Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 30 octobre 2015

Dîner avec le diable

Le proverbe : « Si l’on dîne avec le diable, il faut une longue fourchette » s’applique de nouveau aujourd’hui. La réale politique nous enjoint de considérer les ennemis de nos ennemis comme nos amis. Ce qui tend à dire que Poutine et Bachar seraient redevenus fréquentables pour être les ennemis des islamistes ? J’aurais tendance moi à penser que « qui se ressemble s’assemble ». Le jeu des alliances peut entraîner des catastrophes mondiales. Si un archiduc n’avait pas été assassiné à Sarajevo, nous nous serions économisés quelques millions de morts. Mais voilà il y avait les alliances avec la Russie, alliée elle-même avec la Serbie, alors il nous fallait suivre le mouvement. Si nous n’avions pas été alliés avec la Pologne, nous ne serions peut-être jamais entrés en guerre en 1940. Cependant la planète est devenue un village, elle se rétrécit un peu plus tous les jours avec l’arrivée de ~ 8500 nouveaux humains toutes les heures. Pouvons-nous ignorer ce qui se passe ? Pouvons-nous laisser des millions de femmes et d’hommes se faire massacrer ?  Churchill et Staline se sont bien serrés la main, sont-ils restés les meilleurs amis du monde après la guerre ?  Sitôt la guerre chaude terminée, la guerre froide commençait. Les plus alarmistes nous disent que tout cela finira dans une nouvelle conflagration mondiale, cependant le pire n’est jamais certain. Je n’aime pas les fauteurs de guerre, ce ne sont jamais eux qui les font. Ah les cons !

4 commentaires:

  1. On a beaucoup diabolisé Poutine même s'il n'est pas un ange - loin s'en faut ... Mais peut-on gérer un pays comme la Russie, comme on gouverne la Belgique ? Peut-être suis-je naïve, mais les interviews auxquelles il s'est prêté ont montré un homme intelligent et plein de bon sens. Et puis, il est bien le seul à prendre le taureau par les cornes, s'agissant de Daesch, pour le moment.... On sait bien aussi que si l'amérique mercantile n'avait pas fichu sa m... on n'en serait pas là ! Quand on ouvre la boîte de Pandore ...

    RépondreSupprimer
  2. Ah mon pove monsieur avec des si ...

    RépondreSupprimer
  3. faire capoter un conflit engendre une inflation démographique. (C'est l'heure de mes comprimés.)
    Bzzz...

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.