Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 13 février 2015

Strip-Tyque de Denys Treffet

Mon ami Denys renoue avec le théâtre érotique, cette grande tradition de la littérature érotique.
Ce théâtre remonte aux Grecs et à la comédie antique (en particulier Aristophane avec notamment Lysistrata) mais on peut trouver dans Le Banquet de Xénophon (la scène IX) qui le clôt, présentant un jeune homme et une jeune femme (Dionysos et Ariane) qui, se caressant de façon de plus en plus réaliste, font fuir tous les convives pressés de rentrer chez eux auprès de leurs femmes « Pour en jouir », en démentant par leurs sens tous leurs discours philosophiques conformes à celui de Socrate qui refuse tout contact corporel et reste seul ou presque, plutôt que de rejoindre sa compagne Xantippe, certes de trente ans plus jeune mais célèbre pour sa laideur et son caractère acariâtre.

Aujourd’hui, la pièce (habillée) est défendue par deux acteurs et un joueur de bandonéon : l’atmosphère évoque la Pena, cabaret de tango. Le 1er acte a été créé, il y a quelques années, par Anne de Broca à l’occasion de l’anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Cette pièce a été conçue par Denys Treffet  comme un hymne aux femmes : Strip-tyque qui commence par les apparences de l’esclavage se révèle une initiation à la liberté, ou plutôt aux libertés. Il essaye, avec bonheur, d’être fidèle à la définition du ″scabreux″ par Breton : « ce qui côtoie tout au long le précipice, l’évitant de justesse, pour en entretenir le vertige »

Théâtre Essaïons 6 rue Pierre du Lard 75 004 Paris 01 42 78 45 42 

10 commentaires:

  1. Quelques nuances supplémentaires !

    RépondreSupprimer
  2. J'adore la définition du "scabreux"

    RépondreSupprimer
  3. "pièces en trois actes" pas plus?
    Bzzz...

    RépondreSupprimer
  4. tu as tout à fait raison, on ne peut pas aller contre;
    belle journée;

    RépondreSupprimer
  5. Interesante leerte!!

    Gracias por compartir
    Con cariño Victoria

    RépondreSupprimer
  6. J'habite trop loin pour aller au théâtre, juste à Niort mais ce ne sont pas les mêmes pièces, heureusement que dans ma jeunesse j'y suis allée souvent. Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir cher Jeanmi,
    C'est un peu loin pour moi, mais c'est une pièce qui me plairait.
    Merci pour l'info.
    J'espère que tu vas bien, ça faisait longtemps aussi que je n'étais plus venue chez toi.
    Bonne soirée, bisous.

    RépondreSupprimer
  8. (^‿^)✿

    Très tentant ... dommage que je sois si loin !

    BISES D'ASIE et bonne journée Jeanmi

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.