Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 18 septembre 2015

Homme Politique ou Homme d’État ?

Quelle est la différence ? Si la France est aussi peu considérée dans le monde et à ses propres yeux, c’est précisément que nous n’avons plus, depuis longtemps, d’Hommes d’État. Nous n’avons plus que des politiques. Pour les hommes (ou femmes) politiques, le but ultime est d’être élu ou réélu. Toutes leurs actions seront alors tournées vers la consécration des urnes. Peu importe les parjures, les changements de cap, les mille petites bassesses de la cuisine électorale. En revanche un homme d’état est capable de subir l’opprobre général, quand il sait que sa proposition ou sa réforme est pour le bien de la nation. Même si passagèrement sa cote de popularité doit en être affectée. Des noms ? Oh c’est simple en dehors de De Gaulle, Simone Veil ou Robert Badinter qui pour moi, à l’instant où j’écris ces lignes, sont les seuls noms qui me viennent à l’esprit ; tous les autres sont des politiques, plus attachés à leur élection ou nomination, qu’au bien collectif. Mais qu’est ce qui les attire tous ? Le gout du lucre ? Même pas (Sauf Rachida D.), c’est que St Augustin appelait la Libido dominandi autrement dit LE DÉSIR DU POUVOIR. En y réfléchissant, il y a une troisième catégorie, celle de ceux qui pour n’avoir rien fait se voient propulsés en haut des sondages de popularité, mais seulement une fois à la retraite. Ah ça ils portaient beau et savaient tâter le cul des vaches au salon de l’agriculture. Dans deux siècles, qu’aura retenu l’Histoire de tous ces noms qui passent ? Ah les cons ! 

10 commentaires:

  1. Nous en avons débattu mardi et sommes tombés d'accord.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec ton trio de tête, je crois que Mendès- France était aussi un homme d'état.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'avais oublié mais tu as raison Mendes fait partie de tout petit cénacle...

      Supprimer
  3. Mais François Hollande semble bien "capable de subir l'opprobre général"... serait-il un Homme d'Etat???

    RépondreSupprimer
  4. Il parait que Mendes était d'origine portugaise Jeanmi, il faut que j'aille voir un peu plus sur lui!

    RépondreSupprimer
  5. Il n'est pas facile de classer la "hauteur" d'action des dirigeants dans les sociétés.
    De Gaulle a commis beaucoup d'erreurs mais on ne retient que certaines actions
    positives liées à son parcours particulier initial de combattant libérateur !
    Quand à S. Weill et Badinter, ce ne sont pas des hommes ou femmes d'état au sens communément admis mais des militants humanistes. Rien de plus mais c'est déjà beaucoup !!!

    RépondreSupprimer
  6. Hauts les cœurs et puis il y a aussi Ah, les cons jolis, tu aurais pu le dire ainsi.

    RépondreSupprimer
  7. Ah ! les cons !! Comme tu dis Jeanmi!! Tout est bon pour être élu et , au mieux réélu !! Le peuple devrait se soulever comme un seul homme (d'état ) et ainsi faire stopper la machine. je crois en la politique citoyenne , celle que nous pouvons exercer chaque jour avec nos voisins , nos amis , nos collègues de bureau et les gens dans le métro . Etre civil et respectueux et faire le bien autour de soi .

    RépondreSupprimer
  8. @jeam michel roche, je vous promets qu'on se reverra
    Jorge

    RépondreSupprimer
  9. Mais Coluche, c'était quoi, alors ?!?!?

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.