Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

samedi 24 novembre 2012

C’est facile d’écrire…


L’un de mes "amis" disait de moi et indirectement bien-sûr : « Oh c’est facile, il écrit à partir de ce qu’il a vécu » Ben voyons ! Écrit-on jamais autre chose que notre vécu ? L’acte d’écrire fait appel à l’imaginaire et d’où cela vient-il si ce n’est de notre cerveau ? Alors oui j’écris à partir de ma propre vie, de ma propre expérience des évènements qui l’ont traversée, même pour les histoires les plus rocambolesques, c’est directement ou indirectement mon existence que je raconte, certains prétendent même qu’écrire équivaut à une psychanalyse, c’est peut-être aller un peu loin, quoi que… Si ces fâcheux sont persuadés de ce qu’ils allèguent, qu’ils essayent donc, je leur souhaite bon courage ! Croyez-moi cela ne vient pas tout seul, loin de là. Mais au fond, n’y aurait-il pas une pointe de jalousie dans ces propos ? 

Prochaine dédicace de "Sans Tête" Samedi 08 Décembre : CULTURA Gennevilliers de 10 à 18h
Avenue du Gl De Gaulle 92 230 Gennevilliers, mais vous pouvez acheter directement en cliquant sur : 

52 commentaires:

  1. C'est certain ! Je n'aime guère ces gens là..
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  2. "L’acte d’écrire fait appel à l’imaginaire et d’où cela vient-il si ce n’est de notre cerveau ?"

    des stocks de rêves enregistrés sur support numériques dans des lieux cachés ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr ! c'est pourquoi j'admire tant les jeunes écrivains qui n'ont pas de très vieux souvenirs sur lesquels s'appuyer pour raconter des histoires.

      Supprimer
  3. ce que tu dis est frappé au coin du bon sens; et même quand on croit écrire "loin de nous ", c'est encore de nous que nous parlons.
    et dans l'acte de lecture ? c'est aussi nous que nous lisons !
    ah ! comment se défaire de ce nous?
    au fait : pourquoi s'en déferait -on?
    tiens, ce soir, je te fais une bise

    RépondreSupprimer
  4. Alors là tu peux me croire, je ne les envierai jamais!!!

    Bonne journée de dimanche Amicalement

    RépondreSupprimer
  5. de la jalousie... Ah! paraît-il les gens qui tiennent leur journal n'ont jamais l'angoisse de la page blanche... Ah bon?
    Savoir....
    Bon dimanche
    Gigri

    RépondreSupprimer
  6. Ah je confirme, ce n'est pas facile d'écrire, même sur un blog. Bravo à vous d'arriver à faire des livres. Et puis heureusement que l'on écrit à partir de sa vie. Tous les écrivains, même les plus grands l'ont fait.

    RépondreSupprimer
  7. Facile pour certains sans doute mais donner du sens aux mots pour qu'ils composent une phrase qui s'accordera avec d'autres afin de constituer un chapitre qui lui même viendra s'ajouter à une table des matières pour finir chez un imprimeur après la case éditeur, je ne vois rien de facile dans ce parcours du combattant.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    Ecrire , mettre des mots sur une page blanche,confier son intimité,ses pensées .Pas facile pour certains et facile pour d'autres.
    Le plaisir pour moi c'est de vous LIRE et oui j'adore lire ,car je suis incapable d'écrire .Merci à vous les écrivains
    Pas de jalousie j'admire .
    Bonne journée Jeanmi.

    RépondreSupprimer
  9. Bien sûr qu'il est facile d'écrire, tout le monde le fait ! Tout comme il est facile de faire de la photo, tout le monde le fait ! Mais tout est dans la manière, tout est dans le résultat de toute évidence.

    Et tout est dans l'effort.

    Et de là tous ces grincheux, et, disons-le, tous ces jaloux. Et eux semblent oublier deux choses fondamentales : le talent d'abord, et l'incessant travail ensuite.

    Bonne soirée, Jeanmi.

    RépondreSupprimer
  10. perso ,je n'arrive pas à inventer parfois on me dit que j'écris comme je parle ce qui reflète une grande honnêteté dans mes propos ,mardissime

    RépondreSupprimer
  11. Le jaune , c'est ma couleur préférée ; le cyclisme , j'aime beaucoup , et le Tour de France me permet de revoir des paysages de lieux où je suis allée.
    Comme pour la franc-maçonnerie , il ne faut pas tout mettre dans le même panier -;).
    Quant à cette rose jaune,elle était dans mon jardin et elle avait fleuri sans engrais chimique , rien que du bio ici !
    Tes livres m'intéressent .Merci pour cette découverte via ton com'.
    Amicalement.
    Clio(pas la voiture ! la muse de l'histoire )

    RépondreSupprimer
  12. J'aime beaucoup le commentaire de Roger Gauthier...

    Je crois que tout est important... et qu'il faut peut-être ajouter la chance en prime.

    L'opportunité qui manque à un moment donné ou qui se présente.

    Mais en tout cas, j'apprécie beaucoup ce que tu dis de toi et de tes rapports à l'écriture.

    Tous mes voeux pour le 8. Je te souhaite de belles dédicaces.

    Passe une douce soirée.

    RépondreSupprimer
  13. je pense que c'est tout un art d'écrire; muxu

    RépondreSupprimer
  14. C'est facile de dire que les Maristes c'est de la gnognote à côté des Jèses...
    Tu sais ce que sont "une heure avec " et "une heure sans " ?

    RépondreSupprimer
  15. Il n'est jamais facile d'écrire c'est vrai, je ne sais plus qui a dit : Mon roman ? Il est fini ! Je n'ai plus qu'à l'écrire... Bien à vous !

    RépondreSupprimer
  16. Si mes souvenirs sont exacts c'est "Perinde ac cadaver"...

    RépondreSupprimer
  17. Mon blog est la preuve qu'il n'est pas si facile d'écrire même en racontant sa vie.
    Bisous kinia

    RépondreSupprimer
  18. Bonsoir Jeanmi,
    Que dit-on dans ce cas ? la critique est aisée mais l’art est difficile... c'est toujours amusant d'entendre , moi je,moi je,moi je et alors que deviennent toutes ces plumes perdues ,ces idées lumineuses ,ces mots qui dorment au fond de...quoi au fait (rire) de l'abysse cérébral ou cerveau gelé !
    Difficile d'éditer un best-sellers ou d'être reçu par François Busnel( des mômes de vingt ans écrivent leur mémoire,sic )ou sont les"nègres" littéraires ? celà aussi un sujet pour jeter quelques mots sur des personnes sans intérêt ,alors revenons au sujet principal ...l'auteur le vrai qui propose le suspens le "rocambolesque"
    Non ne rougissez pas !
    Bien à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que dire après tant de gentillesse ? MERCI !
      Mon premier "best celler" fut d'auto-éditer mon premier livre, j'en ai vendu 250, ce qui n'est pas si mal pour une auto-édition. Au moins apprend-on tous les métiers du livre de l'écriture à la vente en passant par la mise en page, les couvertures, etc.

      Supprimer
    2. vieille pute l'ecrivain Roche visite regulièrement ton site et laisse des messages. Il vous apporte des clients? Vous vous partagez les revenus?
      Vieille pute

      Supprimer
  19. Bonsoir Jeanmi, il n'y a qu'une seule commande aux manettes, notre cerveau. Que ce soit pour la peinture, la sculpture ou l'écriture. Un peu comme dans nos rêves, écrire c'est sollicité notre subsconcient, ou peut-être l'inverse lol.. maintenant bien sur cela se révèle faux pour ceux qui utilisent des "nègres"!
    Merci de votre commentaire chez moi, c'est vrai que nos oiseaux ont pris des formes moins impressionnantes qu'au temps des dinosaures.
    bon week end

    RépondreSupprimer
  20. C'est plus facile de dire ... :)) Puis il n'est pas si méchant le propos de ton "ami" , c'est un don de pouvoir mettre des mots même sur des choses vécues, ce n'est pas à la portée de tous. Merci Jeanmi pour ta visite. Passes un agréable weekend. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  21. Bonsoir Jeanmi ! Bien évidemment que l'on écrit toujours sur ce que l'on a vécu , on prend parfois des chemins de traverse mais notre vécu nous sert pour accoucher de nos mots et apaiser nos maux ! Pour ce qui est de la jalousie ....laisse faire et poursuis tes beaux écrits !

    RépondreSupprimer
  22. Personnellement j'écris tout ce qui me passe par la tête , je ne sais pas ce que ça vaut

    Pas facile certains jours

    Bon et doux,Dimanche JEANMI

    A+

    timilo

    RépondreSupprimer
  23. Ecrire c'est un plaisir souvent et une souffrance parfois, quand les mots sont impuissants...
    Il ne faut pas forcer... l'écriture , c'est comme l'amour: il y faut de la magie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La plus jolie définition de l'écriture...

      Supprimer
  24. Désolé mais j'ai cru bon d'éliminer deux commentaires qui me paraissaient orduriers. Je demande à tous de vous respecter les uns les autres et d'éviter la haine et les violences verbales.

    RépondreSupprimer
  25. Il est vrai que le ballet de la plume a son mystère.

    RépondreSupprimer
  26. Une partie de vécu et une partie de désir (s) c'est un cocktail plutôt réussi. Je suppute le vécu ......bravo tu as de beaux souvenirs , ils ne sont pas tous racontables dans toutes circonstances mais sous la plume oui . Il n'y a que toi qui connaîs le vrai du faux , enfin presque . Bises

    RépondreSupprimer
  27. Je viens de découvrir votre blog et j'y reviendrais avec plaisir.
    Moi aussi j'aime écrire. C'est plus qu'un plaisir, c'est une nécessité pour moi.

    RépondreSupprimer
  28. Peu importe ce qu'ils disent, les autres! C'est le plaisir et les bienfaits que cela nous apporte qui compte....Merci pour ton passage chez moi, je suis heureuse de découvrir ton blog!

    RépondreSupprimer
  29. bonjour merci de votre visite sur mon blog, blog sans aucune prétention, j'aime simplement écrire des moments instantanés de ma vie et de les faire partager
    vos écrits me donnent envie de revenir sur votre blog
    respectueusement
    alixe

    RépondreSupprimer
  30. BOnsoir et bien écrire oui il suffit d'aimer écrire
    ensuite les idées doivent arriver je pense
    et si elles ne viennent pas je peux donc le jeter mon crayon
    je ne pense qu'il faut écrire ce que nous désirons mais j'aime bien écrire ma vérité
    mais il m'arrive aussi de tricher
    BONNE soirée

    RépondreSupprimer
  31. Bonsoir
    Merci de me lire de temps en temps.
    Ecrire c'est hurler en silence !ce n'est pas de moi bien sùr mais je suis d'accord avec Claire Josserand.J'aime écrire ,j'aime chanter ,j'aime peindre ...Et tout et tout et tout
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour Jeanmi
    Merci de ton passage et commentaire sur mon blog, à mon tour je découvre le tien : j'aime et je reviendrai.
    Bonne journée.
    JC

    RépondreSupprimer
  33. Oui suis bien d'accord avec toi!!!!! moi je ne sais pas écrire.....C'est pas facile d'avoir une plume fluide!!! j'adore la photo c'est déjà pas mal!!!!! j'aime ton article!! Bien dit!!!!

    RépondreSupprimer
  34. C'est peut être de la jalousie ou peut être juste une méconnaissance de ce qu'est le travail d'écriture pour un écrivain.

    RépondreSupprimer
  35. "J'ai décidé d'hiverner, je me couche et ne me réveillerai qu'au 1er mai. C'est simple non ? "

    Tu as de la place dans ta grotte ?
    Parce que l'idée de dormir jusqu'au moi de juin me paraît tentante...

    RépondreSupprimer
  36. Evidemment rien à voir avec ta note, mais c'est normal, je suis chapion du monde du hors-sujet.

    RépondreSupprimer
  37. J'imagine aisément ce qu'est la difficulté de l'écriture... quelque chose de construit et de suffisamment passionnant pour intéresser le lecteur, je crois que j'en serais incapable, je mesure la difficulté... et pourtant, j'ai toujours rêver d'écrire des livres pour enfants... cela me revient de plus en plus souvent en tête, reste à faire fonctionner mon imagination, et à tester cela sur mes enfants !

    Baisers doux à vous !

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour oui on gagne du temps en se levant tôt mais ce jour là j’étais debout pour laisser mon fils en cours
    Mais au moins j'en ai profité
    J'espère que tu vas bien et que la neige ne tombe pas chez toi
    BISE

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour Jeanmi,
    Je crois que dans toute création, on met une part de soi, c'est inévitable, tout comme tout acte créatif peut être une sorte de psychanalyse, on sort ses émotions..c'est le cas du théâtre, de la peinture, la sculpture..mais c'est valable pour tout le monde..A chacun d'essayer et de trouver son créneau..(pour soi, comme amateur, je veux dire..)
    Amitiés!

    RépondreSupprimer
  40. Oui, bien sûr on écris en se servant de sa vie, de son expérience, on écris ce que l'on est, c'est évident.

    RépondreSupprimer
  41. J'ai retrouvé par hasard un ancien commentaire (fev. 2011) sur mon blog, occasion de vous lire ici ;
    L'écriture "ex nihilo" n'existe pas ; chaque écrivant modeste ou auteur chevronné, projette une part de lui-même dans ce qu'il crée, ne serait-ce que par sa personnalité, sans pour autant y voir une biographie ou photocopie de son propre vécu ; l'imagination, le talent font ensuite la différence. Aucune des formes adoptées, roman, essai, poésie, théâtre, n'échappe à cette implication de soi.

    RépondreSupprimer
  42. Ha non, une psychanalyse, ça peut pas se faire seul, je pense. Déjà, c'est de l'oral. Et puis les lapsus, en écrivant, on les corrige : on n'ira jamais les chercher là où ça fait mal.
    Dont acte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne prétends pas remplacer la psychanalyse par l'écriture; mais au moins permet-elle de faire un retour sur soi en allant chercher des sentiments, des interrogations, qui en temps normal restent enfouis au fond de nous...

      Supprimer
  43. Chacun a sa méthode pour écrire, mais, quelle qu'elle soit, ce qui en ressort est le résultat d'une alchimie presque miraculeuse. Des mots, mis bout à bout, puis des phrases qui jaillissent par association d'idées, et au final un assemblage de ces différents morceaux qui répond à une logique implacable pour en faire un récit bien ficelé.

    RépondreSupprimer
  44. On m'a dit une fois que la parole était naturelle et l'écriture , l'art des scribes ;)
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  45. Cela me fait rire, ce genre de formule... "C'est facile d'écrire"... oh que non! Cela nécessite la maîtrise des mots, du langage, l'art de tourner les chose avec imagination, et le style qui convient!

    Cela me rappelle une phrase que j'avais beaucoup aimée dans Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates...

    (Un lecteur parlant d'un poète) "Il connaissait beaucoup de choses et savait les décrire avec des mots justes. J’y étais, moi aussi. A Paschendale. J’ai connu ce qu’il a connu, mais je n’aurais jamais réussi à trouver les mots, moi."

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.