Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 19 mars 2010

Étrange télévision

Mercredi soir a été reproduit l'expérience de Milgram, celle des années 60, déjà copiée dans un film: "I comme Icare" d’Henry Verneuil avec Yves Montant,en 1979.

L'expérience de Milgram vise à définir le niveau d'obéissance d'un individu à une autorité qu'il juge comme légitime et le processus qui mène et maintien cette obéissance.
L'auteur de ce qui, quoi qu’il en dise, est de la télé réalité, a voulu prouver que les "gogos" que nous sommes se soumettaient, hier à l'autorité scientifique et aujourd'hui aux média, dont la télé est le plus prégnant.

Étrange démonstration de l’absurde par l’absurde. Ce témoignage est intéressante scientifiquement mais aurait dû rester dans le domaine SCIENTIFIQUE exclusivement. Vouloir nous prouver que nous sommes une bande de babouins répondant à des stimuli conditionnés, est spécieux et n’apporte aucune Pierre à l’édifice. Décidément notre monde est bien étrange !

6 commentaires:

  1. ah oui je suis bien d'accord

    RépondreSupprimer
  2. Il y a eu un tel matraquage de cette expérience dans les médias avant la diffusion que si j'avais eu le pouvoir de brancher directement
    le réalisateur sur la centrale la plus proche je n'aurais pas hésité .Trêve de plaisanterie, il a utilisé les mêmes moyens que ceux utilisés par les producteurs des émissions qu'il dénonce .Sa couteuse démonstration , sur le service public , a fait flop comme quoi le téléspectateur n'est pas aussi stupide que nos chers pourvoyeurs de téléréalité le souhaiteraient .
    Et franchement si la télécommande fonctionne , il est facile d'éteindre le poste sinon il y a toujours un bouton sur les écrans même très plats pour quitter les programmes encore plus plats . Mais si quelqu'unes ou uns trouvent plaisir à regarder le malheur des uns et des autres , sur les chaines privées ,surtout qu'ils ne se privent pas . Il y a des causes plus intèressantes à défendre que les élucubrations d'un donneur de leçon qui a loupé son coup sauf celui d' être soutenu par le service public .

    RépondreSupprimer
  3. L'expérience de Milgram est d'ailleurs reproduite plus simplement ailleurs qu'à la télé. Il n'y a qu'à regarder avec un oeil critique le pouvoir actuel de la blouse blanche, que ce soit pour vendre des dentifrices, des régimes idiots et anti-déontologiques, ou pour convaincre une Justice qui s'en remet totalement aux experts, feignant d'ignorer combien ils se trompent ou pire... combien ils mentent ou sont corrompus.
    Ah ! Si l'habit faisait moins la moine, si on jugeait enfin par soi-même.
    Apprenons à nos enfants le courage des Lumières, celui de ne se fier qu'à sa raison et non s'en remettre au gourou, quelqu'il soit.

    RépondreSupprimer
  4. Un audimat très décevant, de plus quand je sais qu' Endemol est derrière tout ça j'ai des doutes sur le sérieux de l'expérience.
    Mab.

    RépondreSupprimer
  5. ..dans le domaine du 'scientifique', c'est exactement ce que j'ai pensé en regardant la première 1/2 h. Lorsque j'ai vu les diverses présentations de l'émission tout au long des 10 jours (au moins), je me suis dit que la télé devenait folle avec ce type d'émissions et que le peuple qui s'y prêtait encore plus ; Je ne connaissais pas l'expérience de Milgram.
    Devant ça, je me suis demandée comment j'aurais réagi ? Pire...comment réagirai-je lors d'un conflit ? parce que se comporter humainement devant des caméras de télévision, ça n'est pas si difficile que ça, mais lors d'événements tragiques, barbares, c'est une autre histoire !!!
    CM

    RépondreSupprimer
  6. @ anonyme
    Hélas le comportement humain se manipule assez facilement. Les allemands de 1933 à 1945 n'étaient pas tous de dangereux criminels. Mais regardez les images des défilés nocturnes du stade de Nuremberg dans les années 1939, elles font froid dans le dos AUJOURD'HUI mais hier ne donnaient-elles pas des frissons patriotiques?

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.