Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 22 avril 2016

Turquie européenne ?

Les diplomates Européens racontent des carabistouilles aux Turcs pour les inciter à garder les migrants venus du Moyen-Orient, tout en pensant : « Cause toujours vous n’entrerez jamais dans l’Europe ». Les mensonges d’État débouchent toujours sur des conflits armés, souvenons-nous des conséquences sanglantes de la déclaration Balfour, toujours explosives encore aujourd’hui. Mais comme disait Audiard : « Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages » et les Trucs, même islamistes s’en rendent bien compte. On est dans un poker-menteur. Seulement voilà, le problème est bien plus vaste que cela. Si l’on arrive, par impossible, à fermer le ″robinet Turc″, combien d’autres avec les beaux jours vont s’ouvrir ? En Libye par exemple, et là ce n’est pas la Grèce qui est en première ligne mais l’Italie. Des phénomènes migratoires l’humanité n’est faite que de cela, depuis homo erectus parti d’Afrique pour coloniser le monde entier. Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets, les richesses supposées ou réelles des uns attirent les autres aux ventres vides. L’Espagne et le Portugal ont bien mis en coupe réglée toute l’Amérique de sud pour lui piller son or. 

7 commentaires:

  1. Vaste et bien inquiétant sujet en même temps qu'insoluble.

    RépondreSupprimer
  2. Faut bien aux cons une tête de turc pour qu'ils se défoulent !

    RépondreSupprimer
  3. Chaos permanent dans lequel il semble de plus en plus difficile de trouver une harmonie...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai entendu il y a longtemps "Libre circulation des hommes et des idées " mais je ne connais pas l'auteur ni le pourquoi de ces mots.
    Ah la mémoire avec l'âge !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Jeanmi
    on ne doit pas croire que l'esclavage est finie, ceux qui reçoivent sur la tête les bombes des dieux de la guerre sont bien des esclaves car leur souffrance est bien source de richesse pour d'autres, ou est-ce que je me trompe ?

    RépondreSupprimer
  6. J'ai bien peur que nous ne soyons en face d'une "quadrature du cercle" humanitaire. Bien sûr qu'il faut aider tous ces pauvres gens qui fuient la guerre. Mais où les met-on ? Qu'est-ce que nous sommes en mesure de leur proposer comme avenir… ou tout simplement comme présent ? L'Europe fédérale n'existe pas. Elle a marchandé l'étanchéité de la Turquie, mais quand la baignoire est pleine, l'eau finit toujours par déborder.

    RépondreSupprimer
  7. Faudrait peut-être demander la solution à l'immense BHL ?
    Bien à toi.

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.