Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

dimanche 22 décembre 2013

Petite digression sur l’utopie.

Sans utopie le monde serait bien triste, entends-je souvent dire. Méfions-nous toutefois de l’utopie, cette quête d’une société idéale provoqua dans le passé quelques monstrueuses catastrophes. Le nazisme fût originellement une utopie et si l’humanisme ne vient pas sous-tendre l’utopie cette dernière dérive fatalement vers des rivages inattendus. Certes les utopistes du 19e siècle conduisirent au progrès social, en revanche ils apportèrent indirectement l’édification des goulags. Par exemple Charles Fourrier inspira Marx puis, de fils en aiguilles, c’est Staline qui enferma cette belle idée de l'école sociétaire dans les geôles du Kremlin. Les dérives se produisent souvent lors de la prise du pouvoir par les théoriciens. Les peuples opprimés ou désabusés ont tendance, par désespoir ou lassitude, à se jeter dans les bras de ceux qui leur parlent de matins qui chantent et d’Homme nouveau. Même si leurs intentions sont nobles, par inexpérience du pouvoir, l’utopie se transforme vite en idéologie, puis en dictature afin de garder "pure" cette idée d’une herbe plus verte. Depuis quelques temps des odeurs nauséabondes, aux relents d’anciennes idéologies utopiques remontent des égouts de l’Histoire. De plus en plus la parole se libère et ce qu’on lit sur la toile est souvent immonde. Que les Maurras, Brasillach, Drieu-La-Rochelle ne reviennent jamais… Joyeux Noël quand-même !

22 commentaires:

  1. Bonjour Jeanmi
    Attention eux chantres de la dictature, on pourrait en souffrir.
    Joyeux Noël

    RépondreSupprimer
  2. Le Ché n'était pas blanc-bleu non plus.
    Plus intéressants que les utopies sont les hommes qui les portent.
    Allez, joyeuses fêtes!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour cher Jeanmi,
    Tu as raison, le monde devient fou.
    On reste zen, pas de dictature !
    Joyeux Noël et beaucoup de bonnes choses pour toi.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu dernièrement des trucs qui sentent l'égout, je sens une montée en puissance des extrêmes droites dans le monde...
    Joyeuses fêtes quand même...heure-bleue

    RépondreSupprimer
  5. "Que les Maurras, Brasillach, Drieu-La-Rochelle ne reviennent jamais"

    Au moins ces trois là écrivaient bien.
    Des horreurs, mais bien écrites...
    Je te rassure, vu la manière dont est écrit ce qu'on lit sur le Net, on n'est pas près de les revoir...

    RépondreSupprimer
  6. bonjour Jeanmi, j'ai bien aimé ton post avec cette réflextion qui nous touche à tous,
    je pense que les utopies, idéologies, et autres, touchent le coeur des personnes car les "fins" semblent se justifier,
    mais voilà, qu'on utilize les "moyens" qui le plus souvent s'appuient sur des actes barbares, quand la guerre pour le pouvoir s'installe et c'est la souffrance
    Que Noël soit un temps d'amour, de paix et de solidarité
    Angie

    RépondreSupprimer
  7. si tu ne te soucie pas de l'histoire, l'histoire elle se rappellera à toi... restons en éveil, il est tellement facile de déraper au nom de toutes formes de bonne conscience!

    RépondreSupprimer
  8. Alors que proposez-vous ?
    Bon Noël à vous aussi !

    RépondreSupprimer
  9. Juste un passage pour te dire Joyeux Noel !!!! Biz

    RépondreSupprimer
  10. Ceux qui veulent faire du bien font souvent beaucoup de mal pour parvenir à leur fin et ce n'est pas toujours un succès.Joyeuses fêtes.

    RépondreSupprimer
  11. Ceux qui veulent faire du bien font souvent beaucoup de mal pour parvenir à leur fin et ce n'est pas toujours un succès.Joyeuses fêtes.

    RépondreSupprimer
  12. Une réflexion très réaliste qui nous met en garde mais fait froid dans le dos. Tu as eu raison de sonner la sonnette d'alarme. Joyeux noël à toi. Amitiés. Joëlle

    RépondreSupprimer
  13. Joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d'année, qu'elles te soient heureuses, entouré des tiens bisous

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,

    Tout d'abord, j'espère que vous avez passé un joyeux Noël :).

    En réponse à votre commentaire, je n'écris pas dans les livres mais je suis d'accord avec votre idée d'interaction avec l'auteur. Je préfère simplement écrire sur une feuille à part :).

    Bonne continuation à vous !

    RépondreSupprimer
  15. Joyeux Noël est déjà périmé mais joyeuses fêtes de fin d'année ! Pour le nouvel An, je reviendrai l'année prochaine... C'est un peu tiré par les cheveux, j'avoue...

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour cher Jeanmi,
    Et voilà la semaine se termine bientôt la fin de l'année.
    Le temps file bon ou mauvais il passe malgré tout.
    Je te souhaite une agréable journée remplie d'amitié et de partage.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  17. l'histoireest un éternelle recommencement hélas

    RépondreSupprimer
  18. Si je comprends bien l'utopie est un rêve, ou un cauchemar, ça dépend qui les pratiques...
    Merci de ta visite, je suis dans le Var, aujourd'hui on ne bronze pas.

    RépondreSupprimer
  19. Pourquoi tant de ruée lors d'un passage d'un film quelconque se rapportant de près ou de loin de ce mec "le ché" ? Ce n'est pas moi qui courrai pour le voir. J'avais pris un billet pour un film au festival d'histoire de Pessac, je l'ai vendu à quelqu'un qui le voulait vraiment. Je n'ajouterai rien, c'est inutile.

    Pour ce qui est du salon du livre, je te remercie de ton petit mot là-dessus mais je n'ai plus du tout envie d'y aller. On verra d'ici là... si je change d'avis.

    Amicalement,
    Lydia

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.