Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 3 octobre 2014

Ah l'automne !...

Revoici venu le temps des feuilles mortes de la pluie, du vent et, corollairement, le retour dans nos parcs et jardins de cet appareil merveilleux,  je veux parler du souffleur de feuilles. Sa douce mélodie va enfin revenir chatouiller nos oreilles délicates et le doux parfum de son échappement libre, emplir nos poumons avides de ses fragrances délectables. Autrefois balais et râteaux, instruments de la préhistoire, étaient stupidement silencieux, il fallait donc bien inventer cet engin ! « Le bruit c’est la vie » disait Adolphe Ducon, l’inventeur de cet appareil crétin. L’utilisateur lui est puni, il n’a pas le droit à la musique, il porte un casque anti-bruit, en revanche nous les spectateurs, les mélomanes avons gratuitement accès à cette harmonieuse musique. La peine de mort devrait être ré-instituée pour les auteurs de ce genre d’invention. Au 21e siècle où les voitures commencent à rouler à l’électricité, le cantonnier, lui souffle encore les feuilles à l’essence ! Non seulement il pollue l’air, contribuant ainsi à l’effet de serre, mais déchire mes oreilles par la même occasion. Je ne sais pas vous mais moi je crois que le prochain appareil laissé sans surveillance aura droit à un morceau de sucre dans son réservoir (m’en fout j’ai du diabète, ça ne me manquera pas)…

44 commentaires:

  1. Où est le temps des feuilles mortes que se ramassent à la pelle avec Montand en chantre de l'automne????

    RépondreSupprimer
  2. Le sucre... C'est une riche idée en ce cas précis !

    RépondreSupprimer
  3. Ben.... s'il n'y avait que le souffleur de feuilles!!! Mais on a aussi les tondeuses à gazon, les taille-haies, les perceuses raboteuses qui s'exercent en plein air pour ne pas saloper la maison; les enthousiastes du foot qui ont bu un coup et refont le match dans le jardin, parce qu'on est à la campagne et faut bien qu'on rigole!
    Ca, c'est le WE; en semaine, on a les machines agricoles qui non seulement font du bruit m ais qui empoisonnent..
    Ah! et j'oubliais,... depuis dimanche dernier... LES CHASSEURS!!!
    Alors le souffleur de feuilles... c'est un soliste... nous on a tout l'orchestre!
    Heureusement, je me lève tôt et avant huit heures,on peut encore entendre chanter les oiseaux!

    RépondreSupprimer
  4. Mais quelle plaie ce truc ! tu viens de réveiller ma rancune tenace contre cet appareil... Imagine comme c'est agréable lorsque, en plein cours sur le théâtre, alors que les élèves lisent du Molière et sont enfin "à fond" dans la scène, notre "souffleur" vient non pas nous rappeler un vers mais reste des plombes à souffler juste sous mes fenêtres :-(( JE DETESTE CET ENGIN MAUDIT

    RépondreSupprimer
  5. ahhh le plaisir de la campagne ! lol

    RépondreSupprimer
  6. qui va se faire "souffler dans les bronches" ou dans les branches?

    RépondreSupprimer
  7. Et en plus on se demande vraiment à quoi cela sert si ce n'est les souffler plus loin !!!
    On ne sait plus quoi inventer !
    GROS BECS

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai pas encore eu trop l'occasion d'en voir "à l'oeuvre"... ceci dit, j'habite à la campagne !

    RépondreSupprimer
  9. Je suis soufflé
    Je ne soufflerais point mot
    Ce n'est un grand maux
    De recevoir un soufflet

    RépondreSupprimer
  10. Dessolé mon com est parti en Anonyme.
    Des problèmes avec Google.
    Daniel
    http://madeleine-daniel.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  11. Je suis tellement d'accord! Un bruit et une pestilence qui devraient être interdits. Aux USA dans les communes "chic" (:-) ) on en interdit l'usage le week end, et la joie d'empuantir et assourdir est toute celle des jardiniers... les grands gâtés!

    RépondreSupprimer
  12. et le pire, c' est que je doute de son efficacité !
    Je me demande si on a contrôlé les décibels !!
    Encore un petit malin qui se fait de l' argent sur le dos des autres !
    Bon dimanche
    Amitié

    RépondreSupprimer
  13. Ils sont au travail par chez nous depuis hier ...
    L'automne est presque là !!
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. Chose que je n'ai pas, car peu d'arbres dans ma rue et tant mieux, nous avons un fils qui lui vit sur une avenue plantée d'arbres à Bruxelles, bonjour l'automne !!! JB

    RépondreSupprimer
  15. Les feuilles mortes se ramassent à la pelle, ils ne connaissent pas la chanson...heure-bleue

    RépondreSupprimer
  16. Suffisamment loin de la ville (10 km du centre de Toulouse), je n'ai pas encore droit à ça... j'approuve pour le sucre, mais ne dédaignerais pas quelque journal enflammé, plus radical encore.
    On vit une époque formidable...
    Jean-Claude

    RépondreSupprimer
  17. Excellent !

    J'aurais pu écrire la même chose !

    Je me souviens avoir croisé ce blog il y a déjà quelque temps !

    Je me souviens même que l'auteur habiterait Courbevoie ?

    Amitiés
    Maïté

    RépondreSupprimer
  18. En fait, il suffirait d'inventer un souffleur électrique rechargeable!

    RépondreSupprimer
  19. c'est tout à fait ça !!!!
    les feuilles mortes ne se ramassent plus à la pelle hélas..........
    bonne journée
    patricia

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour cher Jeanmi,
    Tu me fais rire.
    Il y en a partout de ces engins, c'est vrai que ce bruit est agaçant.
    C'est vraiment l'automne, les feuilles tourbillonnent !
    Comme j'habite dans un quartier où il y a des bureaux de la CEE, pas une feuille sur la rue, on passe deux fois plutôt qu'une !
    Tôt le matin, encore le soir pour bien énerver les citoyens !
    Bonne semaine, bisous.

    RépondreSupprimer
  21. Ce qui est remarquable c'est que souffler n'est pas ramasser mais pousser chez le voisin. Un engin dont la philosophie m'échappe !

    RépondreSupprimer
  22. moi aussi je me suis déjà pronnoncé sur l'ahurissement des ces soufflleurs!
    non seulement bêtes mais méchants

    amities
    Angie

    RépondreSupprimer
  23. COUCOU et bien je n'aime pas cet engin et je n'aime pas le bruit
    ALors il faut les ramasser tout simplement avec les mains
    je fais ainsi chez moi et dés que le vent souffle je rentre chez moi car là je n'ai presque plus rien à faire
    PLUS belle la vie rire
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  24. https://www.youtube.com/watch?v=zTUG9CehwhY

    RépondreSupprimer
  25. C'est vrai que cet appareil est désagréable et bien souvent les feuilles sont soufflées sur le bord de la rue et elles se répandent sur le terrain des voisins.

    RépondreSupprimer
  26. C'est vrai qu'il est désagréable a entendre mais le mien est électrique donc il ne pollue pas ! Et puis c'est bien moins fatiguant de promener l'aspirateur que de pester avec un râteau et le vent ! Bon mercredi l'ami, il faut vivre avec son temps même s'il sont bruyant !

    RépondreSupprimer
  27. ah !! oui !! je n'ai pas cet engin de torture chez moi, de toutes façons les feuilles sont mouillées et il ne sert à rien !!

    RépondreSupprimer
  28. Ah ! c'est pour les feuilles
    je croyais que c'était un sèche cheveux
    pour pelouse chic et soucieuse de son paraître ...

    PS
    Si tu n'aimes que la mer et le le ciel bleu, alors tu n'aimes que la moitié de la vie, n'est ce pas un peu comme vivre à demi ?

    RépondreSupprimer
  29. Et si l'on laissait à Éole le soin de balayer les feuilles mortes.

    Oh! je voudrais tant que tu te souviennes
    Des jours heureux où nous étions amis
    En ce temps-là la vie était plus belle
    Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui
    Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
    Tu vois, je n'ai pas oublié
    Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
    Les souvenirs et les regrets aussi
    Et le vent du nord les emporte
    Dans la nuit froide de l'oubli
    Tu vois, je n'ai pas oublié
    La chanson que tu me chantais.

    RépondreSupprimer
  30. Le pire, c'est que cet appareil ne risque pas de disparaître rapidement, pas comme les porteurs de lettres et de feuilles vives ...
    Le plus drôle, c'est que le souffle de la machine emmène les feuilles un peu plus loin, comme dans un mouvement perpétuel: c'est peut-être le vrai mérite de l'engin ?

    RépondreSupprimer
  31. Tout à fait d'accord ; non seulement ça pollue l'air, déchire les oreilles mais ça dure une matinée entière pour un quartier. .. Conclusion : le rateau est léger, maniable, peu bruyant, efficace, économique et écologique.
    Et les feuilles mortes, c'est tellement chouette par terre, faire bruisser ce joli tapis en marchant, le plaisir des grands et des petits.
    Bonne journée
    Jackie

    RépondreSupprimer
  32. Bel exposé mais je plaide en la faveur de ces engins tout de même utiles puisqu'ils donnent à nos quartiers un "air de propre" !!! C'est beau les feuilles mais ça glisse ... Je suis sûre que si ce travail n'était pas fait le Maire ne manquerait pas d'avoir des procès sur le dos ! Jamais contents les Français !!! Bises

    RépondreSupprimer
  33. Cette question de feuilles à ramasser est une petite analogie avec la rentrée littéraire?

    RépondreSupprimer
  34. bonne soirée Jeanmi
    la pluie est arrivée, ça pousse les feuilles, alors plus de souffleurs
    Angie

    RépondreSupprimer
  35. Bonsoir Jeanmi, totalement d'accord avec les termes de ce billet ! ces engins qui puent l'essence gâchent les plaisirs de l'automne et notamment celui de fouler les feuilles mortes ;) les ramasser au râteau est bien plus écolo et donne du travail à plusieurs salariés au lieu d'un seul...
    Merci pour ta visite qui m'a fait plaisir. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  36. Je pourrai ajouter un autre morceau de sucre???? LOL Je ne supporte plus tous ces bruits!
    Joelle

    RépondreSupprimer
  37. certains objets nous facilitent la vie, comme la machine à laver, mais le souffleur ??
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  38. il est vrai que cette belle période d'automne demande autant de travail que toutes les autres, où il faut nettoyer.....passe une belle journée

    RépondreSupprimer
  39. Un vrai problème, en effet (et j'habite en lisière d'un square, alors...)
    Plus largement, on a l'impression d'une "religion des moteurs". Le "souffleur de feuilles" est loin d'être le seul exemple.

    RépondreSupprimer
  40. Souffleur de feuilles ou "déplaceur" de feuilles ?....en tout cas il y en a à la pelle dans mon jardin ...
    Belle journée !

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.