Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

lundi 30 mai 2011

ATTENTION LA COLERE GRONDE...

Á chaque jour sa révélation et maintenant Tron ! Avec un nom pareil j’aurais évité de ma lancer en politique ! Mais bon… Ce qui me révulse dans toutes ces histoires c’est que tous les entourages savaient. Non seulement ils ont laissé faire mais ils sont allés jusqu’à les propulser à des postes suprêmes ! Et si DSK en tant que grand Mamamouchi du FMI avait été téléguidé par une affaire de fesse inconnue et étouffée moyennant quelques arrangements avec les dettes du tiers monde ? Et si Tron était devenue premier ministre (c'est idiot, il est trop c...), aurait-il fait se déchausser Carla pour lui lécher les pieds et lui passer la main dans la culotte ? Et si DSK était le père de la fille de Rachida ? Et si…et si…
Plus rien ne tient debout. Á qui faire confiance ? Loin de moi l’idée de « Tous pourris », l’antiparlementarisme mène à la dictature, nous le savons ; mais que l’on ne s’y trompe pas, nos gouvernants de droite ou de gauche doivent écouter la rue. La rumeur a commencé en Tunisie, puis vint l’Égypte, la Syrie, le Yemen, et doucement elle remonte vers le Nord, la Grèce, l’Espagne. Que dit cette rumeur ? :
-         Nous voulons un autre monde ! Nous voulons stopper le bling-bling, la corruption, l’argent roi, le paraître au détriment de l’être. Nous voulons un autre pouvoir que celui des banques, nous voulons un pouvoir tout simplement humain.
-         Clamez-vous on y travaille, disent en cœur les gouvernements, les syndicats, les politiques de tous bords, les religieux.
-         Attention notre patience a des limites, regardez l’Islande… une révolution douce où les grandes formations politiques on été balayées, les citoyens on pris le pouvoir. La démocratie montante s’est installée, "du peuple pour le peuple", pour une fois ce ne sont pas que des mots !

Plus la résistance au changement est grande, plus le changement est violent… (c'est de moi !)

4 commentaires:

  1. C'est ce que je dis depuis les événements d'Afrique, il est temps que nous aussi nous fassions ou finissions notre révolution....

    belle journée

    RépondreSupprimer
  2. @ Patriarch
    J'aime beaucoup le: "finir une révolution" les 4 nôtres : e1789, 1830, 1848, 1871 (la commune) et pour faire bonne mesure : 1968 ne sont pas closes : Ce n'est qu'un début, continuons le....

    RépondreSupprimer
  3. Je crains pour l'Islande que leur révolution soit "bouffée " par les grands financiers de la planète .L'histoire montre que le peuple se fait toujours voler sa révolution mais le moment de la communion sur un espoir commun justifie à lui seul de participer au mouvement de révolte.
    J'ai de bons souvenirs de mai 68, celles d'avant je ne m'en souviens plus !

    RépondreSupprimer
  4. Politiques de la peur, idéologies sécuritaires, insécurité sociale, la crise comme méthode de gouvernement, nous sommes à l’ère du national-capitalisme.

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.