Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 19 septembre 2014

L'aventure...

« Le récit n'est plus l'écriture d'une aventure, mais l'aventure d'une écriture », comme le dit Jean Ricardou.

Pour une certaine journaliste, pardon, scribouillasse, l’écriture n’est que l’instrument fétide d’une vengeance de femme aigrie.  Sait-elle qu’elle discrédite la République toute entière et notre pays aux yeux de l’étranger ? J’en doute ! Heureusement pour d’autres l’écriture est une belle aventure à double détente. Le premier effet est de s’insinuer dans le récit que l’on écrit et de le vivre de l’intérieur, au même titre que le lecteur lui-même. L’auteur devient alors acteur de sa propre histoire en se glissant dans la peau alternativement de chaque personnage. Puis une fois le livre terminé c’est une autre aventure qui commence, celle du livre lui-même. Il va vivre sa propre vie, cependant comme un enfant il a encore besoin de ses deux parents, l’auteur et l’éditeur. À eux deux ils vont lui faire faire ses premiers pas dans le grand monde des libraires. Ce n’est pas toujours la phase la plus facile. Il faut, tout honte bue, dans la librairie, vanter la "marchandise" au client de passage. C’est hélas à ce prix que l’on peut faire vivre son livre

16 commentaires:

  1. Il est en réédition mais personne ne l'aura lu bien sûr

    RépondreSupprimer
  2. Bien sûr qu'elle le sait et qu'elle le fait exprès...
    Elle en sera punie dans cette vie ou dans une autre. Ne serait-ce que par la tête qu'elle aura et commence déjà à avoir. Souvenons-nous du Portrait de Dorian Gray et plus personnel de ces sages paroles de ma grand-mère :"A partir de 40 ans , on n'a que la gueule qu'on mérite!
    Nous autres ne soyons pas complices en commentant cette mauvaise action...
    Et assez parlé de cette bonne femme, j'ai à illustrer une conf sur un vrai écrivain : la Comtesse de Ségur... si, si... un vrai écrivain

    RépondreSupprimer
  3. Je reçois Alma 10/10.

    Où il est prouvé que la qualité littéraire ne se mesure pas au nombre d'exemplaires vendus .

    RépondreSupprimer
  4. Je ne l'ai pas lu et ça ne m'intéresse pas ....

    RépondreSupprimer
  5. En écrivant, puis en éditant de tels livres, on met en lumière - et l'on tire profit d'une triste réalité : la médiocrité du goût littéraire de ceux qui les lisent. Mais ce n'est pas un scoop.

    RépondreSupprimer
  6. Mais n'oublions pas de ne pas mettre tous les écrivains et tous les éditeurs dans le même panier....
    Bon week end.

    RépondreSupprimer
  7. en fait j'ai remarqué une chose, tout les hommes qui ont été interrogés sur ce bouquin, on tous dis que c'était un ramassis de phrases ordurières, sauf que...Ils ne peuvent pas comprendre de quoi est capable une femme blessée, une femme blessée et en colère, encore moins, une femme blessée, en colère qui a été cocu, encore moins, nous sommes terribles!!!!!!! et capable de tout!!!!!!!! il faut que vous le sachiez les hommes...et ce n'est pas les armes qui manques...En s'en fiche complètement des dégâts que l'ont fait...Jean-mi...on est plus en état de réfléchir correctement...c'est cela que vous ne pouvez pas comprendre, on a plus aucun amour propre...je ne dis pas que c'est bien, mais une chose est certaine, c'est que vous ne pouvez plus rien contrôler, alors, il faut être très prudent les hommes, en amour comme en affaire...j'ai lu son livre, et j'ai ressenti tout ce qu'elle a enduré...mais seul, les femmes peuvent comprendre ce qu'elle a vécu, en fait c'est pas un livre pour les mecs...lol...bien le bonjour, Monsieur...( je lis aussi d'autres livres plus consistants pour mes neurones) kiss!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais si je sais de quoi est capable une femme blessée ! Elle est comme une tigresse à qui l'on tue un de ses petits, "pas facile à traire" comme on dit en Normandie. En revanche la position que cette "dame" occupait lui imposait un devoir de réserve. Si son livre avait été publié après 2017, je n'en n'aurai pas parlé...

      Supprimer
  8. Tu as raison et je ne la plains pas. C'est ce que mon père appelait "une mal baisée". Basse vengeance qui atteint non seulement Le président actuel, mais toute la classe politique. Bonne soirée. A bientôt. ZAZA

    RépondreSupprimer
  9. Bien sûr qu'une femme blessée, humiliée et en colère peut avoir un désir de vengeance (euh... j'avoue... j'en sais un peu quelque chose :-( ). Mais sur le coup ! Là, la dame a mis des mois à réfléchir à son bouquin et à l'écrire. On n'est pas dans la réaction, celle qu'on ne contrôle pas. Elle avait le temps de faire machine arrière. Elle n'est pas n'importe qui, elle est journaliste. Elle savait ce qu'elle faisait. En tout cas, ce genre de "lecture" attire du monde apparemment (comme les magazines "people" alors que d'autres disparaissent). Tout ça n'est pas d'un grand niveau. A mon humble avis.

    RépondreSupprimer
  10. Je pense que tu fais allusion à l'ex "première dame" (expression stupide). Cette femme prouve par ce livre qu'elle est une moins que rien. Elle devrait avoir honte. C'est facile de soi disant dénoncer , les soi disant propos de l'homme que l'on avait choisi pour compagnon. Qui se ressemble s'assemble dit-on, elle devrait méditer ces paroles. Ce n'est qu'une vulgaire arriviste et je pense qu'elle a du amplement mériter son malheur.

    RépondreSupprimer
  11. Il est des trous de la serrure dans lesquels nous ne devrions pas regarder... La rage de cette femme aura été plus forte que tout ! L'image du Président s'en est trouvée sérieusement entachée... Même si, en tant que femme, je comprends cette réaction (!), je ne peux m'empêcher de déplorer toutes les conséquences dommageables qui en découlent.. Le mal est fait ! Bien joué... pour elle seulement...

    RépondreSupprimer
  12. Je ne vois pas l'intérêt de lire ce genre de chose, quand il y a tellement plus intéressant à lire.

    RépondreSupprimer
  13. Je ne suis pas fan de cette personne mais il faut être juste, votre Président l'a bien cherché son problème.

    RépondreSupprimer
  14. D'accord avec Solange,
    tant d'autres belles choses à lire... Mais plus: "Vivre de l'intérieur ce qu'on écrit", ça j'aime bien, c'est exactement ça. Pour le reste, je n'ai pas encore fait l'expérience et cela doit être toute une aventure que ces ces étapes...

    RépondreSupprimer
  15. Je partage le coup de gueule. C'est petit : un chroniqueur belge disait il y a peu se détourner de la scribouillarde en préférant une vraie militante comme de Beauvoir... J'opine.

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.