Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

dimanche 6 mars 2011

Y a-t-il une Laïcité de droite et une Laïcité de gauche ?

Nous, républicains, répondons naturellement non ! En revanche nous comprenons bien qu’en période électorale, il y a une tentation de récupération électoraliste de la Laïcité. Tout est bon pour glaner quelques voix, surtout dans une conjoncture très problématique pour la droite traditionnelle.
En élargissant le champ d’observations nous pouvons constater quelques phénomènes nouveaux et concomitants.
 
À l’extrême droite, Marine Lepen lançait ironiquement sur France Info, à l’adresse du patron de l’UMP : « Encore un effort, Monsieur Copé ! Encore un petit débat, un petit blabla sur l’islam, la laïcité, et je pense effectivement que nous pourrons terminer à la présidentielle à 25% ». Nous avons tous compris qu’elle avait raison ! Les deux dangers qui menacent l’humanité sont l’ordre et le désordre. Il semble bien qu’elle incarne de danger de l’ordre.
Depuis toujours Papa Lepen pose les questions populistes et donne ses réponses. Cette fois Fifille donne des réponses audibles par la droite modérée. Cela dit ce n’est, pour elle, pas aussi simple qu’il y paraisse. Son aile modérée composée de catholiques traditionalistes, abhorre la Laïcité. Le vieux rêve de l’évêque Lefèvre était et reste pour ses fidèles le concordat. Pour Fifille le virage idéologique reste à finaliser, elle,la divorcée, aura à se battre sur son "aile cathotradi", si j’ose dire !  Son soudain amour de la Laïcité cache une aversion pour l’islam, les musulmans et plus largement les émigrés. Malgré leur faux-nez, les Lepen restent lepénistes.

À gauche, nous avons à peu près le même syndrome. C’est Riposte Laïque  qui, sous prétexte, de défense de la Laïcité flirte avec l’islamophobie pathologique. Voilà ce qu’ils écrivent dans un numéro récent : « En 20 ans, le nombre de musulmans a augmenté, du fait de l’immigration, de manière impressionnante dans notre pays. Souhaitons-nous, dans deux générations, que la situation de Roubaix devienne la règle en France ? Notre pays doit-il continuer la même politique migratoire que celle menée ces trente dernières années, et accentuée depuis dix ans ? Surtout, si on veut sauver notre modèle laïque, et civilisationnel, ne doit-on pas prendre des mesures de sauvegarde contre l’islam, ce que les écologistes appellent « le principe de précaution ? ». Nous ne sommes pas très loin des "racines chrétiennes de la France" prônées par le chanoine de Latran. Il semble bien que l’on soit sur une ligne dialectique parallèle à celle du FN.
Dans un autre article Riposte Laïque ressort la vieille Lune du rapprochement entre nazis et islam : (…) « Après la victoire allemande à l’Ouest, en juin 1940, Amin el Hussein écrivit personnellement à Hitler : « Le peuple arabe attend avec confiance votre victoire finale ». Pour le Grand Mufti de Jérusalem, l’alliance entre le pangermanisme et le panarabisme pouvait aboutir à la réalisation du vieux rêve d’unité et d’indépendance du monde arabe. Heinrich Himmler aimait à répéter : « Toutes les religions détruisent la fierté guerrière de l’homme. Une seule me paraît possible : l’islam. La foi musulmane n’empêche pas les fidèles de se battre » (…). Même si la ficelle est voyante, elle peut inciter à la haine raciale et même plus loin à l’antisémitisme.

Nous voyons donc que la ligne est ténue entre les extrêmes. L’amalgame est si vite fait entre immigration, terrorisme islamique, peur atavique du monde arabe. Les extrémismes jouent toujours sur la corde de la peur.
Politiquement le centre-droit semble bien renâcler à un nouveau débat qui soufflerait sur des braises encore chaudes de « l’identité nationale ». Toutes ces contradictions viendraient-elle au secours de la loi de 1905 ?

Et que dire du feuilleton sarkoziste du débat sur la Laïcité  et la place de l'islam dans la société ? Un coup: "Oui il le faut absolument," un coup: "Ah non ce n'est pas opportun". Et si nous parlions de la première religion de France ? Celle de ceux qui n'en n'ont pas ! L'islam ne serait plus que la 3e. 

N’oublions jamais que le combat est observé de près par les "amis" de la Laïcité que sont toutes les sectes voulant se donner une dimension de religion. Ils cherchent tous la faille dans laquelle pousser l’islam comme un coin de façon à élargir la fracture jusqu’à la rupture. Méfions-nous donc de l’arbre islamique qui cache la forêt des intégrismes de tous poils. Musulmans votre religion est dévoyée politiquement, ne vous laissez pas faire, réagissez !  La Laïcité est garantie que toutes les religions aient droit de cité, y compris la première de France, la religion de ceux qui n’en n’ont pas !...

4 commentaires:

  1. La laïcité de droite s'impose aux autres religions, et celle de gauche sont pour toutes les religions

    Le dernier discours présidentiel va dans ce sens à mots couverts bien sûr.....

    RépondreSupprimer
  2. Tout cela est bien écrit et décrit.Le remplissage de crânes vides a commencé en prévision des élections de 2012.Il est tellement facile de faire idées communes sur la désignation du responsable de nos ennuis.Il faut dire que depuis quelques années, depuis Sarko ,l'Islam, le plus radical , a été mis danc l'actualité de nombreuses fois .
    L'exemple viendra-t-il de cette révolution des pays du moyen orient qui souhaitent une démocratie laïque ? Pourquoi aucun reportage sur ceux qui se veulent laïque ? Les arabes véhiculérent jusqu'en Europe les mathématiques dont le zéro , espérons que ce Zéro servira à qualifier les propos de ces extrémistes de tous poils .

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de lire Riposte Laïque sur le sujet . Je crains que cette belle idée de Laïcité tiraillée de partout finisse par rendre l'âme !

    RépondreSupprimer
  4. @ Anonyme
    Non il ne faut pas baisser les bras, il faut continuer le combat de défense de la Laïcité, c'est le centre de l'union.
    @ Marianne
    Bien sûr que les extrémistes jouent toujours sur la peur. Peur des arabe, des juifs des Rhoms, les émigrés etc.

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.