Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

samedi 9 juin 2012

L'aventure de l'écriture suite...


    Donc vous avez trouvé un éditeur qui accepte de vous publier à compte d’éditeur, dans un premier temps rendez-lui grâce, c’est lui qui prendra le risque industriel pour vous, alors il mérite toute votre considération. Il a de ce fait un certain nombre de droits car lui, connaît son métier et le marché du livre. Acceptez les suggestions des correctrices et correcteurs. Acceptez les changements de titres, les coupes, les demandes d’éclaircissements. Puis viendra enfin la sortie de votre bébé, outre l’immense bonheur de prendre ce qui d’un ensemble de mots est devenu un objet, avec sa propre personnalité qui vous échappera un peu comme un enfant prenant son envol ; alors il va falloir le vendre et là vous aurez à faire un vrai travail de promotion. Ce n’est pas la partie la plus agréable, mais elle est indispensable… (à suivre) Sans Tête  

15 commentaires:

  1. La promo c'est l'art de répondre bêtement aux questions idiotes pour( commercialement) ne pas vexer l’intervieweur qui les pose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais alors là on est dans le haut de gamme. C'est la phase 2, celle où l'auteur commence à être reconnu par la presse. Avant il faut labourer le terrrain...

      Supprimer
  2. un peu la galère ,j'avais pensé à écrire mes mémoires mais renoncé car bien loin de sentiers battus ,tout y es ordinaire ..... lundissime

    RépondreSupprimer
  3. interessant dans le cas ou...j'aurais envie d'écrire un bouquin..mais il y a longtemps que cela ma passé !! bon début de semaine++

    RépondreSupprimer
  4. Ecrire est le plus facile, il ne faut rien s'interdire à ce stade, même si l'on doit n'être lu que par son entourage. Il faut toujours aller au bout de ses rêves. Être publié est une autre aventure dont j'essaye ici de témoigner, sans pour autant décourager ceux qui voudraient la tenter. Les qualités nécessaires pour cela sont la pugncité et la patience...

    RépondreSupprimer
  5. Je commence par dire merci pour le passage sur mon blog et le commentaire, ça c'est super gentil. Quand à écrire j'y ai souvent pensé J'ai mis un temps mes souvenirs et mes pensées sur internet. Un petit journal que j'ai trouvé nul et j'ai tout effacé. Depuis j'ai eu la chance de rencontrer chez moi une journaliste de notre journal local. Elle m'a interviewé, en tant que moi blogueuse de 81 ans et des grosses poussières que j'oublie de nettoyer, tant elles reviennent quand même.J'écris beaucoup de ma ville d'adoption, et attention.....c'est moi qui l'ai adopté et pas le contraire. et avec mon âge et un peu de reste de mon midi et demi natal, J'y met de la verve et le soleil que j'ai dans le coeur.Wouhaw!.... c'est pas beau ça? Non..... j'ai copier sur les gens du Nord d'Enrico mais vous connaissez Macias?... Allons, voilà un petit aperçu de la marrainesuisse qui vous envoie un salut cordial et à bientôt peut-être Josette

    RépondreSupprimer
  6. Oh! je suis vieille mais je ne pensais pas à ce point. ne pas mettre son nom et son URL en premier et après écrire son commentaire ne m'est pas venu à l'idée. Alors je repars à ZERO:
    Mais pas de la même façon, je ne me retrouve pas. J'ai perdu mon chemin mais celui que je prends me convient mieux. Vous n'en avez pas idée, puisque vous ne l'avez pas lu, mais feuilletez un peu mon blog pour vous faire une idée de ma personne.
    En attendant, et avec l'espoir d'une réponse merci de vous être arreter chez moi et surtout puisque vous écrivez, écrivez moi.
    Cordiales Salutations de Josette

    RépondreSupprimer
  7. Ecrire c'est difficile j'ai essayé mais j'ai tout effacé de mon ordi, ce n'était pas bon. Alors je me contente de mon blog. Une journaliste, de notre journal local m'a téléphoné un jour d'avril, pour me demander une interview, pour le lendemain, le 13 avril. C'était au sujet de mon blog qui est basé sur ma ville d'adoption,( c'est moi qui l'ait adopté), puis pourquoi j'ai fais ce blog etc..... Pendant 2heures que je n'ai pas vu passer elle a questionné ...dans le vide, j'ai répondu ce que j'ai voulu. Quand elle s'en est aperçue elle était morte de rire, et moi aussi. Elle a compris que les question personnelles je n'en voulais pas et le lendemain samedi 14 avril je me suis retrouvée en quatrième page avec une grande photo et un article sur le tiers de la page. Une blogueuse de choc à 81 ans. Ben j'ai scanné l'article et la photo et je l'ai mise sur mon blog pas fière la mémé j'te dis pas. Y a plus d'enfants!..... Et la réponse c'est?.....
    Merci Jeanmi, j'irai à la librairie ces prochains jours pour acheter le livre peut-être en vente j'adore les polar. j'aime rire aussi et la plaisanterie si elle n'est pas douteuse. Cordiales salutations Josette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que mon livre te séduira, aimant l'humour et la dérision il est écrit sur un mode léger qui aide le lecteur à garder sa bonne humeur

      Supprimer
  8. Je vais chez la Marrainesuisse voir un peu

    RépondreSupprimer
  9. Oh là là, écrire, tout un art...
    Avoir l'imagination, trouver le fil de l'histoire, et ne pas lasser le lecteur...
    C'est un métier, et loin d'être donné à tous !
    Merci pour ce partage, mais il y a du boulot avant d'avoir besoin d'un éditeur ! Hihihi
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  10. Chapeau bas !!! La photographie y'a moins à réfléchir ! lol Sur-ce j'aimerai éditer mes photos...

    RépondreSupprimer
  11. Haaaaaaaaaa oui c'est un vrai parcours du combattant pour la sortie d'un livre!!!!! bravo à toi!! c'est super génial!

    RépondreSupprimer
  12. Création littéraire ou peinture ou musique, c'est le côté commercial qui est rebutant; ou alors il faut un parent ou conjoint avec le sens des affaires ! ne pas en venir comme dans l'artisanat : consacrer 70% du temps aux contraintes. Les films tournés en caméras traditionnelles avaient des techniciens artistes; éclairage, son, photo, etc... c'est moins soigné maintenant, plus rapide, moins léché, la vitesse et les couleurs ont pris le dessus. Merci de votre visite, bon week-end

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.