Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 26 avril 2013

Écrivain un métier ?


Certes mais un petit métier… « Si j'avais dit à mon père, sévère ingénieur, que je voulais écrire, il m'aurait demandé : à qui ? »
Je pourrais reprendre exactement à mon compte cette citation de Maurice Donnay mort 8 jours avant ma naissance. S’il y a bien un métier qui n’en n’est pas un, c’est bien celui-là ! Cependant il faut le faire comme si notre avenir en dépendait, faute de quoi on est vite écarté du circuit. Écrire est donc pour 99% des auteurs un jeu qui devient progressivement un besoin et finalement un métier, cependant beaucoup moins rémunéré qu’une "technicienne de surface". Il y en a même qui payent des indélicats pour être publié…
Mes bébés : SANS TÊTE   AFFAIRES ÉTRANGES...    ÉTRANGES NOUVELLES

44 commentaires:

  1. bonjour
    j'ais qu'on m'aimais les gestes n'ont pas besoin de mots!!ai écris!mais ce sont des histoires de ma vie autrefois et celle de mes parents:!!
    triste faite de travail très dur et de peu de temps pour s'occuper de nous!!
    mais je savais qu'ils m'aimait les gestes !!un regard ,n'ont pas besoin de mots!!
    amitiés et merci de venir me voir!!

    RépondreSupprimer
  2. Ne sois pas amer, ami, nous pensons à toi. "écrivants"-éditeurs nous nous lançons dans la relecture de notre second bébé...

    RépondreSupprimer
  3. Non,non, il n'y a pas que le métier d'écrivain. TOUS LES METIERS ARTISTIQUES sont considérés comme des "hobbies" et si les gens semblent admiratifs d'un côté, il n'y a de reconnaissance réelle que lorsque l'art est reconnu parce que l'artiste peut en vivre. Et on se mort la queue à l'infini...

    RépondreSupprimer
  4. Moins rémunéré qu'un technicien de surface??
    C'est juste ce que je me disais hier en recevant un chèque de droits d'auteur pour des trucs publiés il y a trois ans...
    Payer pour être publié??? Alors qu'on a des blogs??? Sur lesquels des lecteurs posent des commentaires élogieux alors qu'ils n'y sont même pas obligés???
    Evidemment, chaque fois que je vais "signer", je me rengorge comme un abominable paon...
    J'ai tant à écrire qui n'intéresse en rien mon éditeur tant pis pour lui...
    Belle journée , Jeanmi

    RépondreSupprimer
  5. C'est un métier, un vrai, qui fait vivre peu de monde, du moins au niveau de l'écriture en elle-même. Pour ma part, je prends l'écriture comme la cerise sur un gâteau... à partir de là, tout est plaisir, peu importent les chiffres...

    RépondreSupprimer
  6. C'est un de ces métiers qui ne sont reconnus que lorsque le nom de celui qui l'exerce est reconnu par un grand nombre... c'est lamentable !

    RépondreSupprimer
  7. et oui je connais des gens qui payent pour être publié, c'est triste ! bonne soirée

    RépondreSupprimer
  8. C'est un métier, d'écrire, avec des horaires, un bureau, des outils, .... mais pas de salaire !

    RépondreSupprimer
  9. Et le plaisir d'aligner les mots alors ça compte pour du beurre?

    RépondreSupprimer
  10. Si, si écrire est un métier... mais fait-il vivre ?
    Là est la question et la crainte des parents pour un enfant...
    Merci de ton passage chez moi, bon week-end.
    Jean

    RépondreSupprimer
  11. OUI pour moi c'est bien un métier de beaucoup de recherche aussi
    JE ne sais pas si tu peux en vivre mais là restera toujours la question
    C'est bien un métier quin'est pas encore reconnu et là pourquoi!!!!!!!!!
    Passe une belle journée

    RépondreSupprimer
  12. je pense que c'est un métier mais pas facile de "percer" .

    RépondreSupprimer
  13. merci d être passé me voir c est gentil

    RépondreSupprimer
  14. Tout ce que je sais c'est que je ne saurais pas vivre sans écrire.

    RépondreSupprimer
  15. Je sais que je ne saurais pas me passer d'écrire. Depuis très longtemps

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir Jeanmi,

    Être écrivain est le rêve de beaucoup de personnes. Les pauvres... si ils savaient... Je pense que comme dans le sport de haut niveau, il y a beaucoup d'appelés mais très peu d'élus. En faire un métier doit être une sacrée gageure pour celui qui prend cette décision.

    Bonne soirée... courageuse,
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  17. Merci Jeanmi pour votre visite sur mon blog. Je découvre le vôtre et je vais m'y balader.
    Le Krannert Art Museum se trouve aux Etats-Unis sur le campus de l'UIUC - Université de l'Illinois Urbana Champaign.

    RépondreSupprimer
  18. Etre écrivain c' est un état, et c' est le tien car tu as ce don, mais heureusement, tu peux compléter comme tous les vrais artistes par un boulot alimentaire comme conférencier dans les musées par exemple :)

    RépondreSupprimer
  19. Bonsoir Jeanmi... Et que dire de la poésie, qui ne se vend guère plus... Oui un jeu, oui un besoin et un métier... si cette chance d'en vivre correctement ! Tout le monde ne vend pas comme A. Nothomb par exemple... Bref, je m'amuse et si un jour... tant mieux, sinon tant pis ! Merci pour chez moi... Jill

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En revanche les nouvelles se vendent bien aux US, mais pas en France quand à la poésie...

      Supprimer
  20. Bonsoir Jeanmi
    c'est tellement beau un livre, un essai... des métiers millénaires donc à long terme
    je pense que beaucoup de gens continuent á lire, mais il semble qú'à notre époque les écrivains sont peut-être moins à l'honneur que les créateurs de richesse imédiate !
    amitiés
    Angie

    RépondreSupprimer
  21. Coucou Jean Mi ! Je viens de parcourir sans me presser quelques uns de tes articles et je te trouve très intriguant dans ta façon de t'exprimer et je dirai même plus insolite !!! Bravo le passionné ! Merci d'être passé sur mon humble demeure !

    RépondreSupprimer
  22. Quelle belle définition du métier d'écrivain, sans complaisance ni fausse promesse. Moi je me contente de lire les mots des autres, mais j'admire ceux qui trouvent les leurs.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  23. Tu vois... j'ai ri devant la comparaison de Laurent... oui, beaucoup d'appelés, peu d'élus.

    Pourtant, écrire, c'est quelque chose d'incroyablement nécessaire.

    Un sport de haut niveau... pourquoi pas ?
    En tout cas, je suis ravie que tu continues à en parler ainsi.

    Merci, Jeanmi.

    RépondreSupprimer
  24. bonsoir
    ton père avait de l'humour ... du moins je crois, à moins que ce ne soit le tien ...
    belle soirée
    sylvie

    RépondreSupprimer
  25. Les livres qui se vendent ou les écrivains qui publient ou se font publier ne sont pas toujours ceux qu'il faudrait lire. Il faut bien chercher pour trouver ceux qui nous correspondent et nous apportent quelque chose. Le marketing est une drôle denrée et encore faut-il y avoir accès.
    Bon courage et merci d'être passé, cela fait plaisir.

    RépondreSupprimer
  26. J'ai publié mon premier roman en ce début d'année... Et si je ne gagne pas grand chose, je n'ai rien payé. J'ai mon petit succès belge et je m'en contente; il est vrai que mes passions premières sont la peinture et la sculpture, là non plus, ce n'est pas vraiment un métier. Toutefois, je fais cela depuis plus de 30 ans et ce roman était un résumé de toutes mes passions.

    RépondreSupprimer
  27. Merci de ton passage chez moi; j'aime bien les polars. Je vais essayer, et je te dirai ce que j'en pense.

    RépondreSupprimer
  28. Je ne connaissais pas Maurice Donnay, mais la définition est jolie.

    RépondreSupprimer
  29. tu es à lire.
    telos

    RépondreSupprimer
  30. Joëlle Colomar1 mai 2013 à 09:17

    Pas un jour sans une ligne, telle est la devise de l'écrivain qui deviendrait vite malheureux sans cela ! Bon premier mai à vous. Joëlle

    RépondreSupprimer
  31. Félicitations! Et c'est une bonne idée ce comité de lecture! Il faudra que tu me le rappelles, mais j'ai envie de découvrir ton travail, donc je me le procurerai avec plaisir! (si je passe à côté de ton actualité, n'hésite pas à venir me le rappeler!)

    RépondreSupprimer
  32. J'écris mais je ne suis pas encore publié, peut-être jamais d'ailleurs, et c'est ce qui me dérange, enfin, ce qui me dérange, c'est de n'avoir aucun retour, même négatif, des maisons d'éditions... ah si, une fois, le manuscrit m'est revenu exactement comme je l'avais envoyé, il n'a pas été lu... avec le mot qu'il n'avait pas, après lecture, retenu leur attention... Quand j'ai envoyé le mail pour leur signaler qu'il n'avait pas été lu, le mail de réponse me disait qu'ils étaient en plein déménagement et qu'ils n'avaient pas le temps de lire les manuscrits pendant quelques temps ! Encourageant !! Bonne journée et merci du commentaire sur "Bab"

    RépondreSupprimer
  33. retraitée n'est pas un métier non plus
    bien heureusement
    et je n'ai pas la prétention de posséder le "savoir écrire"

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour,
    Merci d'être passé sur mon blog.Cela me permet à mon tour de connaître le votre.
    Bon 1er Mai à vous. Amicalement

    RépondreSupprimer
  35. Henri Desterbecq1 mai 2013 à 22:30

    Un petit métier écrire ? Si on le fait pour le fric alors d'accord. Il y en a qui en vivent largement. Maisl'essentiel est de faire ce que l'on aime.

    RépondreSupprimer
  36. Écrire! Je me demande le pourcentage de gens qui ont rêvé de faire ce métier. Un métier de crève-faim pour plusieurs. Il faut vraiment avoir la piqure. Moi aussi, je voulais écrire quand j'étais plus jeune, alors que je n'avais rien à dire. Maintenant, que j'ai plus de vécu( pour ne pas dire vieille), je ne saurais par où commencer.
    Bravo de t'entêter à écrire.

    RépondreSupprimer
  37. bonjour
    merci de ton passage sur mon blog
    je n'écris pas , mais je suis passionnée de lecture
    je suis attirée surtout pour le xviii éi siécle
    j' aime particulièrement Jane Austen et ses
    contemporains ::::
    je te donne l' adresse de mon autre blog , qui ne
    parle que de mes auteurs favoris
    peut-être un jour en fera -tu parti ???
    http://irisombreetlumiere.blogspot.com
    l' adresse est sur le premier blog
    bonne fin de journée
    à très bientôt
    edith (iris)

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour, Jeanmi, je réponds à ta demande sur mon blog.
    En priorité je te suggère de contacter de ma part :
    http://galien.canalblog.com/
    et
    http://neelguillaumeleviking.blogspot.fr/
    car se sont mes amis, ils sont professionnels et seraient peut-être intéressés par ton projet.
    Ensuite tu connais mon blog, tu peux puiser dans les liens que j'incite à suivre, et dans ma rubrique : Artiste coup de coeur, il y a des gens qui dessinent superbement.
    J'ai lu que tu as contacté Mathieu Alday, très bon choix !

    J'espère que tu trouveras ce qu'il te faut :)

    RépondreSupprimer
  39. Bonsoir, bonsoir!!!

    Eh oui avec un long bec un oiseau peut fouiller la vase et avec une belle plume un auteur peut écrire de beaux livres!!!

    A chacun son talent ou sa compétence!!!

    Merci d'être passé sur mon blog pour y écrire un mot.

    Je vais continuer la découverte du tien pour faire plus ample connaissance avec son contenu.

    Excellente continuation de printemps!!!

    Mil muxus, izan ontsa eta ikus arte!!!

    RépondreSupprimer
  40. Les gens qui écrivent et qui souhaitent être édités sont de plus en plus nombreux... les éditeurs ne savent plus où donner de la tête... et les lecteurs se font rares !

    RépondreSupprimer
  41. Bravo à tous ceux qui se lancent dans l'écriture...je suis admirative de leur travail!...et ils ne sont pas toujours récompensés en retour....

    RépondreSupprimer
  42. De nos jours, avec les éditions internet, n'importe qui peut se prétendre auteur. Ils éditent tel quel n'importe quoi sans même corriger les fautes. On pourrait croire que c'est plus facile d'être écrivain de nos jours, mais je pense que c'est l'inverse à cause de la horde d'auteurs qui inondent le marché. Sur plusieurs blog que je lis, je vois le parcours du combattant de ceux qui veulent essayer de vendre leurs livres...se faire connaître, inviter dans les salons...Il faut une énergie folle, une grande disponibilité et du courage à revendre.

    RépondreSupprimer
  43. Avant toute chose, écrire est une vocation.

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.