Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

mardi 12 mars 2013

Sexe et violence ?


Sexe et violence ingrédients de certains polars, sont-ils nécessaires et suffisants ? Un spécialiste du genre, vendu dans les gares, allèche le passant avec une pulpeuse créature siliconée en première de couverture au travers de 3 lettres, ne semble être fait que de ça ! Ses 100 millions d'exemplaires vendus dans le monde auraient tendance à prouver que c’est nécessaire. Pour Agata Christie, en revanche jamais de sexe et très peu de violence. Longtemps après sa mort ses romans sont toujours dans les librairies, ses adaptations ciné ou théâtre sont innombrables. Je me pose donc la question et vous votre avis ?
Je serai au salon du livre de Paris (stand H2 Corsaire éditions) dimanche 24 de 14 à 18h

51 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord!
    Mais il faut maintenant pour les nouvelles générations plus de sensationnel, de vitesse, une escalade dans le domaine de la violence, c'est pareil pour le son et les concerts maintenant insupportables pour mes oreilles. Le cinéma, du gigantisme en matière de taille d'écran, c'est oppressant et le son 3 fois trop fort. Il en faut tjs plus sans doute pour se sentir vibrer et vivre...

    RépondreSupprimer
  2. Absolument d'accord pour Agatha Christie dont je trouve toujours des inédits pour moi. Je suis fan de Simenon qui distille l'horreur psychologique sans effusion de sang!Haude signale des films, au dernier polar vu c'était tellement hémoglobine et hurlements que cela donnait ...le fou rire.

    RépondreSupprimer
  3. @ Haude et Manouche : Et que dire du film de Roman Polanski "Rose Mary's baby" ? Où tout le monde est persuadé de voire, à la fin du film, le visage de Satan, alors qu'il n'est que suggéré. C'est du sublime. Pour le sexe il en va de même on peut atteindre des sommets de l’érotisme sans jamais rien montrer...

    RépondreSupprimer
  4. Je vois ce que tu veux dire, et j'approuve hautement! Le talent n'a pas besoin de se faire outrancier dans le sexe et la violence pour se faire connaître et le succès n'a pas besoin de vulgarité lorsqu'une oeuvre est écrite de main de maître... Agatha Christie a longtemps été mon écrivain préféré!!!

    RépondreSupprimer
  5. .Nous vivons dans un drôle de monde...la télévision et internet nous abreuvent de sexe et de violence...est-ce un bien est-ce un mal, ou tout simplement notre époque qui veut çà...!!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Jeammi,

    Je suis une inconditionnelle d'Agatha Christie, une de mes 1ères lectures d'adolescente..Je n'ai par contre jamais accroché à SAS..
    Pour moi, les auteurs anglais ont un + par rapport aux Américains, cela se retrouve également dans les films..
    Aussi peut-être la différence homme/femme..Agatha Christie serait une lecture + féminine..
    Amitiés!!

    RépondreSupprimer
  7. Et vous oubiez Patricia Highsmith... J'ai en mémoire un passage avec le cri de l'engoulevent à la tombée du jour...je ne me souviens plus du titre..
    Et puis le "Tour d'Ecrou", la "Chute de la Maison Usher", la terreur insufflée en douceur... et profondeur.
    Mon roman-fétiche dans ce domaine est la Fête du Maïs de Thomas Tryon...je n'en dis pas plus, sinon que ceux de mes amoureux à qui je l'ai fait lire ont du me prendre pour une dangereuse psychopathe et se sont tirés...
    je crois que cette montée en puissance de la violence et du sexe vient de l'accoutumance; comme pour les épices en cuisine, la bouche se blinde et pour que "çà pique" il en faut de plus en plus jusqu'à dénaturer la saveur de l'aliment.

    RépondreSupprimer
  8. je suis une fan d'agatha christie ! bonne soirée

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Jeanmi,

    Je ne fais dans aucune catégorie. Une erreur génétique peut-être ? Par exemple, je ne regarde pas du tout la télé. Jamais. Violence à la télé ? Ça se peut, connais pas, pas intéressé.

    Pour l'écrit, je ne suis pas intéressé par le sexe gratuit ou la violence gratuite. Mais beaucoup d'excellents auteurs utilisent ces thèmes, pas à profusion, mais ils les utilisent, ils font partie de l'hommerie quoi !

    Le polar français se fait rare ces jours-ci. Si bien que je me suis tourné vers les Britanniques ET les Américains qui produisent de bons auteurs à profusion, qu'il faut lire dans le texte pour en tirer tout le jus.

    Agatha Christie, dont je reconnais les qualités, n'est pas mon genre. Parker, Grisham, Francis, par contre, ainsi que Queen (Danny and Lee), et nombre d'autres, utilisent une certaines dose de violence et/ou de sexe mais sans aucun excès et rarement de façon gratuite. On pourrait continuer…

    Il faut aussi ajouter Folco, un excellent auteur français, où il y a tout de même de la violence n'est-ce pas ? Et James Clavell si on aime la reconstitution historique et les briques de 1000 pages et plus… avec aussi violence et sexe mais jamais hors contexte.

    Tu as posé une question à laquelle il existe plusieurs réponses, je le crains…

    Bonne journée, Jeanmi ! :-)

    RépondreSupprimer
  10. Personnellement, je préfère les romans sans violence et sans sexe à outrance.

    Mais je sais qu'il est tout à fait pertinent de poser la question.

    Douce journée, Jeanmi.

    RépondreSupprimer
  11. Jamais lu Les 3 lettres.
    Il faut un assaisonnement équilibré d'épices pour réussir la sauce.
    A mon avis les scandinaves ont trouvé les bonnes doses et relèguent américains d'aujourd'hui au second plan . mais ce n'est que mon avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je vais essayer dans celui dont je termine le 35e et avant-dernier chapitre.

      Supprimer
  12. quand le sexe est seulement suggéré c'est tellement plus beau, en mots comme en images ! les scènes qui n'apportent rien à l'histoire sont inutiles que ce soit le sexe ou la violence !!
    merci de me suivre sur minuit10!
    bonne journée jeanmi!

    RépondreSupprimer
  13. http://www.penseelibre.fr/11-questions-pour-une-chaine-blogueuse-de-gauche-si-possible à toi le tour

    RépondreSupprimer
  14. Je suppose qu'on ne reçoit pas les images de la même façon, selon les individus.
    Les créatures pulpeuses, siliconées, moi ... bof!
    L'âge doit jouer aussi.
    Quant à la violence, si on la sent en soi, il vaut peut-être mieux la "filtrer" par des images ou lectures fictives ?
    La suggestion restant, pour moi, un art majeur !
    Bonne journée, ami.

    RépondreSupprimer
  15. sexe et violence sont surement intéressant
    pour ceux qui aiment violence et sexe
    les autres attendent autre chose !

    RépondreSupprimer
  16. En effet quelle horreur, le sexe et la violence, cela se vit, d' un roman, on attend plus de finesse...

    RépondreSupprimer
  17. Merci beaucoup de votre passage chez moi. Je voulais vous rendre la visite mais ce ne sera qu'une fois car je privilégie les sites photographiques et suis peu tentée pour les blogs littéraires ou politiques ou simplement échanges d'idées.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour Jeanmi,
    Les polars modernes -dont les intrigues ne sont, en réalité, que des reprises-, ne seraient-il pas plutôt des défouloirs virtuels ?... Belle fin de semaine

    RépondreSupprimer



  19. Je suis fan de Agatha Christie

    RépondreSupprimer


  20. je suis fan du soutien gorge

    RépondreSupprimer
  21. je préfère Agatha ,du bon suspense

    RépondreSupprimer
  22. çà voudrait dire que c'est Agatha Christie qui a raison, pas besoin de sexe et de violence pour vendre

    RépondreSupprimer
  23. Il en faut pour tous les (dé)goûts. Je suis assez éclectique, mais je ne rechercherai jamais des livres porno. J'aime les auteurs actuels : Levy, Musso, Chatam, Ken Follet... Mon préféré : Stephen King. Amitiés. HenriD.

    RépondreSupprimer
  24. Bonsoir Jeanmi,

    Bien qu’appréciant le polar, je n'ai jamais lu une aventure de SAS. Ces romans de gares comme on dit, ne m'ont jamais attiré. Comme tu l'écris, il suffit de regarder la couverture pour connaître la fin de l'histoire. Je préfère de loin des œuvres plus classiques comme les œuvres de Maurice Leblanc, Conan Doyle ou Agatha Christie par exemple.

    Bonne soirée... littéraire,
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  25. pour Fred Vargas non plus pas besoin de silicone !

    RépondreSupprimer
  26. Ce qui remue les yeux et le coeur ne tient pas aussi longtemps que ce qui remue l'âme! Les romans à sensations dans la violence et dans le sexe sont éphémères et n'attendent pas d'être inscrits dans le calendrier grégorien comme "Germinal"!

    RépondreSupprimer
  27. je ne suis pas trop amateur de polar. Mais nous retrouvons quotidiennement ces 2 ingrédients dans la vie de tous les jours....

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour cher Jeanmi,
    Ce n'est pas mon genre de lecture.
    Peut-être certains hommes.
    Je vois qu'ils vendent bien leurs livres !
    Je suis une romantique, ce ne sont pas ces livres aux couvertures vulgaires qui m'attirent.
    Ni les romans d’amour à l'eau de rose, que je trouve gnangnan !
    Tu vois, je suis une difficile.
    J'aime bien Musso, je sais c'est un écrivain à la mode, j'aime son écriture.
    Bon dimanche, bisous.

    RépondreSupprimer
  29. C'est une question intéressante... pas seulement côté littérature. Mais pour rester à la page, je dirais que je n'ai nul besoin de violence ou de sexe pour accrocher... pour peu que l'histoire racontée m'entraîne dans des mondes, des idées... que je ne connais pas. Que je sois surpris par le dénouement... Je lis peu de polars - avec une préférence pour Fred Vargas côté auteurs français dans cette catégorie et elle illustre parfaitement mon propos. Peu de violence, peu de sexe... et des histoires comme on n'en a jamais lues ;)

    RépondreSupprimer
  30. C'est ce que j'aime chez Agatha Christie. Depuis le monde a dégénéré. Il suffit de regarder les films télé et certains films où le réalisateur pense que si on y met "du cu", du sexe, le film sera vu par plus de personnes et aura un certain succès. Je lis peu mais si j'ai envie d'acheter un bouquin, je le feuillette avant et là je me fais mon idée sur quelques lignes lues. Bon week end.

    RépondreSupprimer
  31. Tous les égoûts sont dans la nature ! Yves

    RépondreSupprimer
  32. bonsoir Jeanmi
    je me permets de reproduire une partie du commentaire plus haut de
    almanachronique, car cela rejoint un peu ma pensée:

    "je crois que cette montée en puissance de la violence et du sexe vient de l'accoutumance; comme pour les épices en cuisine, la bouche se blinde et pour que "çà pique" il en faut de plus en plus jusqu'à dénaturer la saveur de l'aliment."
    cela dit si tellement de gens avouent ne pas aimer tant de sexe et violence dans les médias, livres, filmes, alors est-ce qu'on ne nous l'impose pas? si on a le pouvoir de décider pour nous, nous n'avons plus ce même pouvoir pour nos enfants, car très difficile de controler: internet, portables, revues, etc. donc ne serait-ce pas une sorte de dictature du genre, puis cela nous est imposé malgré que la plupart des personnes disent que le niveau est trop "élévé"?

    RépondreSupprimer
  33. bonjour ... je ne lis pas ces polars dont tu parles, plein de sexe et de violence ... aux couvertures agressives ... par contre, j'adore les livres d'agatha Christie .. d'ailleurs, je les ai tous lu et relu des dizaines de fois ... gros bisous bonne matinée

    RépondreSupprimer
  34. hors sujet, mais pour répondre à ta question ,il est possible en effet que le carnaval ne produirait pas le même effet avec des vieilles moches. Je n'avais jamais réfléchi à cette éventualité! Peut être qu'avec des vieux pas beaux ça ne marcherait pas non plus! Bonne semaine...mémé mounic qui se marre!

    RépondreSupprimer
  35. C'est bien pourquoi, je ne lis jamais ce genre de polars. Agatha Christie, Sir Arthur Conan Doyle,, Fred Vargas et parfois Harlan Coben dans "Ne le dis à personne" me suffisent et j'aime l'ambiance que je trouve dans ces romans là.
    Belle soirée Jeanmi

    RépondreSupprimer
  36. monica et la mer20 mars 2013 à 08:40

    je l' avoue je lis ce genre de polards

    je les trouvent en médiathéque se sont des auteurs étrangers pour la plus part mais aussi Français
    bien sur j 'ai lu tout les Agatha , les vargas , Simenon Parrot ect .
    mais j aime bien lire ce genre de trillers
    bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un petit coucou en passant en attendant le prochain article!

      Supprimer
    2. bonsoir jeanmi .... je lis aussi des polars .... mais finalement là où je rigole le plus c'est avec les personnages ruculants et hauts en couleur de Exbrayat !!! bisoussssssssss

      Supprimer
  37. Si ça vous dit ....
    http://va-pieds-nus.blogspot.fr/2013/03/questionnaire.html

    RépondreSupprimer
  38. Bonsoir en passant
    et bonnes lectures à tous!
    Angie

    RépondreSupprimer
  39. NBonjour et bien je ne connais pas cet endroit il faudrau que tu me fasses un paln je pense bise

    RépondreSupprimer
  40. Il me semble que la réponse est dans la question, isn'it? A vrai dire, je n'avais jamais pensé à ça, mais à présent que j'ai lu ce post, et bien il me semble que c'est ce qui fait la différence entre le talent et le commerce pur. Tout le monde aime le sexe, même ceux qui n'aiment pas. C'est l'opium de la vie. Agatha Christie devait aimer cela elle aussi, mais elle avait fait le choix d'utiliser sa cervelle. Et l'intelligence, c'est tout de même beaucoup plus excitant. Surtout à une époque où elle se fait de plus en plus rare :-)

    RépondreSupprimer
  41. Dans les romans policiers que je lis il n'y a généralement pas de sexe et ce n'est certainement pas une créature pulpeuse et siliconée sur la couverture, qui m'inciterait à acheter un livre... ni d'ailleurs la photo qui illustre cet article ! Je pense qu'il y a du polar sympa sans être glauque...

    RépondreSupprimer
  42. Et oui, que de clichés dans notre vie...
    "sexe" est différent de "Amour" et malheureusement, notre société associe tout avec la "violence"...
    Le comble!
    A nous de construire la vie, la société que nous voulons...
    Mais sommes-nous vraiment maîtres de notre société?
    Bref, "bonne chance" :)

    RépondreSupprimer
  43. Au ciné on appelle les films basés sur le sexe et la violence des films d'exploitation : ils sont censés attirer très vite des gens et faire du fric grâce à ces procédés racoleurs.

    Éh bien, pour les livres c'est pareil : ce sont des livres destinés à être "exploités", à faire du fric, mais sûrement pas à entrer dans la légende de la littérature.

    Cependant il existe de très grands livres, faisant partie de l'histoire de la littérature, qui mettent à l'honneur sexe et violence. Que penser en effet de "La Philosophie dans le boudoir" de Sade ? Ou, plus récent, de "Pimp" de Iceberg Slim, livre autobiographique écrit par un ancien maquereau et devenu culte ?

    Bonne soirée, à bientôt.

    RépondreSupprimer
  44. Bonjour Jeanmi,

    Le livre c'est un peu comme la télé, ce n'est pas la meilleure audience qui fait la meilleure qualité...

    RépondreSupprimer
  45. J'ai toujours vu des armes chez mes parents, mon père était dans la gendarmerie et en plus il était chasseur. Moi qui adore les animaux!!!! bonne journée Jeanmi Yvette

    RépondreSupprimer
  46. Je ne suis ni pour l'un, ni pour l'autre, dans les romans comme dans les films, j'aime les histoires "à l'ancienne" : une scène de baiser suffit pour deviner ce qui se passe après, le bruit d'un silencieux et deux pieds qui dépassent derrière un meuble me suffisent à imaginer un cadavre.

    RépondreSupprimer
  47. SaS ? OUI je connais ,Hélas de nombreux auteurs appâtent des lecteurs avec du cul dès la première page et suivi de près par des petits jeux de tortures en se basant sur des actualités politiques du Monde.. La recette paye apparemment , Ces "romans ou polar" ne sont pas toujours mauvais , mais Simenon , carter Brown et bien sur Agatha doivent se retourner dans leurs tombes.
    J'aime ce que je découvre sur votre blog

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.