Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 4 juillet 2014

Histoire courte

J’ai tendance à être souvent en avance et ce jour-là je n’ai pas eu à le regretter.
C’était il y a quelques années, avant que l’îlot Chalon ne disparaisse sous la pioche des démolisseurs. L’îlot Chalon était un tout petit quartier insalubre, ou plutôt un pâté de maisons, jouxtant la gare de Lyon à Paris. Mon TGV était à sept heures, il était six heures trente, j’avais donc le temps d’aller boire un café tranquillement. Le bar où j’entrais était lui aussi à l’image du quartier petit et un peu crasseux, à peine plus grand que celui que l’on trouve au bar des trains à grande vitesse.
Nous étions trois, le patron qui astiquait un percolateur rutilant, faisant visiblement sa fierté, un autre client lisant le journal et moi. J’avais demandé un café et un croissant, je commençai à le tremper dans mon café quand l’autre client débuta une revue de presse du jour, seulement pour lui, sans ostentation. Il ne cherchait pas un auditoire, non il commentait simplement à haute voix l’actualité du matin sur son Parisien avec l’accent des faubourgs. Je ne me souviens pas des faits marquants de ce petit matin, mais simplement d’une phrase qui me ravit encore aujourd’hui : « Ah encore une affaire de fausses factures, décidément tout est faux aujourd’hui, tiens même mon boucher me vend du faux-filet ! » Le tout dit sans lever le nez de son journal pour voir l’effet produit, une vraie brève de comptoir…
 (Tiré de mon premier livre "Étranges Nouvelles")

24 commentaires:

  1. A vrai dire des petites tranches de vie comme celle-ci se font rares... Quel dommage. J'ai aussi connu l'ilot Chalon avant sa destruction, mais en ai des souvenirs beaucoup moins drôles...

    RépondreSupprimer
  2. C'est excellent ! Tu vois même mon petit fils (2 ans et demi) me fait des brèves de jardin ou de cuisine. "Cachées bananes" par exemple et c'était vrai, un fin psychologue qui savait nos désirs d'éviter les conflits. Ou "Elle est mal rangée la brouette". Six mois ayant passé les mots à sa disposition étaient plus performants mais il sait à sa mesure comprendre et commenter le monde qui l'entoure...

    RépondreSupprimer
  3. Suave, tout simplement suave. Tu viens de mettre un sourire dans ma figure pour le reste de la journée. Je n'ai jamais connus l'îlot Chalon, mais je peux facilement imaginer. Nous avons aussi de ces endroits connus seulement des habitués (généralement) à Montréal.

    RépondreSupprimer
  4. Un si bel humour dès le matin, ne peut qu' enchanter la journée !
    Bonne fin de semaine
    amitié

    RépondreSupprimer
  5. un bel esprit dès la matin c'est bon pour le moral !
    à propos des lecteurs..;sur la plage ce n'est pas l'endroit idéal lorsque j'y vais (pas souvent)j'emporte surtout des mots croisés qui me laissent vagabonder dans le bruit, pour
    les lecteurs j'en connais mais il n'ont pas ce gout féminin de parler , de commenter et de comparer leur "ressenti" à la suite d'une lecture.
    Faisant partie d'une association qui porte le nom de "lecture et dialogue" depuis 40 ans je peux affirmer que pour un groupe d'homme il y a plus de 20 groupes féminins !
    C'est dommage de devoir adapter son écriture au lectorat potentiel !

    RépondreSupprimer
  6. bien cette réflexion il y a aussi ceux qui font fausse route et aussi les faut culs et la il y a matière ...l'ile aux chalon ancien quartiers de la gare de Lyon ou il ne faisait pas bon se promener mais il y a pire maintenant

    RépondreSupprimer
  7. Bon dimanche Jean-Mi! Ce genre d'anecdote me fait bien sourire. Au petit café où je vais, rien ne me fait plus plaisir que d'entendre les conversations autour de moi. Je ne vais pas là pour surprendre les secrets des autres, mais j'entends des trésors parfois. Il y a aussi le pendant malheureusement...
    J'attends ton dernier livre commandé chez mon libraire. J'ai bien hâte de le lire. Bisous

    RépondreSupprimer
  8. L'îlot Chalon, mes débuts dans la photographie de rues et de reportage, j'y ai bien traîné avant sa démolition. D'excellents souvenirs et ton anecdote me fait sourire, à Paris c'est dans les petits cafés qu'il faut entrer.
    Passe un bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  9. Les faux existaient déjà au moyen âge ! Pour te répondre, les Russes aiment les Français et les Arabes contrairement à beaucoup de nous. Bon lundi !

    RépondreSupprimer
  10. Très amusant, ce commentaire ! comme quoi, le peuple a de l'humour, non ?
    Bon début de semaine.

    RépondreSupprimer
  11. Deux de mes garçons sont comme ce parisien : ils jouent avec les mots juste pour eux-mêmes, et il faut être à côté et tendre l'oreille pour les entendre et en profiter. Merci de nous partager celui-ci !

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour, un moment de vie pris avec légèreté et humour cela fait du bien.
    respectueusement
    alixe

    RépondreSupprimer
  13. Il est vrai que la phrase que tu souligne ne manque pas d'à propos ! :)

    RépondreSupprimer
  14. très sympa ces anecdotes plein d'humour. Bonne fin d'après-midi

    RépondreSupprimer
  15. Merci beaucoup de votre passage sur mon blog qui me permet de découvrir aussi le vôtre; un lieu où les mots ont une place essentielle, ce n'est pas pour me déplaire. Alors, au plaisir de vous lire :)

    RépondreSupprimer
  16. Me he quedado con una sonrisa, un bello relato.
    Un abrazo.

    RépondreSupprimer
  17. Beaucoup de choses sont fausses ! Mon récit fait peur mais ce n'est qu'une science fiction mais qui se veut réaliste, je ne sais pas faire autrement. Bon jeudi !

    RépondreSupprimer
  18. I am really inspired along with your writing abilities as well as with the format
    on your weblog. Is this a paid subject matter or
    did you modify it your self? Either way stay up the nice
    high quality writing, it is rare to look a nice blog like this one these days..


    my weblog - http://nouveauclashofclanstriche.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  19. Merci pour votre visite et quel blog superbe tous ce mots.
    amitié

    RépondreSupprimer
  20. J'adore cette histoire et la gouaille parisienne !

    RépondreSupprimer
  21. Moi je dis quelquefois que je veux du "vrai filet". ça fait rire ! Bonnes vacances.

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.