Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

lundi 25 novembre 2013

Écrire c’est presque toujours mentir (Jules Renard)

Ce bon vieux Jules, dont je me sers allègrement pour mes thèmes de billets, a bien raison. Les auteurs sont tous des menteurs ! Cependant il ne dit pas le plus jouissif de l’affaire. Au milieu de cet océan de mensonges, qu’est un roman, c’est d’y placer une île de vérité, ou plutôt un îlot, voir un simple récif. Bien sûr, cela passera inaperçu aux yeux de la majorité des lecteurs, mais quelques initiés souriront. Soit l’auteur leur est si familier qu’ils le reconnaissent, soit le lecteur en est lui-même l’île. De plus, tout bon menteur sait qu’il faut toujours appuyer un mensonge sur une assise de vérité. Les auteurs de polars ne sont pas tous des tueurs psychopathes et alcooliques ou de supers policiers à l’intelligence einsteinienne. C’est l’imagination qui les guide et l’imagination est déjà un mensonge en soi, mensonge que l’on se fait à soi-même. Comme les enfants, l’auteur dit : « On dirait que je serais un tueur de vieilles dames » et hop il étrangle sa belle-mère, pardon Simone mais c’est trop bon !  Toutefois il faut toujours garder un voile de mystère entre mensonge et réalité, entre le créateur et sa création…

23 commentaires:

  1. L'imagination n'est pas un mensonge; elle est la vérité profonde dont on n'a pas conscience ou qu'on refuse de reconnaître

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel commentaire subtil ! Décidément j'ai des lectrices bigrement intelligentes et j'en suis flatté !...

      Supprimer
  2. L'écriture : superbe défouloir !

    RépondreSupprimer
  3. oui almanachronique et oui manouche ! vous avez tout dit pour moi !

    RépondreSupprimer
  4. j'ai aimé Jules Renard quand j'ai lu "Poil de Carotte" dans mon jeune âge Le"Mais on ne peut tout avoir" quand grand frère Félix est jaloux du bonheur de poil de carotte qui tire avec volupté sur sa pipe en sucre - son dérisoire cadeau de Noêl au regard des cadeaux "somptueux" réservés à ses autres frère et soeur - a été un véritable enseignement pour moi à cet âge de l'enfance où tout contribue à votre évolution ainsi qu'au regard que l'on porte sur le sens de la vie : le bonheur est simple et ce ne sont pas les richesses matérielles qui peuvent l'offrir le plus sûrement ! La richesse que l'on accumule en soi au gré des expériences en est le meilleur garant.

    RépondreSupprimer
  5. interessant ! aors je te souhaite d'être un bon menteur ! bonne soirée

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Jeanmi,

    Tout d'abord,je viens te remercier de ta visite et de ton commentaire
    sur mon blog.
    De temps en temps,cela fait pas de mal de mentir un petit peu :-)
    j'aime Jules Renard,deux livres m'avaient beaucoup de lire quand j'étais
    plus jeune :-) Poil de carottes et Huit jours à la campagne.
    Je te souhaite de passer une bonne et agréable soirée,
    Bises.

    RépondreSupprimer
  7. Toute oeuvre d' art est un mensonge, c' est bien là l' intérêt, ceci n' est pas une pipe, c' est bien connu.

    RépondreSupprimer
  8. Cela me fait penser que dans les films d'Hitchcock, on cherchait à apercevoir le discret passage du célèbre realisateur! comme un "simple récif"

    amities
    Angie

    RépondreSupprimer
  9. Merci de ta visite.
    Bonne semaine.
    Yvon.

    RépondreSupprimer
  10. Je ne me sens pas menteuse en écrivant mais je sais que j'ai beaucoup d'imagination ! J'ai fini ton livre et j'aime le rythme, les différents milieux où se passent les intrigues et tu m'as presque réconcilié avec les polar et espionnage, Lo !

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour,
    Jules Renard. Précurseur de ce que l'on appelle parfois un peu pompeusement de nos jours "l'autofiction" ? Oui il avait un grand savoir faire. Des amis faisant du théâtre amateur (Théâtre du Jeudi à Mons en Baroeul 59) ont monté un très beau spectacle de montages de textes de carnets, textes sur la vie de Jules Renard. J'y ai beaucoup appris.
    @ bientôt.

    RépondreSupprimer
  12. OUI surtout ne pas trop en dire il ne le faut pas
    Mais parler un peu quand même moi j'adore çà
    BISOU et bonne journée

    RépondreSupprimer
  13. Mais tout (ou presque tout) est mensonge, c'est là la seule vérité.

    RépondreSupprimer
  14. Je viens te dire bonjour et je vais essayer de trouver la personne qui vient de passer sur mon blog et qui me donne des ordres
    mais je ne sais pas si je vais arriver
    A plus tard

    RépondreSupprimer
  15. L'heure de vérité serait-elle une illusion ?....

    RépondreSupprimer
  16. ET bien tu sais j'aimerai bien lire un livre où l'on ne parle que de la vérité
    oui je pense que ce serait sympa pour une fois
    Pourquoi ne pas la dire et ne pas parler!! Je sais ce n'est pas simple pour nous alors pour les écrivains et bien je peux comprendre qu'ils cachent pas mal de choses
    BISOU
    je viens de dire la vérité

    RépondreSupprimer
  17. Notre subconscient veille au grain et en croyant inventer, nous ne disons que notre vérité profonde, celle que peut-être nous n'osons pas affronter de face !

    RépondreSupprimer
  18. Ben oui, le mensonge et la vérité sont les deux faces d'une même médaille :-)

    RépondreSupprimer
  19. Je suis bien d'accord avec le tout premier commentaire. L'imagination n'est pas un mensonge pour moi non plus, mais davantage un joyeux débordement qu'une tentative de manipulation ou de manifestation de crainte, auquel peut-être associé le mensonge. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  20. Je suis tout à fait d'accord avec toi! Je n'avais jamais vraiment réfléchit à cela mais tu as tout à fait raison!

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.