Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

dimanche 16 février 2014

Il y a des chefs-d'œuvre si fastidieux qu'on admire qu'il se soit trouvé quelqu'un pour les écrire. Jean Rostand

Cela me fait penser à tout ce que nous avons dû ingurgiter dans notre jeunesse comme littérature rasoir. Heureusement les goûts finissent par changer et progressivement ce que nous trouvions prodigieusement chiant, nous apparaît un beau jour comme un chef-d’œuvre. Inversement je me souviens avoir dévoré, à 25 ans, les  sept piliers de la sagesse  de T. E. Lawrence, le fameux "Lawrence d'Arabie", j’ai voulu remettre le nez dedans il y a quelques années, impossible ! Là aussi mes goûts avaient changé. Ce que j’avais trouvé passionnant était devenu long, long et sans intérêt. Il en va des livres comme des humains, on accroche à un livre comme on accroche en amitié ou en amour, sans raison objective. De plus l’humeur du moment peut faire changer l’envie de lire, hier Proust, aujourd’hui Stieg Larsson  . Bonne lecture à vous…

28 commentaires:

  1. Je ne comprends pas pourquoi on continue à faire lire (ou plutôt essayer de faire lire) cette littérature rasoir aux enfants. Il serait temps de leur donner envie de lire par d'autres littératures, des lectures à leur goût, des lectures qui donnent du plaisir contrairement à ce qui se fait depuis toujours, qui les dégoûte et leur impose ce terrible sentiment d'obligation.

    RépondreSupprimer
  2. Plongée dans l’œuvre (prolifique) d'Erskine Caldwwell et la trista amérique des petits blancs...

    RépondreSupprimer
  3. Je me suis fait le cadeau des trois tomes de Colette en Pléïade: j'ai tout relu avec un plaisir renouvelé... Mes goûts n'ont guère changé... je trouve toujours Proust aussi pénible et Balzac passionnant.... Victor Hugo est immuablement gonflant et La Fontaine délicieux... J'aime toujours la SF et le fantastique... la Fidèle Lassie me noie dans mes larmes comme à 10 ans... En revanche j'ai fait des découvertes que je ne croyais pas à ma portée: Mircéa Eliade, Dumézil; Lévi-Strauss... je suis fidèle et polybook à la fois en somme.

    RépondreSupprimer
  4. Que c'est vrai! J'ai "dû" lire "Le planétarium" de Nathalie Sarraute et rien que le titre me donne encore des boutons. Je crois n'avoir rien compris, alors que nous devions faire une analyse de texte, que j'ai donc faite. Mais, à l'adolescence, le mal de vivre des adultes est un mystère plus impénétrable que celui de l'existence de Dieu...

    Par contre j'ai relu avec un vrai plaisir Madame Bovary...

    RépondreSupprimer
  5. Je viens d'entrer un commentaire qui semble avoir disparu, à moins qu'il n'y ait lieu d'approbation? Je mentionnais l'horreur que la lecture de "Le planétarium" de Nathalie Sarraute m'avait inspirée au point que je ne m'en suis jamais plus approchée, alors que c'est avec un vrai plaisir que j'ai redécouvert Madame de Bovary 15 ans après l'école...

    RépondreSupprimer
  6. Hi! Someone in my Facebook group shared this site
    with us so I came to look it over. I'm definitely enjoying the information.
    I'm bookmarking and will be tweeting this to my followers!
    Superb blog and brilliant design.

    Here is my web page testostural supemments

    RépondreSupprimer
  7. Tant de livres sont à lire et pas forcément ceux des programmes scolaires ! bonnej ournée

    RépondreSupprimer
  8. Les goûts évoluent avec les années qui passent, pour rien au monde je ne me replongerais dans les Balzac, Stendhal, Hugo et les autres et pourtant je les ai lus avec passion entre 15 et 20 ans

    RépondreSupprimer
  9. C'est bien vu, notamment pour le parallèle avec les humains. Certains sont comme de tout petits livres, intenses et percutants, laissant en nous des traces indélébiles, d'autre comme d'interminables journaux, longs, rébarbatifs et pour lesquels ils nous tarde de tourner la dernière page... d'autres sont comme des romans feuilletons, nous faisant espérer des épisodes prochains... et sans doute, la perception de toutes ces pages change tout au long de notre vie.

    RépondreSupprimer
  10. Certes..les goûts évoluent avec l'âge comme pour la musique , la cuisine , les voyages, le confort... J'ai perdu l'envie de lire... j'ai acheté un livre il y a 2 ou 3 ans.. je n'ai pas dépassé le premier chapitre pourtant j'aime à dire que j'aime l'auteur... Je m'énerve toute seule :-)

    RépondreSupprimer
  11. Je lisais, je ne lis plus. Maintenant je photographie, je me plonge dans la nature qui m'entoure, qui m'ennivre et je suis bien plus épanouie.

    Merci de ton passage, et ravie que "ma" musique te mette du baume au coeur.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  12. Les livres "rasoirs" me rasent surtout les jours sans rasoir.

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir Jeanmi
    Il est normal que les goûts, les habitudes et même le caractère change en prenant de l'âge.

    RépondreSupprimer
  14. c'est bien vrai ce que tu dis concernant la littérature et aussi notre évolution
    merci pour ce temps de partage
    belle fin de journée

    RépondreSupprimer
  15. Il y a des auteurs avec lesquels on reste en harmonie et d'autres qu'on a aucun plaisir à relire. Probablement que les auteurs ne récriraient pas leurs livres de la même façon non plus avec le recul.

    RépondreSupprimer
  16. Livres sont très important dans ma vie!
    J' ai environ 400 livres mais seulement des livres spécialises et chaque année je fais un tri. Maintenant les romans sont pas intéressant pour moi. Avec l'âge l' esprit et les livres changent ....
    Et c'est SUPERB je trouve!
    Merci pour ta gentille visite chez moi cher Jeanmi!
    Passe un bon weekend peut-être avec un bon livre!
    Bisou

    RépondreSupprimer
  17. je reconnais que lorsqu'on lit par devoir le plaisir n'y est pas !!
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  18. Je suis tout à fait de ton avis, j'ai voulu relire Proust et je n'ai pas réussi. Bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer
  19. Les lectures vont et viennent au fil de notre vie !!!
    parfois il y a des pauses !!mais le livre est toujours là il nous attend !!
    amicalement
    MITOU

    RépondreSupprimer
  20. Le contact du papier est touchant , certains livres marquent une vie, pour ma part, je me souviens de la Brute de Guy des cars
    Certes, j'ai des soucis de mémoires depuis un certain temps , mais , le plaisir de lire est toujours là même si je n'imprime plus comme avant ..
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  21. La lecture est un plaisir...Le livre est sensuel...

    RépondreSupprimer
  22. Je suis d'accord avec toi si nous devons lire un livre comme le fait mon fils depuis la rentrée sans ce plaisir de lire et bien il est préférable de le fermer
    Puis ensuite pourtant il a un devoir à faire en classe alors là je ne vais même pas te parler de ses notes
    BISOU BISOU

    RépondreSupprimer
  23. Merci Jeanmi de ton com ,grâce à ma petite sœur enseignante aux States , agrégée de littérature moderne et Balzacienne de cœur ,je me replonge dans son immense bibliothèque familiale et je suis actuellement à l'époque des philosophes du siècle des lumières avec Diderot ,Rousseau ,voltaire ,d'Alembert et consorts...er je fais un bon de 30 ans sur mes années lycée! Salutations Marc

    RépondreSupprimer
  24. Je pense qu'il faut qu'un livre corresponde à son propre vécu (qui évolue), à sa propre sensibilité (qui évolue aussi). Proust m'indiffère parce que ses préoccupations mondaines me sont étrangères. Je préfère de loin l'ambition de Julien Sorel, les émois d'Emma Bovary, les errances de Bardamu, voire l'adolescence du grand Meaulne, oeuvres que je n'aurais pu terminer adolescent ou alors en en perdant la substantifique moelle.

    RépondreSupprimer
  25. Salut, l'ami ! Heureux et flatté que tu aies ouvert ma porte. J'ai parcouru tes dernières pages. J'ai trouvé du plaisir à les lire. C'est facile et bien écrit. Normal pour quelqu'un qui fait profession (ou presque) d'écrire ! A plus sans doute ! Moins rébarbatif que Proust, par exemple. Moins génial peut-être. Encore que. Je n'aime pas trop. Mais, je suis pluôt du genre iconoclaste. J'ai trouvé chez lui, une fois, une phrase qui durait plusieurs pages !

    RépondreSupprimer
  26. c' est parfaitement raisonné !
    Mais n principe, un livre qui a plu devrait se relire avec plaisir !
    En principe aussi, nous choisissons selon nos affinités !
    bonne journée
    amitié

    RépondreSupprimer
  27. eh oui, girouettes nous sommes, tiens, hier encore, nous jurions fidélité à Marinette !

    RépondreSupprimer
  28. me rappelle ce qu'avoua à son confesseur Lope de Vega sur son lit de mort " mon père, Dante m'a toujours emmerdé"

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.