienlit" et il aurait raison.

    RépondreSupprimer
  5. "Les casseurs leur avaient donné rendez-vous." ? !
    Mais enfin!

    RépondreSupprimer
  6. Je voulais dire que je ne croyais absolument pas à un rendez-vous.

    RépondreSupprimer
  7. Et toi et moi qui regardons la télé, ah les cons !

    RépondreSupprimer
  8. Il est vrai qu'on e a beaucoup fait et au final , les voitures roulent toujours autant et Total s'en fout toujours plein les fouilles !

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.