Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 23 janvier 2015

Ordo ab chaos

Mon amie Bricogirl montre sur son blog le bureau magnifiquement ordonné de son époux. Il n’y a pas de raison que je ne vous montre pas le mien, certes infiniment plus bordélique, mais c’est le mien ! Un proverbe latin bien connu dit « Ordo ab chaos » l’ordre sort du chaos. C’est peut-être de là que sortira mon prochain polar, toujours en panne au chapitre 20 depuis octobre. Je sais où je veux conduire le lecteur, je sais comment le faire, mais je n’arrive plus à aligner 3 phrases. Je connais déjà cette contrariété après 4 livres, ce n’est que la 5e panne, classique de mi-parcours. Mais cela m’énerve et plus je m’énerve moins cela vient. On peut comparer ça à la classique panne sexuelle chez les hommes. Comme dit Tonton Georges dans une de ses chansons : « La bandaisons Papa, ça ne se commande pas ! ». À quand le Viagra littéraire ? Une petite pilule bleue et hop, ç’est reparti ! Quelques amis lecteurs me demandent : « Où vas-tu chercher tout ça ? » La réponse est simplissime : « Je n’en sais rien et si je le savais, les choses seraient plus faciles, j’irais y chercher la suite ! » mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas et pour le moment ça ne veut pas ! 

15 commentaires:

  1. Il est super ton bureau et tu as beaucoup de place, il me plaît ! Moi aussi je me vante de mes petits-enfants mais mon trait d'humour n'est pas passé, tant pis. Bonne fin de semaine et bon courage pour ton roman !

    RépondreSupprimer
  2. Tu as de bonnes raisons pour être un peu moins productif, laisse venir va.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Jean-Mi, ah !! la fameuse page blanche . je pense qu'il ne faut ne pas trop insister et ton inspiration va revenir. Tu sais , j'ai , parfois le même souci avec l'écriture de mes chansons. Bonne continuation dans l'écriture !!

    RépondreSupprimer
  4. prend toi quelques jours de congés, pars en ballade ! observes les gens ! bonne chance

    RépondreSupprimer
  5. ... Pourtant la déco rouge sang ( évidemment ) est dynamisante!

    RépondreSupprimer
  6. Tu as sans doute l'esprit trop occupé, tu verras tout redeviendra normal...

    RépondreSupprimer
  7. Ton bureau n'est pas si pire, il ressemble étrangement à mon atelier de peinture. La lumière est bonne, l'atmosphère dégagée et l'inspiration...elle est où? Tu la cherches Jeanmi. Arrêtes de chercher et de penser, écris c'est tout.
    C'est facile de dire aux autres quoi faire, n'est-ce pas? :) Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Parfois, le mieux est de tous laisser de côté, et l'inspiration revient.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, j'aurai dû parler "des cavaliers" j'ai eu une époque ou j'avais lu tous ces livres. Bon lundi dans ton beau bureau !

    RépondreSupprimer
  10. Le B... dis tu !
    Oui, avec un certain confort tout de même...
    Sans doute jamais le mien ne montrerais!
    A + :)

    RépondreSupprimer
  11. Oui, ce serait bien! Je connais ça aussi parfois, je sais ce que je veux dire mais "je tourne autour du pot" et n'y trouve rien du tout... Tout d'un coup, ça se débloque... Heureusement! Courage et bonne chance alors!

    RépondreSupprimer
  12. Il est bien ton bureau, du moment que tu retrouves tout ce que tu y mets. Je vois qu'à gauche tu as le même meuble informatique que celui que j'ai dans mon salon près de la cheminée. Depuis quelques jours je suis aussi en panne d'écriture..... Mais l'inspiration va revenir, je lis d'autres livres pour trouver des idées. Je ne désespère pas mais ça agace quand même de perdre un peu de temps... Bon courage et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  13. l’amour est une fleur trop délicate pour se relever quand on l’a foulée aux pieds

    George Sans "Elle et Lui"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Laura, même anonyme, tu es reconnue...

      Supprimer

Sans haine, sans intolérance.