Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

jeudi 31 décembre 2015

2016 ???

Si l’année dernière tout mon entourage m’a souhaité une bonne année 2015, elle fut la plus merdique que j’ai jamais connu. Alors pour cette année pas de souhaits, pas de : « …et puis surtout une bonne santé, car quand on a la santé… ». Pour ma part je ne vous souhaite donc rien, si ce n’est d’être toujours là l’année prochaine en état de lire mes petites élucubrations. 

jeudi 24 décembre 2015

Pas mort le Nanard…

La terrible nouvelle est tombée il y a un mois: « Tapie ne touchera pas le milliard demandé, mais de plus il doit rembourser les 400 millions perçus ». Je suis atterré, comment peut-il s’en sortir financièrement ? Pourquoi tant de haine pour cet ″honnête″ homme ? comble de malheur, son ami Sarkozy n’est plus là pour le protéger. Et pour couronner le tout, notre Nanard national  est mis en examen pour escroquerie en bande organisée et détournement de fonds publics par personne privée. Cinq autres personnes, dont l’actuel patron d’Orange Stéphane Richard, sont mises en examen dans ce dossier toujours à l’instruction. Faut-il sauver le soldat Tapie ? C’était sans compter sur la formidable élasticité, aujourd’hui on dit la résilience, du bonhomme. Voilà-t-y pas qu’il décide de revenir en politique, l’eusse-tu cru ? Comme on dit chez le fabriquant de nouilles. Il revient avec un programme : « Faire enfin baisser le chômage », simple et de bon goût, surtout ces derniers temps. Ce qu’il ne dit pas c’est qu’il cherche surtout à s’enrouler dans une couverture d’immunité parlementaire, le temps de se refaire quelques picaillons, il ajoute sans rire qu'il n’exclue pas de se présenter à la présidence en 2017. Ah le con !  Allez, passez quand-même de bonnes fêtes…

vendredi 18 décembre 2015

Révolution !

Alors ça y est, devant la menace bleu-marine, ayant entendu la colère des Français, les cadres de tous les partis républicains changent tout (du sol au plafond), c’est une vraie révolution ! Terminé le cumul des mandats, retraite à 65 ans pour tous les élus, exclusion définitive de la vie publique d’un élu à la première condamnation pénale, un candidat battu démissionne de tous ses autres mandats, Sarko se réconcilie avec la syntaxe, les élus sont définitivement guéri de la phobie administrative et payent leurs impôts, les formations politiques choisissent parmi toutes les classes socio-professionnelles leurs candidats à l’exclusion de hauts fonctionnaires, les voitures de fonction des ministères sont remplacées par des bicyclettes, l'union sacrée droite et gauche est faite pour trouver un emploi à chacun, Hollande perd 30 kgs, le parlement est à parité de genre comme la présidence des sociétés où l’État est actionnaire, chaque candidat battu félicite chaleureusement son successeur et même s’il est d’un autre parti, Rachida Dati achète sa garde-robe chez Tati, l’E.N.A ferme ses portes définitivement. C’est alors que celle qui partage mon lit me dit : « Lève-toi faignant !», rien n’a changé, ah les cons…  

vendredi 11 décembre 2015

COP 21

Curieusement, en anglo-américain, Cop signifie ″flic″, serait-ce à dire que l’on va fliquer tous les pays qui émettent trop de CO² ? Dans ce cas il faut aussi interdire la production de pois-chiches et de haricots blancs, producteurs dans la tripaille humaine de flatulences dommageables pour l’effet de serre et la couche d’ozone.  Sérieusement,  bien-sûr  qu’il faut limiter le réchauffement climatique, bien-sûr qu’il faut que chaque pays s’engage fermement à ralentir la production de CO². Cependant je ne suis pas sûr que cette ″grand-messe″ ne soit finalement qu’une énorme machine à produire de l’eau tiède et que l’on finisse par l’appeler FLOP 21 ! Comme disait De Gaulle, comment faire l’unité d’un pays aux 350 sortes de fromages différents ? Alors obtenir le consensus de  195 pays avec autant de fromages, ah les cons !...

vendredi 4 décembre 2015

Élections régionales

Voter droite extrême c’est donner les pleins pouvoirs à Pétain en 1940. « Oh on les a tous essayés, on ne risque rien à essayer ceux-là !» petite phrase stupide entendue par tous les politologues du ″café du commerce″. Eh bien si on risque gros ! Pour diminuer les impôts locaux ? Facile ! On supprime toutes les subventions aux associations. Pour mieux sécuriser la France ? Facile ! On sort de l’Europe et on boucle les frontières. Pour diminuer le chômage ? Euh… on crée des emplois de fonctionnaires ? Les réponses qu’ils proposent sont simplistes, avant de voter lisez leur programme. C’est niveler les Français par le bas. Mettre aux pouvoir des régions, ou pire à la tête de notre pays, des amateurs inexpérimentés, c’est donner des allumettes à des enfants dans une grange de paille. Même si la classe politique actuelle n’est pas au mieux de sa forme, mieux vaut encore la grippe que la peste ! Nous avons sous les yeux leur laboratoire de Béziers, alors regardons de près ce qu’est devenue cette ville avant d’aller voter dimanche, car IL FAUT VOTER, s’abstenir c’est voter pur eux ! Ah les cons ! 

vendredi 27 novembre 2015

Un peu de publicité

Pour une fois un peu de publicité pour mon livre ÉTRANGES NOUVELLES librairie DETRAD 18 Rue Cadet 75 009 Paris.
Occasion de nous rencontrer (pour les Parisiens)

vendredi 20 novembre 2015

Laïcité, Laïcité, Laïcité.

La liberté de conscience ne se discute pas, elle est profondément inscrite dans l’âme des êtres humains. Elle peut se camoufler dans un silence intérieur, se protéger par le mensonge ou par l’hypocrisie prudente, elle n’en n'est pas moins tenace face à toutes les intimidations. Nous ne sommes pas nés sur cette terre pour nous plier à ce que l’on ne croit pas et il en ira toujours ainsi de la marche du monde. La Laïcité apparaît aujourd’hui comme notre conquête législative et philosophique la plus précieuse, il nous faut hélas la défendre les armes à la main. À chaque fois que nous nous en éloignons, à chaque fois que par lâcheté ou par négligence, nous nous en détournons, les conséquences néfastes nous reviennent en pleine figure. Si je n’aime pas le mot tolÉrance, c’est qu’il implique un certain laxisme, c’est pourquoi je lui préfère celui de COMPRÉHENSION, qui nécessite un minimum d’effort de connaissance de l’autre avant d’approuver. Et ça, ce ne n'est pas con ! (pour une fois)

mercredi 18 novembre 2015

Ah les cons !

Entre cette magnifique image du parlement réuni en congrès à Versailles, où la Marseillaise est entonnée avec un ensemble émouvant, nous redonnant ainsi confiance dans nos institutions et l’image lamentable deux jours plus tard des questions au gouvernement, que s’est-il passé ? La réponse est cruellement simple : La politique politicienne a repris le dessus ! La perspective des élections régionales, donne des ailes, à tous les politicards de bas étage, prêts à toutes les bassesses pour grappiller quelques voix. Et ils se disent républicains ! Ils ne font que renforcer l’antiparlementarisme dans une période si dangereuse. À qui faire confiance pour nous protéger ? Vers qui se tourner ? Je suis révulsé. Ah les cons ! 

lundi 16 novembre 2015

Même pas peur !


Vous étiez 8, nous sommes 67 millions, vous avez perdu de toute façon ! Nous ne changerons jamais notre style de vie chèrement arraché à la barbarie nazie, il y a 70 ans. Ils étaient autrement plus sauvages et plus nombreux, ces cons là et ils sont six pieds sous terre ! Plus vous nous frappez, plus vous renforcez notre cohésion nationale. Quelle gloire y a-t-il à tirer sur des innocents désarmés? Tu parles d’un courage ! Cette pauvre Marseillaise était tombée en désuétude depuis bien longtemps, à présent tous nos jeunes la chantent avec émotion, ça au moins vous nous l’avez fait gagner, ah que vous êtes cons ! 

vendredi 13 novembre 2015

Attention subventions déformées…

Un panneau coûte bien moins cher que des travaux d’entretien ! De plus en plus sur nos routes fleurissent ces fleurs jaunes nous incitant à quoi ? À acheter un 4x4, peut-être ? Mais surtout cela dégage l’État ou le département de toute responsabilité en cas d’accident. Avec la baisse de la dotation aux collectivités locales, les poules vont nager dans le bonheur, elles auront des nids tout faits. Cependant un autre avantage, la limitation de vitesse se fera automatiquement, donc moins de risque d’accident ou d’amendes, fini les radars, en roulant à 50 kms/h en rasa campagne on ne risque rien. Avec la 203 de mon père en 1952 on ne faisait pas mieux. Même les traversées de villages se feront au pas sur des chemins de terre boueux. Pouvoir rouler à 90 kms/h sur une départementale deviendra un record. Encore une incitation à prendre les autoroutes privées qui seront les seules à assurer une maintenance potable de leurs chaussées. Et n’oublions pas que Messieurs Michelin et Goodyear vont se frotter les mains en voyant leur chiffre d’affaire s’envoler. Finalement que des avantages à devenir un pays en voie de sous-développement. Ah les cons !

vendredi 6 novembre 2015

Rendez-nous la République !

Nous constatons que les valeurs républicaines disparaissent progressivement. La raison en est simple la classe politique les a perdus de vue. Même le syndicalisme est vermoulu par le désir de s’enrichir, comme la bourgeoisie qu’ils détestent tant ! Une réponse facile serait de dire : « l’argent pourrit tout ». Je pense que c’est autre chose, nous n’avons plus de modèles moraux laïcs. Antoine de Saint-Exupéry avait tout pour obtenir le prix Nobel de littérature en 1944, qu’allait-il faire à 43 ans, dans un avion de reconnaissance au-dessus de la Méditerranée, alors que la fortune l’attendait aux États-Unis ? Il avait simplement une idée différente de l’engagement moral. Le fric , le fric, le fric est devenu notre unique modèle. Ce paradigme  est tel que des jeunes crétins décervelés se font filmer dans la prison des Baumettes, sans penser une seule seconde qu’ils puissent être reconnus et sanctionnés. À une autre échelle c’est le même aveuglement qui pousse  les Cahuzac ou les Thévenoux à oublier qu’ils sont des modèles pour le pays et devraient être encore plus irréprochables que la moyenne des Français. Ce n'est pas en allant, comme Giscard, chez Lucette boire le café que les choses changeront. Ah les cons!

vendredi 30 octobre 2015

Dîner avec le diable

Le proverbe : « Si l’on dîne avec le diable, il faut une longue fourchette » s’applique de nouveau aujourd’hui. La réale politique nous enjoint de considérer les ennemis de nos ennemis comme nos amis. Ce qui tend à dire que Poutine et Bachar seraient redevenus fréquentables pour être les ennemis des islamistes ? J’aurais tendance moi à penser que « qui se ressemble s’assemble ». Le jeu des alliances peut entraîner des catastrophes mondiales. Si un archiduc n’avait pas été assassiné à Sarajevo, nous nous serions économisés quelques millions de morts. Mais voilà il y avait les alliances avec la Russie, alliée elle-même avec la Serbie, alors il nous fallait suivre le mouvement. Si nous n’avions pas été alliés avec la Pologne, nous ne serions peut-être jamais entrés en guerre en 1940. Cependant la planète est devenue un village, elle se rétrécit un peu plus tous les jours avec l’arrivée de ~ 8500 nouveaux humains toutes les heures. Pouvons-nous ignorer ce qui se passe ? Pouvons-nous laisser des millions de femmes et d’hommes se faire massacrer ?  Churchill et Staline se sont bien serrés la main, sont-ils restés les meilleurs amis du monde après la guerre ?  Sitôt la guerre chaude terminée, la guerre froide commençait. Les plus alarmistes nous disent que tout cela finira dans une nouvelle conflagration mondiale, cependant le pire n’est jamais certain. Je n’aime pas les fauteurs de guerre, ce ne sont jamais eux qui les font. Ah les cons !

vendredi 23 octobre 2015

800 exemplaires : UN SUCCÈS !

Le philosophe Yves Michaud nous dit : « Nos modes de relation à la culture ont profondément changé. Le changement est technologique : smartphones, tablettes, liseuses, télé à la demande.  Mais aussi mental et psychologique : moins de temps, attention réduite, zapping, privilège de l’image sur le mot. La place laissée pour la lecture concentrée est donc réduite, voir disparaît. Les tenants de la ″haute culture″ sont obligés de constater qu’ils écrivent pour un public qui n’existe plus. Cela vaut aussi pour les essais : on va revenir à la situation de la poésie et à des succès à 800 exemplaires. Il faut en tenir compte désormais en réduisant le nombre des publications, en faisant bien la part des choses entre les livres pour linéaires de supermarché et la littérature exigeante, en inventant probablement des systèmes de publication et de diffusion beaucoup moins chers et hors du circuit traditionnel pour celui-ci.» La lecture devient une île, le lecteur comme un naufragé y résidant. Si autrefois on n’osait pas dire que l’on n’aimait pas lire, aujourd’hui les tenants de cette opinion ne se cachent plus : « Pas le temps, c’est chiant, ça me fatigue, ça me prend la tête, je préfère la télé, etc ». Les meilleures périodes de ventes se situent à Noël, quand on ne sait quoi offrir, on offre un livre, mais là ce n’est pas le lecteur qui choisit. En revanche l’été c’est le lecteur qui achète son livre pour la plage. Néanmoins pour ces deux périodes les genres sont différents : Polar pour la plage et best-seller pour Noël. Et moi qui continue d’écrire contre vents et marrées, comme si il n’y avait pas déjà assez de livres dans le commerce, ah le con ! 

vendredi 16 octobre 2015

Marchand de Tapie

Notre Nanard national ne joue plus petit bras, ce n’est plus 400 millions qu’il déclare ne pas vouloir rendre après un arbitrage plus que douteux, mais il réclame à présent un milliard. Au moins c’est un chiffre rond qui marque bien les esprits. Personnellement je pense qu’il reste trop modeste dans sa démarche. Il devrait carrément demander d’être ministre des finances ; ainsi pourrait-il puiser dans la caisse quand bon lui semble. Ne rigolez pas, c’est avec notre argent qu’il s’achète progressivement toute la presse du sud-est…pour l’instant ! Comme disait ce cher Alphonse Allais : « Passé les bornes, il n’y a plus de limites ». S’il avait les coudées plus franche, l’ancien marchand de télévisions boufferait tout et croyez-moi, il a de l’appétit le Nanard ! Pour flirter en permanence avec la légalité, il lui faut des appuis, c’est pour cela qu’il a des amis partout à droite, comme à gauche. Normal il est tellement sympa ! Mitterrand, Sarko, Chirac, Guéand, Lagarde et bien d’autres. Pour notre président actuel et ″normal″, je ne sais pas, mais il doit bien lui faire des appels du pied. Quant à la Narine Le Peine, il s’en charge ! Les amis ce sont, pour lui, des plantes qu’il faut beaucoup arroser, toutefois c’est avec l’eau de nos puits. Ah le con !

vendredi 9 octobre 2015

À poil le patron !

Chez Air-con France, les dialecticiens du syndicalisme ont inventé une nouvelle locution de protestation: « À poil le patron ! ».
Le problème est que des blaireaux au QI d’huitre morte, l’ont pris au pied de la lettre. J’étais dans un petit coin alors voilà ce que j’ai entendu :
- T’as vu comme on l’a vite foutu à poil !
- Mais t’es con, c’était un slogan, pas pour de vrais.
-Tu crois ?
- Mais bien-sûr, pour rire j’te dis.
- Ah merde j’ai cru qu’il fallait l’faire, alors j’l’ai désapé, mais j’lui ai laissé sa cravate, quand-même, sympa non ?

Je pense qu’à la prochaine réunion du CE, ils vont sortir les Kalachnikovs, il n’y a plus que ça au-dessus ! Depuis déjà quelques temps quand je suis à l’étranger et que l’on me demande ma nationalité, je réponds : « Belge, Suisse, ou Luxembourgeois » Ah les cons !

vendredi 2 octobre 2015

Moche-wagen

Tonton Adolphe l’avait voulu voiture du peuple et elle le fût ! Bien-sûr le petit moustachu à la mèche rebelle avait une idée derrière la tête, à savoir de transformer ces braves et inoffensives coccinelles en Panzerdivisionen  et il le fit ! Et voilà t-y pas que maintenant ils se mettent à nous raconter des carabistouilles sur la pollution de leur merveilles de technologie made in Germany ! Angela doit se sentir toute petite dans ses blazers mauves ; elle, fille de pasteur devant un tel mensonge doit s’enfermer dans sa chancellerie. Je vous laisse juge sur la capacité de dissimulation de nos amis industriels Allemands. Je vais me méfier des saucisses de Francfort, je me rabattrai désormais sur celles de Strasbourg. Ah les cons !

vendredi 25 septembre 2015

Comment retrouver le désir d’aller voter ?

Être de gauche ou de droite ne veut pas dire que nous trouvions notre bonheur dans la brochette des zozos qui pérorent à longueur de J.T. sur ce qu’ils ont fait, ou sur ce qu’ils feront pour nous garantir un avenir radieux. Comment mesurer ce ras-le-bol ? Oh la réponse est simple : COMPTABILISER LES BULLETINS BLANCS. En 2014, une loi a été votée en faveur d’une certaine reconnaissance du vote blanc. En effet cette loi ne modifie que symboliquement le code électoral : les votes blancs seront désormais comptabilisés séparément des votes nuls et c’est tout. En d’autres termes, ceci veut dire que, dans l’hypothèse (volontairement absurde) où le vote blanc ferait 90% des suffrages, le candidat avec 10% l’emporterait tout de même. Toutefois si cette comptabilité était appliquée, nous verrions alors remonter les taux de participation et pourrions mesurer le nombre des déçus de la politique politiciennes. Une autre réforme  pourrait nous faire retrouver le chemin des urnes : À la première condamnation, radiation À VIE de l’éligibilité. Comment continuer d’accorder notre confiance à ceux qui trahissent le code pénal qu’ils sont chargés de défendre ou qu’ils élaborent ? Comment croire les Faites ce que je dis et non ce que je fais ? Mais alors comment des corrompus notoires, heureusement peu nombreux et dont les noms sont sur toutes les lèvres, tiennent-ils en place ? Là aussi la réponse est simple : LE CLIENTÉLISME. En accordant par-ci, par-là, une place en crèche, un poste à la mairie, ou encore un marché de travaux municipaux. Tous ces petits arrangements entre amis, font des voix qui viendront s’ajouter dans le plateau d’une balance électorale, souvent tout près de l’équilibre. Ces quelques centaines de voix feront la différence. Ah les cons !


vendredi 18 septembre 2015

Homme Politique ou Homme d’État ?

Quelle est la différence ? Si la France est aussi peu considérée dans le monde et à ses propres yeux, c’est précisément que nous n’avons plus, depuis longtemps, d’Hommes d’État. Nous n’avons plus que des politiques. Pour les hommes (ou femmes) politiques, le but ultime est d’être élu ou réélu. Toutes leurs actions seront alors tournées vers la consécration des urnes. Peu importe les parjures, les changements de cap, les mille petites bassesses de la cuisine électorale. En revanche un homme d’état est capable de subir l’opprobre général, quand il sait que sa proposition ou sa réforme est pour le bien de la nation. Même si passagèrement sa cote de popularité doit en être affectée. Des noms ? Oh c’est simple en dehors de De Gaulle, Simone Veil ou Robert Badinter qui pour moi, à l’instant où j’écris ces lignes, sont les seuls noms qui me viennent à l’esprit ; tous les autres sont des politiques, plus attachés à leur élection ou nomination, qu’au bien collectif. Mais qu’est ce qui les attire tous ? Le gout du lucre ? Même pas (Sauf Rachida D.), c’est que St Augustin appelait la Libido dominandi autrement dit LE DÉSIR DU POUVOIR. En y réfléchissant, il y a une troisième catégorie, celle de ceux qui pour n’avoir rien fait se voient propulsés en haut des sondages de popularité, mais seulement une fois à la retraite. Ah ça ils portaient beau et savaient tâter le cul des vaches au salon de l’agriculture. Dans deux siècles, qu’aura retenu l’Histoire de tous ces noms qui passent ? Ah les cons ! 

vendredi 11 septembre 2015

Émotion réflexion

Il aura fallu la photo de ce petit garçon pour que l’Europe s’émeuve et prenne conscience qu’il y a un léger problème lié à l’émigration. Et encore pour nous Français, c’est la réaction spontanée de milliers d’individus qui semble vouloir faire bouger nos dirigeants peu enclins à l’hospitalité. Il y a 30 ans je travaillais et vivais en Algérie et l’origine du problème était déjà sous mes yeux. 50% de la population avait moins de 15 ans. Posant la question à mes amis algériens du devenir de toute cette jeunesse dans 20 ans, ils levaient les yeux au ciel et me répondaient : « maktoub » (C’est écrit). Nous subissons l’incurie des politiciens corrompus et prévaricateurs des pays du tiers-monde. Il est à présent trop tard pour agir sur les causes, nous ne pouvons qu’essayer d’organiser les conséquences. Il serait quand-même nécessaire que nos gouvernants réfléchissent à deux fois avant de dérouler le tapis rouge à des tueurs sanguinaires comme Kadhafi ou pire encore à inviter au défilé du 14 Juillet, à la place d’honneur, Bachar el Assad. Flambi ne fait pas mieux avec sa visite d’État en Azerbaïdjan une démocratie à la Tonton Joseph. Le prétexte de vendre des Rafales vaut-ils de se salir les mains en recevant ces dictateurs ? Ah les cons ! 

vendredi 4 septembre 2015

Programmes

Nous entrons (comme tous les ans) dans une nouvelle période électorale. Ah ça plait à nos élus, ça ! Élus dont le plus cher désir, voir le seul, dans la vie est… d’être réélu, bien sûr ! (Même Balkany continue à s’accrocher à sa mairie) Donc nous allons crouler sous les programmes. Et pour commencer, ceux des républicains. Ce qui me fait doucement rigoler, c’est qu’il va leur falloir une imagination d’enfer pour nous expliquer pourquoi ils n’ont pas appliqué ce qu’ils vont nous proposer, alors qu’ils étaient aux affaires. Ceci vaut aussi pour la majorité qui, sans grande conviction d’ailleurs, nous dira que demain sera plus lumineux qu’hier et qu’ils ont réussi à faire baisser de 0.0001% la courbe du chômage. À droite les primaires vont être un régal pour les yeux et les oreilles, les planchers de leur siège social vont être rayés avec toutes ces dents qui s’allongent. Je dois dire que le spectacle politique me ravit un peu plus chaque jour. Notre ami Narkozy, tel un Poutine en goguette nous a montré cet été ses muscles en Corse, aux côtés de sa grande gourdasse. Flambi, lui est resté très discret de ce côté-là, où était-il ? Nul ne le sait…et surtout on s’en tape ! Quant au FN : « No comment », les guerres intestines continuent. Qui finira par leur dire que leur crédibilité au fil des attaques qu’ils mènent les uns contre les autres ne fait que les discréditer. Cela dit, je continue à voter, mais sans conviction, ah les cons ! 

vendredi 28 août 2015

Les vacances c’est fini !

Ajouter une légende
Ah on le saura que c’est la rentrée ! A croire que rien dans le monde n’est plus important que le prix des cartables ou la liste des fournitures. Les media ont l’imagination bien courte, c’est que l’on appelle les marronniers. Après le 15 août, les journaux télévisés ne bruissent que des pleurs de bambins refusant de quitter maman pour aller se faire ch… dans une école. S’ils savaient qu’ils en prendront dans le meilleur des cas pour 60 ans. Ils passeront des bancs de l’école dans un bureau ou un atelier ou pire, à Pôle-emploi. Alors oui elles ont raisons nos chères têtes blondes ou brunes de râler, pleurer ou se débattre. S’ils savaient ! Cela dit ce n’est pas une raison pour occuper dix minutes des journaux télévisés. En y réfléchissant, moi aussi je donne dans le panneau, ah le con !

vendredi 21 août 2015

Le feuilleton

Hier Jean-Marie, le lion s’était changé en mouton. Ce matin les griffes repoussent !  Il a été exclu du parti par le bureau exécutif à la «majorité requise», a indiqué le FN dans un communiqué jeudi soir. «A l’issue de la réunion qui s’est tenue ce jour, le bureau exécutif du Front national, réuni en formation disciplinaire, a délibéré et a décidé, à la majorité requise, l’exclusion de M. Jean-Marie Le Pen comme membre du Front national», selon ce communiqué. Sur Itélé, le président d'honneur du parti a réagi, se déclarant «indigné», «piégé» et «victime d'un guet-apens». Il a annoncé également qu'il «ferait évidemment recours» contre cette exclusion. «Quand cette décision me sera notifiée, je l’attaquerai bien sûr devant les autorités judiciaires compétentes». Le feuilleton familial n’est pas terminé. Comment faire confiance à un parti où le linge sale se lave en public ? Ah les cons !…  


dimanche 9 août 2015


En ce 09 août je pratique les SSs, (les fameux 3 S) pour les deux premiers, par de problème, le Soleil est là, la Sea est à 27°, en revanche pour le 3e, mon âge vénérable, fait que c’est un « s » minuscule. Je remplacerai bien volontiers le dernier ″S″ par le ″R″ de Rosé (Côtes de Provence. Quand à mon livre (le 5ème), il avance à un rythme estival, pas trop vite le matin, doucement l’après-midi. Cependant dans un effort sur-humain je serai demain soir au salon du livre des Lecques à partir de 18 h, ne venez pas trop nombreux même mon stylo a besoin de vacances.

PS : J'ai réussi à mater la grève des composants de mon ordi qui refusaient de publier une photo, ah les cons.....

dimanche 2 août 2015

Toujours et encore le communautarisme...

Je pense que tout a déjà été dit dans de nombreux congrès dont celui organisé par le Sénat en 2006. Le problème est toujours le même, des résolutions et préconisations sont prises qui sont simples : « La République implique le respect de principes universels qui doivent se situer au-dessus des coutumes de certaines communautés ». L’application reste toujours du domaine des politiques. Alors toujours pour des raisons électorales, on commence à donner des coups de canifs de droite ou de gauche. Nous, républicains (au sens propre du terme), pouvons sans cesse rappeler les principes qui fondent notre nation et notre droit, le monde politique facialement nous approuve mais ne fait rien pour améliorer les choses.

Les communautés sont par essence imperméables à ce qui leur est hétérogène, le principe du fameux « vivre ensemble » veut que chacun respecte l’espace publique. Cependant nous savons que la bonne foi n’est pas l’apanage des radicaux, or ce sont eux qui pilotent les communautés et souvent les mènent à l’affrontement pour faire céder les autorités républicaines. La seule solution pour se sortir du marais des communautarismes est LE COURAGE POLITIQUE et là on se heurtera toujours à un mur.  Tant que tel maire autorisera des heures de baignades pour les femmes dans les piscines municipales, tant que l’on fera des cuisines hallal dans les écoles, etc. les communautés tenteront toujours de rogner de plus en plus d’avantages et de prérogatives. Jusqu’au jour où les radicaux de l’autre bord réagiront avec violence. Nous y sommes presque, des ratonnades commencent à vouloir imposer la supériorité de certains sur d’autres. Ah les cons !

vendredi 24 juillet 2015

Cédant à la pression syndicale de mon blog, je suis obligé de lui accorder des vacances. Ce n’est pas pour autant que je vais aller me bronzer les fesses. Je vais enfin pouvoir me libérer du temps pour remettre sur le métier mon prochain polar qui depuis un an en est toujours au chapitre 20, ma muse, envolée vers les étoiles, me manque tellement ! Bonnes vacances à toutes et tous, attention aux coups de soleil... 

vendredi 17 juillet 2015

Bon anniversaire François-Marie

Le 11 juillet 1791, Voltaire entrait au Panthéon
Treize ans après sa mort (30 mai 1778), la dépouille de Voltaire est transférée au Panthéon. Une foule immense accompagne le cortège composé d’acteurs, d’ouvriers, de membres de l’Assemblée nationale, de magistrats, etc. Le clergé ne participe pas à la cérémonie. Après avoir été exposé à la Bastille, symbole de la révolution survenue deux ans auparavant, le cercueil de Voltaire est conduit au Panthéon. L’épitaphe porte ces mots: « Il combattit les athées et les fanatiques. Il inspira la tolérance, il réclama les droits de l’homme contre la servitude de la féodalité. Poète, historien, philosophe, il agrandit l’esprit humain, et lui apprit à être libre. »

Cependant chaque homme a sa part d’ombre. Malgré une passion pour la liberté en général et pour celle de la parole en particulier, Voltaire possédait des actions dans une compagnie maritime qui pratiquait la traite des noirs, tout comme son éternel rival J.J. Rousseau. De nos jours, on peut être le chantre de lutte contre l’évasion fiscale et cacher de l’argent en Suisse : « Les yeux dans les yeux… », ou encore être secrétaire d'État au Commerce extérieur et ″oublier″ de déclarer et payer ses impôts, ah les cons !

Comme à France Inter, la grève des photos s'éternise...  

vendredi 10 juillet 2015

Plages halal à Alger...

..."Des plages islamiques avec des valeurs algériennes" ! Tel est le slogan d’une initiative de jeunes des quartiers populaires d’Alger, comme Bab-El-Oued, Raïs Hamidou, Hammamet ou Baïnem, qui ont constitué des commissions chargées d’imposer la "hechma" (pudeur) et le "respect" sur les plages. Le journal Echourouk, qui fait les louanges de la campagne "destinée à nettoyer les plages des signes de nudité et de drague" indique qu’elle bénéficie de l’appui des comités de mosquées et des imams mais également des services de sécurité et de la protection civile. Cette campagne pour la "pudeur et le respect" menée en collaboration avec des mosquées, des comités de quartiers et associations de jeunes permettra de "sécuriser et de nettoyer" les plages et de réserver des "espaces pour les familles". Elle prohibera la nudité chez les femmes et les hommes car "le bikini et le maillot" ne seront pas agréés. Puis la campagne s’étendra à l’est d’Alger. Ce n’est décidément plus l’Algérie que je connaissais et que j’aimais dans les années 80. Algérie légère où il faisait bon vivre et travailler. Il me paraît plus simple quand on est pudique et islamiste de ne pas aller du tout à la plage, ainsi on ne risque pas de voir sa pudeur souillée par la nudité. Quand les islamistes débarqueront sur la plage de Pampelonne à St Tropez, ils auront une sacrée surprise (rires jaunes) Ah les cons…


En raison du mouvement de grève d’une catégorie des composants de mon ordi, je ne suis toujours pas en mesure de vous diffuser une photographie appropriée pour illustrer ce propos pourtant pertinent…

vendredi 3 juillet 2015

Nouveau monologue social.

La CGT, la CFDT, FO ou SUD ne sont plus que des doux rêveurs, depuis la semaine dernière les relations sociales se durcissent ! La grève ? Que nenni ! Pour marquer son désaccord avec la direction d’une entreprise, il y a maintenant la DECAPITATION, voilà une nouvelle dialectique radicale. Un inconvénient cependant à ce type d’initiative, le patron risque de ne pas pouvoir appliquer les accords s’il y a consensus.

Plaisanterie mise à part, je me demande dans quel monde nous vivons. Pour le juge Trévidic. « La religion n’est pas le moteur du jihad » Terrorisme ? « Pire qu’avant ». Loi sur le renseignement ? « Un raté ». Alors qu’il quitte le pôle antiterroriste après 15 années, le juge dresse un inquiétant bilan sur les menaces, et les réponses qui leur sont apportées ICI. Cependant quelles réponses démocratiques donner à la barbarie ? N’oublions pas qu’Hitler est arrivé démocratiquement au pouvoir en 1933. J’avoue y perdre mon latin (vous me direz que c’était il y a un demi-siècle !). Ce qui est sûr c’est qu’il y a un effet de mode à cette nouvelle religion, celle de la Kalachnikov. Ajoutons à cela l’influence perverse des jeux vidéo ultraviolents désacralisant la vie humaine et l’on retourne trois milles ans en arrière. Après tout, il n’y a qu’un pas pour passer de la tuerie virtuelle au massacre réel. Notre civilisation est d’une fragilité extrême, une rafale de fusil d’assaut peut faire s’effondrer l’économie entière d’un pays comme celle de cette pauvre Tunisie. Pour faire bonne mesure, la notion de lâcheté est inconnue de ces jeunes crétins, ah les cons !…   
A la suite d'un mouvement de grève de mon ordi, je ne suis pas en mesure de vous diffuser une photo cette semaine. Je vous présente toutes mes excuses.

vendredi 26 juin 2015

Napoléon : « même pas mal ! »

l’année dernière, j’avais déjà marqué mon exaspération à propos des crétins déguisés en GI’S se pavanant en jeep sur les plages du débarquement. Pour faire bonne mesure, les mêmes imbéciles, ou leurs copains au QI de moule cuite, se sont mis à se refaire une ″guéguerre″ à Waterloo. Encore heureux que la France ne se soit  pas compromise dans cette triste mascarade. Par chance le plus grand assassin de l’histoire de France prit une déculottée mémorable dans cette morne plaine. Autrement Nabot-Léon  aurait continué sa boucherie. Sur les 400 000 hommes partis vers Moscou, seulement 12 000 sont revenus et à pied encore !  Pour la reconstitution, ces blaireaux déguisés s’y croyaient ! De temps en temps je me demande ce qui peut passer par la tête de mes contemporains. Demandez donc aux Syriens, aux Afghans, ou aux Irakiens, si dans 200 ans ils souhaiteraient faire rejouer les massacres actuels par leurs arrières petits-enfants. Il n’y a aucune gloire à mourir sur un champ de bataille et encore moins à rejouer le carnage, ah les cons !

Bonnes vacances à toutes et tous mais surtout lisez et pourquoi pas mes livres…

vendredi 19 juin 2015

Moi, quand j’avais ton âge…

Si vous commencez une conversation avec un ado par ce poncif, c’est très mal parti ! Toute ma jeunesse j’y ai eu droit. Aussi j’ai très vite compris que c’était le cliché qui fait tout de suite ″vieux con″, d’autant qu’à leur âge j’étais un branleur de première. J’ai séché plus de cours qu’ils n’auront jamais l’occasion de le faire.  Pourtant puis-je le dire à mes petits-fils ? Certes non !  (Ils ne lisent ni mes livres, ni mon blog).

Cependant ce qui m’inquiète, c’est le niveau de leur orthographe  Que les ″déclinistes″ de tous poils s’unissent et se réjouissent : une nouvelle étude va encore leur donner raison ! Compilant les résultats de plus de 50 000 candidats évalués sur table, le Projet Voltaire publiait jeudi dernier une étude qui confirme la chute libre du niveau de maîtrise de la langue française. Alors que les candidats à la certification de 2010 maîtrisaient 51 % des règles, les candidats de 2015 n’en maîtrisent plus que 45 %. Ce sont six points de moins, un effondrement ! Je ne parlerai pas des mathématiques où certains vont enseigner avec une note de 04/20 dans cette discipline au concours de recrutement. Pourquoi aller se faire ch… dans une classe, alors que l’on peut entrer à l’X, puis intégrer une salle la salle des marchés d’une grande banque et rouler en Porsch à 25 ans, ah les cons !

vendredi 12 juin 2015

Sexe et religion

Un rabbin israélien vend en ligne des sex-toys casher. Qu’ils soient inspirés par la tour Eiffel, la statue de la Liberté ou le Colisée romain, les vibromasseurs vendus par Natan Alexander ont le même but: contribuer au plaisir de couples de juifs pratiquants, avec la caution morale de ce rabbin orthodoxe israélien.
«Il faut aider les couples religieux à mieux vivre leur sexualité», explique à l’AFP Natan Alexander, 34 ans, qui vit dans le bloc de colonies de Goush Etzion, en Cisjordanie occupée.

Voilà au moins une religion qui se débarrasse de quelques tabous sexuels, souvent attachés aux monothéismes. Rassurez-vous il en reste quelques-uns, la sodomie, l’homosexualité, la fellation, le cunnilingus, sont toujours haram. Il n’y a guère que les hindouistes avec le Kamasoutra qui promeuvent toutes les positions du plaisir (Attention certaines sont dangereuses passé un certain âge), je crois que je vais me convertir, ah les bons !  

vendredi 5 juin 2015

Débat apaisé

Oui ! enfin le débat politique est apaisé. Chacun respecte, à présent, les convictions des autres, tout en essayant d’apporter une amélioration aux propositions des adversaires d’hier, devenus partenaires. Le climat s’en trouve finalement rasséréné. Il y a de moins en moins de tensions dans les meetings, qui du reste coûtent  presque plus rien. Les attaques personnelles sont remplacées par des propositions concrètes et constructives. Puis… le réveil sonna. La radio nous a de nouveau déversé la brutalité de vitupérations hystériques, alors que nous ne sommes pas encore en campagne électorale. Je n’ose imaginer le ton que prendront les harangues l’année prochaine. L’histrion de l’opposition a visiblement pris des cours au Djamel Comédie Club, en effet il a changé, il se veut comique, et il l’est devenu ! Cependant il ne se contente pas de faire rire en tapant sur le petit-gros, il tape aussi sur ses propres amis. Toutefois quelles propositions pour enrayer le chômage que les autres n’arrivent toujours pas à diminuer ? Rien !  Ah les cons !

vendredi 29 mai 2015

De réformes en réformes…

Pourquoi s’inquiéter de la fin de l’enseignement de deux langues déjà mortes qui entraînerait leur extinction définitive ? La question était posée le 02 Mai sur France Inter au philosophe Régis Debray, que l’on ne peut qualifier de dangereux réactionnaire. Question donc sur la réforme du collège. Il a tenu à rappeler à la gauche certaines évidences : « Il y a deux fondamentaux, l’effort de l’élève et l’autorité du maître. Ça paraît banal mais l’enseignement est un lieu d’exigence. On l’admet pour le sport. On ne fait pas un 100 mètres en douze secondes sans exercice, sans persévérance, sans répétition. Il faut acquérir des disciplines. La civilisation, ça n’est pas le Nutella, c’est l’effort. Et l’autorité du maître est fondée sur le savoir, le maître sait des choses que l’élève ne sait pas et donc il y a une hiérarchie. Elle est fondée sur le travail et l’effort qui sont plutôt des valeurs de gauche me semble-t-il. Et quand on attaque la mère, le latin, je crains pour la fille, le français ».

À travers cette réforme, Régis Debray craint surtout de voir l’école reproduire les « vices du monde extérieur : zapping, surfing, cocooning, marketing qui feraient de l’élève un client ». Une énième réforme qui nous ferait encore reculer dans le classement à l’image de l’Eurovision ? Je ne sais ce qu’il faut faire, mais ce que je sais, c’est qu’aucune réforme n’a produit de bons résultats depuis plus de quarante ans. Ah les cons !...

vendredi 22 mai 2015

Mon premier livre ÉTRANGES NOUVELLES qui n’était plus disponible que sur la toile sera publié sur papier chez « Mon petite éditeur ». Il sera disponible à partir de la fin du mois de Mai dans toutes les bonnes librairies et même dans les mauvaises ou directement ICI Il doit également être référencé à la FNAC. Ce sont 24 nouvelles drôles ou dramatiques, petits récits du monde, parfois étrange, qu’est le nôtre.

 L’étrangeté est le condiment nécessaire de toute beauté, disait Charles Baudelaire


Extrait : (…) Cette acquisition était l’acquittement des dettes de jeu du propriétaire en titre et allait faire du notaire Gayzeau, le seigneur de Monmartel, son rêve serait concrétisé après l’enregistrement à la chambre royale des comptes. Démarche difficile pour un roturier, mais pas impossible en ces périodes où le trésor royal de Louis le quinzième fermait les yeux sur l’authenticité des quartiers de noblesse, pour qui savait graisser les bonnes pattes. En revanche Jean Malbay avait tout perdu en deux nuits, sa fortune, son domaine et jusqu’à son nom. (…)

vendredi 15 mai 2015

Sophie

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.


V. Hugo (quelques vers pour ma fille)

vendredi 8 mai 2015

Terroriste ou pied-nickelé ?

Voilà maintenant les terribles guerriers de l’islam lancés dans le djihad contre les églises. Heureusement qu’ils ne recrutent pas à Polytechnique ! Dans toutes les armées du monde, avant le combat, le soldat doit faire ses ″classes″, ce qui implique une formation au maniement des armes. Pour le djihad  il en va tout autrement ! C’est allah qui assure indirectement cette formation, le problème est que ses sergents instructeurs manquent eux-mêmes de compétence. Alors survient ce qui ne manque jamais d’arriver à un combattant amateur et maladroit ; il se tire, tout seul, une balle dans la jambe. Que faire en pareil cas ? Appeler le SAMU bien-sûr ! Et voilà notre lapin-crétin, au Q.I. de moule cuite, embarqué dans une ambulance. Heureusement que cette bonne fille de République, qu’il honnit tant, est là, avec ses services publics, pour le sauver. Pour lui, la guerre sainte fut un Blitzkrieg, une ″guerrounette″ en quelque sorte, où il a quand-même réussi à faire un blessé. En revanche tintin pour les 7000 vierges du paradis (depuis le temps, si elles servent à tous les combattants, elles ne doivent plus être très fraîches !) Finalement au propre comme au figuré ils n’ont pas d’autres ennemis qu’eux-mêmes ! Malheureusement ceux qui reviennent vivants de Syrie, eux sont formés et dangereux, s’ils pouvaient être tous aussi maladroits… ah les cons !

vendredi 1 mai 2015

Néo-cléricalisme.

La France est une République laïque, elle respecte toutes les convictions et croyances. Et cependant, au regard du principe de séparation des Églises et de l’État, la République doit-elle, financer les lieux privés de culte avec l’argent public, s’impliquer dans la formation d’imams et développer les établissements scolaires privés sous contrat. Voilà la nouvelle proposition du Parti Socialiste qui risque fort d’alimenter la ségrégation sociale et idéologique. C’est aussi donner des bâtons à la droite extrême pour se faire battre. De ce fait elle deviendrait, pour de mauvaises raisons, la dernière à défendre la Laïcité ? Et le front de gauche me direz-vous ? Silence radio sur le sujet ! « Dans aucun des actes de la vie civile, politique ou sociale, la démocratie ne fait intervenir, légalement, la question religieuse. Elle respecte, elle assure l’entière et nécessaire liberté de toutes les consciences, de toutes les croyances, de tous les cultes, mais elle ne fait d’aucun dogme la règle et le fondement de la vie socialedéclarait Jean Jaurès le 30 juillet 1904, Une politique néo-cléricale ne peut tenir lieu de projet social. Dans ces conditions pourquoi ne pas étendre le concordat encore en vigueur en Alsace et en Moselle au reste du pays ? La gauche trahirait-elle les dernières valeurs qui la fondèrent au début du 20e siècle ? Certes ce ne sera pas la première fois, ah les cons !

vendredi 24 avril 2015

Cette semaine, pas eu le temps de vous pondre un article, juste une photo pour attendre l'été...

vendredi 17 avril 2015

Chine : pays du féminisme ?

Parce qu'elles voulaient faire un happening et sensibiliser au harcèlement sexuel dans les transports en commun ou aux inégalités dans l'éducation, cinq jeunes Chinoises ont été interpellées et arrêtés par la police le 12 mars. Depuis, elles n'ont pas donné signe de vie.
Elles n'hésitent pas à adopter des mesures radicales pour se faire entendre et rendre public leur combat. Les membres du nouveau mouvement féministe chinois se sont rasés la tête pour pointer du doigt les discriminations des jeunes filles dans l'éducation chinoise. Ce 6 mars 2015, elles avaient prévu de distribuer des tracts pour dénoncer le harcèlement sexuel. Un combat pacifique qui a fini par chatouiller les autorités chinoises. A la veille de la journée internationale des droits des femmes, cinq d'entre elles ont été arrêtées pour "trouble à l'ordre public".

Décidément ces Chinois, s’ils s’asseyent sur les droits de l’homme, se tamponnent le coquillard avec le doit des femmes. Vous me direz que ce n’est rien à côté des Saoudiens, charmant pays où elle n’ont même pas le droit de conduire, ah les cons !

vendredi 10 avril 2015

HEC, Sup-de-co à quoi ça sert ?

Je ne suis pas diplômé ni de l’une, ni de l’autre des ces prestigieuses écoles, cependant il y a un problème que je me pose benoîtement depuis plusieurs années. Les centres commerciaux qui s’implantent en périphérie des grandes villes finissent par tuer le commerce de proximité. Nous avions tous constaté ce phénomène pour l’alimentation et la distribution de carburants depuis 30 ans. Pour rejoindre ces ″carrefours″ de la consommation, il faut prendre sa voiture et se bousculer le samedi, afin de donner à manger au frigo. Pour ma part je suis pris d’agoraphobie devant les enfilades de caisses. Fort heureusement le phénomène commence à s’inverser avec le retour des mini-surfaces de quartier. Depuis peu le commerce de vêtement subit la même loi. Encore une fois, il ne faut pas avoir fait de brillantes études commerciales pour imaginer que le chiffre d’affaire d’une ville est un gâteau qu’il faut partager. En multipliant les parts, on n’augmente pas pour autant la taille de la tarte ! Je sais que c’est simpliste comme raisonnement mais il tient la route, non ? Autour de chez moi, dans la proche banlieue Ouest de Paris, il s’est ouvert en deux ans, trois de ces monstrueux centres commerciaux distants de moins de cinq kilomètres les uns des autres. On y croise plus de vigiles que de clients. Vous me direz que cela fait un peu de monde, mais pas pour autant de chiffre d’affaire. Résultat des courses (si j’ose dire) les commerces de centre-ville sont invendables et les panneaux ″bail à céder″ fleurissent à tous les coins de rue ; seuls subsistent les banques et les agences immobilières. Plus de commerce, la clientèle va à Paris, si plus de clients les commerces restants ferment à leur tour, les centres-villes se désertifient, voilà la spirale perverse enclenchée. J’imagine que les promoteurs immobiliers qui construisent ces éléphantesques machines à faire surchauffer les cartes bleues ne se sont pas embarrassé avec des études de marché, ah les cons !...


vendredi 3 avril 2015

Attentat contre l’Histoire humaine

L’attentat perpétré au musée du Bardo ne visait pas seulement à effrayer les touristes essentiels à l’économie tunisienne : il est symbolique du refus radical des islamistes d’admettre qu’il y ait eu d’autres civilisations avant l’islamisation de ces contrées. Ils font aussi table rase de tout ce qui ne correspond pas à leur idée de l’islam – y compris les mosquées ou les œuvres d’art islamiques qui ne sont pas conformes à la représentation qu’ils en ont. Enseigner l’histoire avec toute sa dimension chronologique, c’est leur résister. 
Comment peut-on en arriver à un tel degré d’obscurantisme ? J’espère qu’un mouvement paléolithique intégriste ne naîtra jamais, nous serions alors obligés de retourner chasser l’auroch à la Défense (de mammouth ;0)) et de nous loger dans des grottes. Étant donné la population actuelle, les places risquent d’être très rares ! Même Rousseau avec son ″bon sauvage″ n’aurait jamais pensé à ça ! Mais au fait Mikhaïl Kalachnikov a inventé son terrible engin en 1947, les islamistes qui s’en servent devraient retourner à l’utilisation de l’arc, la Kalach' n’est pas hallal, ah les cons !…


vendredi 27 mars 2015

TÉLÉ-RÉALITÉ : PANEM ET CIRCENSES

Nous savions les chaînes de  télé-bidet prêtes à tout pour gagner de l’audience, mais depuis quelque temps on atteint un sommet. ces télés deviennent tellement réalistes, qu’elles finissent, pour faire plus ″vrai″,  par risquer la vie des otages de l’audimat. Il faut gagner en spectaculaire, cela coûte dix morts ? Et alors ? Un Talk-show de lundi se posait même la question de savoir si l’on diffusait ou non le premier épisode de la sinistre série. De même pour être toujours plus près pour renifler la mort et la merde, les charognards des chaînes d’info en continu sont là dès le début des prises d’otages. Elles sont même prêtes, pour le scoop du siècle, à divulguer la cachette des otages. Ah les cons ! Le bidet d’or est à décerner à BFM TV pour l’ensemble de son œuvre !
Ce n’est pas la première fois que cela arrive et je ne parierai pas mon slip que d’ici un an ou deux ils ne nous prouvent qu’ils soient capables d’aller encore plus loin dans l’abjection et l’ignominie télévisuelle. Tout ça pour quoi ? Pour gagner des parts de marché, pardi !  Et l’on a critiqué les Romains du bas-empire pour avoir institué les jeux du cirque, où finalement le fond n’était pas très différent. Faire se battre à mort des individus pour le plaisir de la foule, voilà qui est à la mode depuis toujours. Cependant les jeux étaient gratuits et permettaient à la plèbe de projeter sur l’arène toutes les rancœurs et frustrations sociales. Comme disait l'empereur Vespasien : « La foule n’a besoin que de deux choses : du pain et des jeux ». L’esprit n’a pas changé chez nos élites audio-visuelles, la ménagère de moins de cinquante ans et son blaireau de mari se reconnaîtront dans Kho-Lanta. Avec l’invention de l’audimat on a tué deux choses : la création et la déontologie journalistique. Surtout ne loupez pas les anges de la TÉLÉ-RÉALITÉ, c’est une somme ! La nouvelle devise des producteurs : « Plus on abaisse le niveau, plus on ratisse large »…

vendredi 20 mars 2015

Disparition de Poutine ?

Je suis mortellement inquiet, mon cher ami Vladimir aurait disparu. Mais je sais que c’est pour une bonne cause. Vlavla, comme je l’appelle, est amoureux ! Qui l’eut cru ? Et son amour semble bien porter ses fruits. Le vendredi 13 mars, deux médias suisses, le tabloïd Blick et la Radiotélévision suisse italienne (RSI) affirment que la maîtresse de Vlavla, l'ex-gymnaste médaillée olympique et députée (?!) Alina Kabaieva, 32 ans, se trouverait à la clinique Sant'Anna, à Sorengo (Tessin), pour y mettre au monde leur bébé. Si cet enfant à la beauté du père et l’intelligence de la mère, cela promet un tableau réjouissant pour la future dynastie des Tsars de toutes les Russies. Ah ils vont s’en voir les moujiks, déjà qu’avec le père, la Volga n’est pas qu’un long fleuve tranquille ! Certaines mauvaises langues le disaient plus intéressé par la virile beauté de sa garde rapprochée que par le ″beau″ sexe, mais non, voilà-t-y pas qu’il va nous faire un horrible marmot ! Il faut dire qu’il n’y a pas qu’en Russie où le sport mène à la politique ; David Douillet et Bernard Laporte furent, en leur temps, des exemples pour tous d’habileté gouvernementale et de sens politique aigu… 
Peut-être à samedi AM au salon du livres de Paris ? (stand C73)

vendredi 13 mars 2015

Réveil brutal

Nous nous sommes réveillés au mois de janvier avec une immense gueule de bois. Tout à coup nous avons l’impression d’avoir réchauffé des serpents sur nos seins. Je m’étonne que l’on s’étonne ! Les valeurs républicaines sont perdues de vue par nous élites. Quels exemples nous ont donné nos dirigeants politiques depuis les trois derniers mandats présidentiels ? Une réponse facile serait de dire : « l’argent pourrit tout ». Je pense que c’est vrai, quoi que plus compliqué qu’il n’y paraît. Nous n’avons plus de modèles moraux laïcs à proposer aux générations qui nus suivent. Antoine de Saint-Exupéry avait tout pour obtenir le prix Nobel de littérature en 1944, qu’allait-il faire à 43 ans, dans un avion de reconnaissance au-dessus de la Méditerranée, alors que la fortune l’attendait aux États-Unis ? Il avait simplement une idée différente de l’engagement moral. Le fric , le fric, le fric est devenu notre unique modèle. Ce paradigme  est tel que des jeunes imbéciles décervelés se font filmer dans la prison des Baumettes avec des liasses de billets dans les mains, produit de leurs trafics. Ils ne pensaient pas une seule seconde qu’ils puissent être reconnus sur le net et sanctionnés. À une autre échelle c’est le même aveuglement qui pousse  les Cahuzac ou les Thévenoux à oublier qu’ils sont des références pour leur pays et devraient être encore plus irréprochables que la moyenne des Français. Ah ils sont devenus des modèles en effet, mais des modèles de prévarication ! Si je ne savais pas que l’abstention serait de donner une carte blanche au bleu-marine, je resterai volontiers dans mon lit les jours d’élection…
PS : Je serai chez mon éditeur (stand C73) au salon du livre de Paris samedi AM

vendredi 6 mars 2015

Violences et monothéismes

Contrairement à une croyance populaire, il n’y a pas que le coran qui prêche la violence, la bible par exemple dans le livre de Josué (8.24), nous dit ceci :
«  Lorsque Israël eut achevé de tuer tous les habitants d’Aï dans la campagne, dans le désert où ils l’avaient poursuivi et que tous furent entièrement passés par le fil de l’épée, tout Israël revint vers Aï et la frappa du tranchant de l’épée », comportements d’une grande douceur, non ?
L’évangile selon Luc (19 : 27) ne donne pas non plus dans la dentelle :
« (…). Au reste amenez ici mes ennemis qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux et égorgez-les en ma présence ». Ah amour du prochain quand tu nous tiens !
On fait donc bien dire ce que l’on veut à des parcelles d’écritures vieilles de plusieurs milliers d’années. Textes sortis de leurs contextes, traduits, retraduits des centaines de fois à partir de langues archaïques disparues et dont les évènements relatés sont plus mythiques qu’historiques. En ne retenant que ce qui convient au discours politique du moment, on peut toujours justifier toutes les barbaries. Le fameux « Tuez-les tous, dieu reconnaîtra les siens » de Arnaud Amaury, lors de la prise de Béziers en 1209, n’est pas si loin. Plus proche de nous, le massacre de la St Barthélémy le 24 août 1572, qui fit 3 000 morts rien qu’à Paris et entre 5 000 et 10 000 dans toute la France est d’une épouvantable réalité. Et là point n’est besoin des musulmans, les chrétiens savent très bien se massacrer entre eux !

Pourtant, il suffirait pour vivre en paix, simplement de ne garder des trois livres, que le message spirituel. Message qui pour moi est le seul important. Le mariage du fait religieux avec la politique est aussi explosif que le mélange de l’acide nitrique avec la glycérine d’où l’impérieuse nécessité de la LAÏCITE. Au fait, la spiritualité a-t-elle besoin d’un dieu pour nous guider dans l’obscurantisme ? 

samedi 28 février 2015

Une étoile de plus

Depuis vendredi 27 à 3 h du matin, il y a une étoile de plus au firmament, notre fille Sophie, nous regarde avec sa grâce habituelle, ses deux garçons et nous sommes inconsolables...